Bannière

ACTUALITES

Syndicats des enseignants de Guinée: "l'heure est venue de prendre vos responsabilités...", Salou NABE

12/3/2018

  Depuis la création du mouvement syndical mondial jusqu'à nos jours, sa base fondamentale est la discussion basée sur la défense des travailleurs en face à des gouvernants. C'est à dire, "gagner une partie de la revendication et céder une autre en faveur de la négociation pour permettre aux employeurs de souffler et y faire face ultérieurement". C'est ça la règle du jeu syndical, jamais on ne doit être catégorique sur un point.

Il est à signaler que deux groupes de travailleurs ont un statut différent de celui des autres, les Enseignants et les Médecins sont des catégories de travailleurs qui occupent des secteurs névralgiques ; c'est pourquoi ils doivent avoir un traitement particulier. Mais ils sont tenus de serments ; pour les Enseignants, le serment est le devoir et la responsabilité patriotique, pour les Médecins, le serment est celui d’Hippocrate. Dans l'un ou dans l'autre le contenu résume, que L'INTÉRÊT GÉNÉRAL DE LA NATION PRIME SUR L'INTÉRÊT PARTICULIER.
C'est pourquoi d'ailleurs, on ne peut être syndicaliste dans ces secteurs pour l'être. Ceux qui bénéficient cette confiance doivent faire preuve de responsabilité pour savoir faire la part des choses , et savoir choisir le bon coté, celui de l'intérêt général de tout le monde, au lieu de s'embourber dans une revendication inutile à caractère politique et politicien.

Aucune somme n’équivaut le salaire d'un enseignant, le salaire qu'on lui octroie est simplement symbolique. C'est pourquoi, le devoir lui oblige de ne jamais cesser son travail jusqu'à créer une faillite dans l'éducation de nos enfants, et de surcroit à créer une année blanche, qui constitue le pire des pires pour un enfant.

Aujourd'hui nos élèves se trouvent dans l'impasse et dans l'incertitude ; à cause de l'irresponsabité de nos syndicats, qui sont cramponnés sur une seule position, en ignorant leur devoir, et en bafouant la formation des enfants. Sinon, comment se fait- il que le groupe de SOUMAH préférait l'année blanche après avoir accordé les 40% de façon échelonnée, s'il n'est pas englouti par la politique?

Chers Enseignants de Guinée, l'heure est venue de prendre vos responsabilités pour éviter aux enfants "NOS ENFANTS " une année blanche qui ne profite à personne.
A bon entendeur salut.

Salou NABE, Lyon France

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Communales 2018 : le vainqueur de la commune de Boffa commence à perdre patience

Dubréka : des élèves dans la rue pour dénoncer la multiplication des accidents de routes

Guinée : Des juristes dénoncent l’arrestation d’un syndicaliste accusé de « tentative de trouble… »

Violences survenues à Kourémali : le ministre Guinéen de l’Administration du Territoire se montre rassurant

Boké : Un syndicaliste arrêté et conduit à Conakry, des travailleurs menacent de marcher pacifiquement !

Labé : Un lycéen de 19 ans meurt noyé dans les eaux des chutes de la Saala

Guinée-Santé : 22 véhicules et 55 motos pour les ERARE

Guinée : Plus de 300 cours d’eau disparus sous l’effet de la dégradation de l’environnement à Siguiri

Mandiana: Des manifestants exigeant la construction du pont sur le fleuve Sankarani !

Bannière