Bannière

ACTUALITES

Education : Les écoles privées dénoncent leur exclusion dans les programmes de formation initiés par leur tutelle

 Société
7/9/2017

 



L’atelier préparatoire de la rentrée scolaire 2017-2018 a pris fin le mercredi 06 Septembre à Kindia. « Majoritaires en termes d’effectifs et d’employés », les écoles privées n’ont cependant pas été associées à cette importante réflexion. Ce que dénonce avec vigueur l’association nationale des écoles privées, à travers son président.

Pendant trois jours s’est tenu à Kindia, sous l’égide du ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation (MEPUA), l’atelier préparatoire de la rentrée scolaire 2017-2018. Mohamed Lamine Fofana, président de l’association des écoles privées, déplore le fait que cette grande réflexion se soit déroulée sans la participation des institutions d’enseignement privées, « organe consultatif ».

« Les écoles privées aujourd’hui en Guinée, nous sommes majoritaires. Sur le plan national que ce soit en terme d’infrastructures, des effectifs des apprenants que des employés, nous sommes majoritaires. En prenant les statistiques, le département inclus les écoles privées. Mais s’il s’agit de prendre des décisions, ce qui est beaucoup plus déplorable, s’il s’agit des formations, des réflexions et autres, nous sommes exclus », déplore dans un premier temps, le président de l’association des écoles privées.

Et d’ajouter : « Si vous voyez les résultats des examens nationaux, qui est à la tête ? Ce sont les écoles privées. Et l’on veut exclure ses écoles dans les formations, les réflexions. Nos enseignants ne sont pas formés par l’Etat. C’est nous qui les formons. Nous nous débrouillons avec ça et l’on veut encore nous accuser de la mauvaise qualité de l’éducation, l’on veut contrôler la scolarité que nous fixons. C’est injuste ».

« On a mené toutes les démarches possibles pour nous faire comprendre par les autorités. Dorénavant, il faudrait que le département sache que les écoles privées en Guinée, on doit les consulter. Nous sommes un organe consultatif parce que nous avons des données à la base. Nous avons des informations à donner dans l’intérêt de la nation », recommande Mohamed Lamine Fofana.

Kovana SAOUROMOU


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière