Bannière

ACTUALITES

Afrique : dotAfrica (.africa) la meilleure solution pour l'Afrique dans le cyberespace

 Economie
7/9/2017

 

Il est désormais possible de posséder une adresse Internet ou un nom de domaine avec l'extension .africa.

Plus de 8 000 marques et entreprises parmi les plus importantes du continent, ainsi que des particuliers, se sont déjà enregistrés pour obtenir cette nouvelle adresse Internet pleine de promesses.

Plusieurs organisations, notamment des banques ou des sociétés de médias, enregistrent actuellement des noms de domaine .africa. « Des marques continentales et internationales de premier plan adoptent actuellement des noms de domaine avec l'extension .africa, car elles sont conscientes de l'importance d'être associées avec le brillant avenir en ligne de l'Afrique. Devant le grand nombre d'aventures positives qui se déroulent en Afrique, les marques prennent conscience que les noms de domaine .africa constituent une possession virtuelle de valeur », déclare Lucky Masilela, PDG de ZACR, la société à but non lucratif qui administre le nouveau nom de domaine .africa sur le continent.

54 pays d'Afrique sont à présent unis sous un nom de domaine unique qui s'étend à tout le continent, conformément aux déclarations d'Oliver Tambo et d'Abuja dans les années 1990. Ces résolutions écrites établissaient la place centrale que les TIC allaient occuper à l'avenir en Afrique, et .africa est sûrement l'une des initiatives les plus importantes menées par l'Afrique en matière de TIC au cours des vingt dernières années.

« Des initiatives comme .africa permettent de tirer parti des nouvelles technologies pour résoudre des problèmes anciens. L'extension .africa est unique, car elle donne aux Africains un sentiment de fierté très important pour les encourager à tout mettre en œuvre pour le bien de leur continent et d'eux-mêmes. ZACR appelle tous les Africains à s'approprier l'extension .africa, car elle appartient réellement à chacun d'entre nous », ajoute pour conclure M. Masilela.

Les noms de domaine avec l'extension .africa sont désormais disponibles et tout le monde peut s'enregistrer à travers les sociétés de la liste ci-dessous : http://Registry.africa/registrars.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.Registry.africa. Pour les demandes de médias, veuillez contacter pr@Registry.africa.

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 7 septembre 2017

Distribué par APO pour Registry Africa.


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Communales 2018 : le vainqueur de la commune de Boffa commence à perdre patience

Dubréka : des élèves dans la rue pour dénoncer la multiplication des accidents de routes

Guinée : Des juristes dénoncent l’arrestation d’un syndicaliste accusé de « tentative de trouble… »

Violences survenues à Kourémali : le ministre Guinéen de l’Administration du Territoire se montre rassurant

Boké : Un syndicaliste arrêté et conduit à Conakry, des travailleurs menacent de marcher pacifiquement !

Labé : Un lycéen de 19 ans meurt noyé dans les eaux des chutes de la Saala

Bannière