ACTUALITES

Guinée : voici les raisons de l’augmentation du prix des carburants, selon le Gouvernement

 Economie
4/7/2018

 

Le Gouvernement guinéen a procédé le 1er juillet, à l’augmentation du prix des carburants à la pompe. Il explique cette augmentation par la nécessité de sortir du cercle vicieux de la subvention du prix des carburants qui d’ailleurs ne profite pas aux populations guinéennes, mais à celles des pays frontaliers en raison de l’accord de libre-échange de la zone CEDEAO.

Devant la presse, le mardi 03 juillet, les ministres des Hydrocarbures, du Budget, du Commerce et du Travail ont largement expliqué les raisons de l’augmentation du prix des carburants qui passe de 8000 à 10000 francs guinéens et tombe sur la tête de la population comme un couperet, sans oublier les mesures pour alléger le panier de la ménagère.

Selon le ministre des Hydrocarbures Zakaria Koulibaly, l’augmentation du prix des carburants est due aux contraintes budgétaires auxquelles la Guinée est confrontée. « Le prix qui prévalait jusqu’à la fin du mois de juin est celui qui était d’actualité depuis mars 2015. D’octobre 2017 à juin cumulativement, l’Etat a dû renoncer à ses taxes à hauteur de 750 milliards de francs guinéens. Or quand vous partez vers les partenaires financiers, ils n’ont pas de problème à vous accompagner mais ils vous demandent, ce que tout le monde connaît, la mobilisation des ressources internes. Parce que vous ne pouvez pas aller demander des emprunts pendant que vous avez la possibilité de mobiliser vos ressources à l’interne. Donc en adéquation avec ses engagements, l’Etat n’avait pas d’autres choix que d’augmenter le prix à partir du 1er juillet », a expliqué le ministre des Hydrocarbures.

Même son de cloche chez le ministre du Budget Ismaël Dioubaté qui par ailleurs a déploré surtout le fait que la subvention du prix des carburants soit au profit des pays voisins de la Guinée.

L’augmentation du prix des carburants à la pompe, faut-il le rappeler, a provoqué la colère des syndicats des travailleurs.

En guise d’apaisement, le ministre du Travail a indiqué que des négociations sont en cours autour des mesures d’accompagnement envisagées par le Gouvernement. « On aurait aimé fixer le prix du carburant comme on fixe celui de la tomate qui vient de nos jardins potagers, mais il se trouve qu’il vient d’ailleurs. C’est donc un prix exogène, il n’est pas endogène. On a donc pas le choix. Ce qui est pertinent et ce sur quoi le Gouvernement est prêt à discuter avec les syndicats, et je pense qu’on trouvera un accord, c’est autour des mesures d’accompagnement. Parce qu’on est tous d’accord que quand les prix fluctuent dans les deux sens, il est important que l’Etat et ses partenaires se mettent ensemble pour trouver des mesures d’accompagnement. Et cette mesure n’est pas étouffée, à ma foi. Il n’y a donc pas de raison de s’alarmer », a dit le ministre du Travail, Lansana Komara.

Pour sa part, le ministre du Commerce a dit qu’il n’a pas de mesures d’accompagnement. Mais Boubacar Barry a annoncé une rencontre avec ses partenaires, opérateurs économiques, afin d’en trouver ensemble.

Kovana Goba Saouromou








 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Communales 2018 : le vainqueur de la commune de Boffa commence à perdre patience

Bannière