Bannière

ACTUALITES

Guinée : Le clan du troisième mandat et le ministre de la Communication

 Politique
12/9/2017

 

Comme annoncé dans une précédente livraison, désormais la tension persiste entre le Président de la République et son ministre, Rachid Ndiaye, à cause de divergences profondes dans la manière de traiter l’information publique sur les médias d’Etat. Et ceci, depuis qu’un clan à la Présidence de la République s’évertue à orienter les médias d’Etat dans une stratégiede communication basée sur le militantisme et la propagande destinés à préparer l’opinion guinéenne à une modification de la Constitution afin de faire sauter le verrou de la limitation de mandat dans la Loi Fondamentale de 1990. On se souvient qu’en 2001, lors de la précédente modification de la Constitution par le général Lansana Conté, le professeur Alpha Condé s’était alors durement opposé, au point de boycotter les élections législatives de juin 2002 et les présidentielles de 2003.

Alors qu’en l’inverse, le ministre de la Communication suggère comme priorité de mettre plutôt l’accent sur les acquis du régime, en misant sur la réalisation des projets concrets plus convaincant auprès de la population guinéenne.

Lui qui depuis trente ans travaille à côté du professeur Alpha Condé, après avoir géré sa communication lors des années difficiles, lorsqu’il était opposant. Absent du territoire quelques jours après la fin de ses congés gouvernementaux, le ministre s’apprête à retrouver la capitale guinéenne sur fonds de rumeurs le déclarant prêt à renoncer à sa mission, au moment où le clan du troisième mandat, après avoir liquidé le ministrede la culture, Siaka Barry, (revenu à Paris) au profit de Sanoussi Bantama Sow, prend d’assaut la présidence pour proposer à la communication un ministre plus chaud et plus politicien, prêt à tous les excès.

Une situation explosive qui inquiète les amis historiques du clan présidentiel, y compris à Paris où le cercle des proches du président Alpha Condé montent au créneau pour défendre celui qu’ils considèrent comme légitimement et historiquement, le communicant le plus proche du chef de l’Etat guinéen.

D’autres ministres sont également en lignede mire, comme le ministre de la justice, Cheikh Sako.

Affaire à suivre.

SACKO Mamadou


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Conakry : l’appel des parents d’élève ignoré par le SLECG d’Aboubacar Soumah

Communales-Dernier jour de campagne: Un motard trouve la mort à Kétayah (Dubréka)

Le Bureau d'Exécution Stratégique achève la formation de 30 électriciens au centre de formation professionnelle de Boké.

Kantebalandougou : Qui est Abdoul Muhsin Al Tuwaijiri ?

Guinée : «Après Alpha Condé, c’est un autre du RPG qui prendra le pouvoir», Sanoussy Bantama Sow

Elections communales à Labé : Des milliers de cartes d’électeurs récupérés dans la préfecture après 08 jours d’opération

Nzérékoré : Un homme se donne la mort après avoir tué sa femme

Kankan: Alpha Condé préside les festivités de l'An 59 de l’indépendance de la Guinée, et inaugure des infrastructures sociales de base !

Préparatifs des élections communales à Mamou : la CEPI lance la distribution des cartes d'électeurs après 02 jours de retard

Lola : les acteurs des partis politiques en conclave pour la tenue d’élections communales apaisées dans la préfecture

Bannière