Bannière

ACTUALITES

Guinée : L’annonce de la reprise des manifestations de l’opposition inquiète des parents d’élève

 Politique
8/9/2017

 



L’opposition guinéenne qui avait suspendu ses manifestations pour favoriser le départ des candidats au hadj 2017 a décidé les reprendre à partir de ce 20 Septembre par une marche à Conakry alors que la rentrée des classes dans le pays est fixée au 15 du mois. Beaucoup de parents d’élève à Conakry s’inquiètent pour la sécurité de leurs enfants.



«Ils veulent encore perturber les études de nos enfants », se lamentent Marie Lamah, mère de deux enfants en apprenant à la radio, la reprise des manifestations de l’opposition. « Ils pensent ainsi faire du mal au Gouvernement mais ce n’est pas à lui. C’est à nous qu’ils feront du mal », renchérit Moussa Soumah, père de trois enfants.



Les manifestations de l’opposition sont en grande partie émaillées de violences. Mais cette fois-ci, le Gouvernement prévient qu’il ne tolérera pas les violences. « Si les manifestations doivent se tenir, qu'elles se tiennent dans le même esprit que les dernières qui n'ont enregistré pratiquement aucun incident », dit le porte-parole du Gouvernement.



Puisqu’il s’agit d’un droit constitutionnel, sinon, Albert Damatang Camara dit ne pas voir présentement, un motif réel de manifestation. « La CENI est censée résoudre les questions liées au problème d'élection. Et nous n'avons pas de doute que la CENI qui est actuellement en place et qui essaye de redonner une nouvelle dynamique au processus électoral, arrivera à satisfaire les attentes de l'opposition », croit-il.



Bref, pour Albert Damantang Camara, « les manifestations sont inutiles ». « Nous estimons qu'il n'est pas utile de procéder encore à des manifestations vue qu'elles sont parfois source de violence », croit le ministre porte parole du Gouvernement au regret de constater que « l’opposition a pris l’habitude de manifester chaque fois qu’elle n’est pas satisfaite d’une situation ».



A rappeler que l’opposition réclame à travers ces manifestations, l’organisation rapide des élections locales, l’indemnisation des victimes des violences politiques. Elle veut aussi manifester sa colère contre l’insécurité, l’insalubrité et la mauvaise gouvernance.



Illustration: Elèves manifestant à Kindia



Kovana SAOUROMOU


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Communales 2018 : le vainqueur de la commune de Boffa commence à perdre patience

Dubréka : des élèves dans la rue pour dénoncer la multiplication des accidents de routes

Guinée : Des juristes dénoncent l’arrestation d’un syndicaliste accusé de « tentative de trouble… »

Violences survenues à Kourémali : le ministre Guinéen de l’Administration du Territoire se montre rassurant

Boké : Un syndicaliste arrêté et conduit à Conakry, des travailleurs menacent de marcher pacifiquement !

Labé : Un lycéen de 19 ans meurt noyé dans les eaux des chutes de la Saala

Bannière