Bannière

ACTUALITES

Affaire M. N'Diaye Sall Ibrahima alias Porthos contre le Patrimoine Bâti Public: Ce qu'il faut retenir

27/11/2017

 

Affaire Monsieur N'Diaye Sall Ibrahima alias Porthos contre le Patrimoine Bâti Public.



Cas de violation délibérée et repetée des clauses 5 et 7 du contrat de location consenti par le Patrimoine Bâti Public à Mr N'Diaye Sall Ibrahima alias Porthos.

Citoyen privilégié a bénéficié, malgré l'insuffisance en la matière d'un Garage de grande dimension avec un taux de loyer somme toute modique.

7 années durant N'DIAYE Porthos n'a fait qu'un paiement et reste devoir en Février 2017 la coquette somme de 54.840.000 gnf. Ce seul motif est en soit suffisant pour résilier son contrat.

Et si comme cela ne suffisait pas, il installe un sous-locataire qu'il taxe à 5.000.000 gnf contre 700.000 gnf qu'il est censé payer au Patrimoine Bâti Public.

Et comme l'appétit vient en mangeant, et en mangeant sur le dos du Patrimoine Bâti Public, le voilà qui réclame à son sous-locataire 10.000.000 gnf soit le double du montant initial et tenez-vous bien-par sommation d'avocat rendant officiel sa violation de la loi et sa gourmandise gargantuesque. Et c'est cette insatiabilité qui l'a perdu car devant cette exploitation de l'homme par l'homme, le sous-locataire s'est ouvert au Patrimoine Bâti Public pour bénéficier d'une location supportable. Le Patrimoine Bâti Public s'est rendu compte que le mauvais citoyen mangeait sur son dos sans vergogne. Il a cependant voulu donner une seconde chance à Porthos en lui proposant de renouveler son contrat sur la base de 200.000 gnf contre 700.000 gnf et en faisant un autre contrat avec le sous-locataire qui occupait dejà une partie du même garage. Porthos N'DIAYE rejette cette perche qui lui est tendue et se proclamant super-citoyen en brandissant son patronyme, refuse tout règlement qui n'expulserait pas le Libanais.

C'est maintenant qu'il voit en ce Monsieur un Libanais inférieur à Lui, N'DIAYE parce-que celui-ci refuse de lui payer le loyer dû au Patrimoine Bâti Public.

En réalité N'DIAYE Porthos est condamné par le tribunal a payé les montants dûs au Patrimoine Bâti Public et les dommages et intérêts.

Il se présente en victime en fustigeant Mr BADRAME qu'il qualifie de Libanais qui n'a aucun droit alors que lui est mauvais citoyen pratiquant le racisme et la xénophobie, faisant semblant d'oublier que lui-même est étranger. Mr N’DIAYE est –il vraiment plus Guinéen qu’un autre patronyme ?

Le Patrimoine Bâti Public pratique le droit et l'exercice de sa mission n'est pas déterminé par la race, mais par la doctrine le respect des contrats et des lois du pays.

A bon entendeur salut.

Inutile de se cacher derrière une xénophobie de circonstance et de faire appel aux instincts primaires pour ameuter une certaine opinion.

La vérité et la justice finiront toujours par triompher.

Ayant opté pour le mensonge et la calomnie, le Monsieur N'DIAYE toujours dans sa logique de xénophobie déclare à l'envie que Monsieur BADRAME a offert un véhicule que dis-je trois véhicules à tous ceux qui sont concernés par cette affaire. Est-ce que une moitié de garage vaut la peine de donner un véhicule à fortiori trois véhicules ? le jeu là en vaut-il la chandelle ?

Il a appliqué la fourberie bien connue qui veut que plus le mensonge est gros plus il passe. Mais il oublie aussi que le mensonge brille comme feu de paille, il est vite submergé par la vérité qui lentement mais sûrement s'installe dans les esprits.

Cette campagne d'intoxication n'a qu'un but.



Éviter l'exécution d'un jugement qui le condamne pour l'expulsion pure et simple des lieux à juste raison, l'Etat de droit ne le permettra pas.



Par Mamady Kéita SOMMITE


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière