ACTUALITES

Insalubrité à Conakry: Le CNOSCG dénonce,
« L’Etat Guinéen impuissant devant la problématique de l’insalubrité»

 Société
8/6/2018

 

« L’Etat Guinéen impuissant devant la problématique de l’insalubrité»

Autrefois qualifiée perle de l’Afrique de l’Ouest, la capitale Conakry de nos jours ploie sous une prolifération d’ordures avec des tas d'immondices qui jonchent les rues et espaces publics.

Autrefois vendue comme une carte postale où la verdure côtoie les belles places, notre capitale est aujourd’hui classée par les villes africaines les plus sales devant l’impuissance et l’inaction de l’Etat Guinéen. Selon un classement du Magazine économique américain en janvier 2018 (Forbes), Conakry occupe le 11ème rang en Africaine et 19ème rang mondial des villes les moins propres.

Malgré les efforts de certaines organisations de société civile qui sensibilisent et parfois nettoient des lieux publics, avec des PME qui se chargent de la pré-collecte des ordures au niveau des ménages ainsi que des grosses dépenses déployées au gouvernorat, la courbe de l’insalubrité ne fléchie toujours pas.

L’Etat à la responsabilité régalienne d’apporter à la problématique de l’insalubrité en Guinée, des réponses plus efficaces et pérennes en mobilisant autour de ses initiatives, toutes les énergies nécessaires (citoyens, volontaires, ONG, PME,…).

Après un parcours dans quelques rues de Conakry et ses environs en ce début de la saison pluvieuse, le constat devient alarmant, nous assistons à un manque accru de dépotoir d’ordures à l’intérieur des quartiers et dans la plupart des lieux publics, ainsi qu’à des comportements indélicats de certains citoyens qui jettent nuitamment des ordures ou tout objet indésirable aux odeurs nauséabondes sur les voies publiques et dans les marchés. Cela contribue davantage aux embouteillages intenses et constants que connaissent déjà les habitants de Conakry et causant de nombreux accidents.

Devant cette situation devenue inquiétante, la société civile déplore et condamne la mauvaise foi des acteurs politiques qui empêchent l’installation des conseillers communaux et de quartiers qui pourtant sont des acteurs incontournables dans le processus d’assainissement de nos villes.

Au regard de ces faits, le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne exprime son profond regret et consternation face à l’insalubrité qui aujourd’hui, expose la population à des graves risques de maladie et ternie seulement l’image de notre pays.

Face à l’impérieuse nécessité d’une prise de conscience, le CNOSCG demande :

A l’Etat Guinée, de sortir de son inaction pour prendre des dispositions urgentes en vue de réduire l’insalubrité dans notre pays ;

Aux acteurs politiques de procéder à l’installation immédiate des conseillers communaux et de quartiers ;

Aux citoyens à la base, à plus de responsabilité et d’engagement dans la gestion des ordures à l’intérieur des quartiers, et d’arrêter de jeter des ordures dans les caniveaux et sur les routes ;

Aux Partenaires Techniques et financiers, d’appuyer les organisations de la société civile et PME pour leur implication efficace dans le processus de lutte contre l’insalubrité en Guinée ;

Le CNOSCG salue le courage des forces de sécurité qui parfois s’impliquent dans le nettoyage de la ville de Conakry, il félicite et encourage toutes les entités qui interviennent dans la résolution de cette problématique.

Par ailleurs, la société civile par la voix du CNOSCG alerte l’opinion nationale et internationale, que si les conseillers communaux et de quartiers ne sont pas installés dans un bref délai, elle encouragera les nouveaux élus de s’installer et prendre fonction afin de servir les citoyens qui n’ont que trop attendu.

La volonté politique ferme, la bonne foi des acteurs politiques, des interventions bien coordonnées des organisations de la société civile, des agents bien formés, équipés, motivés et agissants professionnellement, aidés par une population bien sensibilisée et éduquée, constituent des ingrédients indispensables pour lutter contre l’insalubrité dans notre pays.

Que Dieu bénisse la Guinée !



Conakry, le 8 juin 2018



Le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne



LA MAISON DU CITOYEN


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière