Bannière

ACTUALITES

Guinée : Vers la mise en place d’une brigade de surveillance des infrastructures routières

14/7/2017

 





En application de la loi portant protection du patrimoine routier national, le ministère des Travaux publics envisage de mettre en place une brigade de surveillance des infrastructures routières. L’annonce a été faite ce jeudi 13 juillet 2017 sur les ondes de la radio nationale par la ministre des Travaux publics, Oumou Camara.


Mais avant l’entrée en fonction de cette brigade de surveillance qui va appliquer des pénalités aux auteurs d’agression contre le réseau national, précise la ministre Oumou Camara, « il va avoir une campagne de sensibilisation de la population sur l’existence de la loi sur la protection de notre patrimoine routier ».


« Pour la protection de notre patrimoine routier, nous avons une loi. Cette loi est aujourd’hui applicable. Les textes d’application sont sortis. Nous allons mettre en place une brigade de surveillance de notre réseau. Cette brigade va appliquer des pénalités.


Il est prévu que l’exécution tranchés non réparés, le déversement agrégats, des eaux usées et huiles de moteur sur la route ; la construction des dos d’âne seront désormais sanctionnées.


Ceux par exemple qui creusent les tranchés seront mis en demeure de refaire la route comme elle était. S’ils ne le font pas, il leur sera infligé une pénalité de 750 000 francs par jour au terme d’un délai de sept jours. En plus de cette pénalité, il est prévu une amende de 1 500 000 par rapport à la destruction du réseau.


Mais en attendant l’application de ces pénalités, nous allons sortir pour informer la population », précise la ministre.


Le réseau routier guinéen, il importe de le dire, fait l’objet d’agressions parfois barbares. En plus de l’occupation anarchique des emprises des routes, les canaux de drainage des eaux de ruissellement sont devenus des dépotoirs d’ordures. Et lorsqu’il pleut, les eaux de pluies ne trouvant plus de passage, stagnent sur la chaussé. Des tranchés sont creusés par des citoyens qui ne se soucient pas de refaire la chaussé comme elle était avant leur travail. Des dos d’âne sont posés n’importe comment.




C’est justement face à ce constat que le département des Travaux publics a récemment fait adopter par les députés, la loi portant protection du patrimoine routier national. Cette loi rend effectif le principe casseur/payeur ; la poursuite des contrevenants devant les tribunaux et leurs sanctions. Avec ses textes d’application, ils définissent et fixent les règles relatives à la protection du patrimoine routier national.




Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Nzérékoré-Lola : Des mesures urgentes annoncées pour le rétablissement du trafic routier

Guinée: vers le lancement des travaux de construction de la route nationale Dabola - Kouroussa longue de

Guinée : l'opposition exige une enquête sur la mort de deux manifestants à Boké

Urgent: Le trafic routier paralysé entre Nzérékoré et Lola

Lutte contre le bradage des forêts classées et d'équipements collectifs : Jusque où ira le Dr Kourouma ?

Boké: Le ministre Cheick Taliby Sylla donne des précisions sur les efforts en cours

Décès de l’érudit de Kankan : le président Alpha Condé s'y rend pour les condoléances d’usage

Mamou : Les véhicules de transport en commun de la ligne Mamou - Conakry se font rares !

Culture: Les lampions se sont éteints sur la Mamaya 2017 de Kankan sous le mémorable parrainage de KPC

Rapatriement du corps de Camara Idrissa "Ambiance ": Le Président Antonio Souare à la Clinique de Monastir

Bannière