Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Palais du peuple : le syndicaliste Aboubacar Soumah humilié par la garde du Premier Ministre

 Société
1/5/2018

 




Au palais du peuple, ce mardi 1er mai 2018, Aboubacar Soumah du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), principal meneur de la grève des enseignants qui a perturbé les cours entre février et mars derniers, a été empêché de serrer la main au Premier Ministre par le garde du corps de ce dernier. Ce qui n’a pas empêché le leader syndical d’assister à la célébration de la fête internationale du travail aux côtés de ses paires.



Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée qui a pour Secrétaire Général Aboubacar Soumah ne figurait pas au programme des organisateurs des festivités du 1er mai. Malgré cela, ce qu’on appelle à tort ou à raison, les dissidents du SLECG ont défilé comme toutes les autres organisations syndicales présentes à la fête. Ils ont même été ovationnés des travailleurs qui ont massivement effectué le déplacement.



Ne sachant du tout pas ce qui l’attendait, après ce tour d’honneur, M. Soumah monte à la tribune pour serrer les mains aux officiels dont le Premier Ministre Mamadi Youla. C’est là qu’il sera empêché de serrer la main à ce dernier par le garde de corps de celui-ci. Avant d’être placé au troisième rang, derrière tous les autres responsables syndicaux.



S’adressant aux travailleurs, le Premier Ministre a enfoncé le clou en parlant de divisions au sein de « certaines centrales syndicales » du pays. Allusion, sans doute, à la crise du SLECG qu’Aboubacar Soumah et ses éléments considèrent comme dépassée.



Mamadi Youla n’a pas oublié de parler aussi du dernier bras de fer entre son gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée de Aboubacar Soumah ; bras de fer qui s’est soldé par la victoire du SLECG. Même s’il a semblé ne pas en vouloir à ce dernier.



Après les durs propos du président Alpha Condé envers les enseignants, on peut, avec cette humiliation de leur leader syndical, dire qu’ils ont encore du chemin à parcourir pour faire oublier aux autorités la cuisante défaite qu’ils les ont récemment fait subir.



Kovana Goba Saouromou






Journaliste




Tel: 664 24 27 53



 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Forécariah: Menace de disparition de l'île de Kaback

Guinée : un avocat trimbalé en justice pour abus de confiance

Région : Kankan connaît enfin son maire

Kankan : des jeunes réclament l’installation de l’exécutif communal

Koundara : dix morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

Siguiri : 17 morts dans l’effondrement d’une mine d’or, le Président Alpha Condé attendu sur place (la liste des victimes)

Dubréka: à ODAHV MULTI INDUSTRIES, le ministre Tibou annonce la fin de la souffrance des travailleurs

Maférinyah (Forécariah) : par jalousie, elle injecte le bébé de sa rivale avec de la soude caustique

Dubréka : des femmes en colère contre les coupures d’électricité

Reconstruction de la route Coyah-Forécariah: Le Président Alpha Condé lance les travaux

Bannière