ACTUALITES


Grève contre la hausse du prix des carburants: le syndicat des banques et assurances fausse compagnie à l'inter central CNTG-USTG

 Economie
5/7/2018

 

Au terme d’une journée largement suivie à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur, la FESABAG (fédération syndicale des agents des banques et assurances de Guinée) membre de l’USTG (union syndicale de travailleurs de Guinée) a décidé de se désolidariser de la grève déclenchée par l’inter centrale syndicale CNTG-USTG pour exiger du Gouvernement le maintien du prix du carburant à la pompe à 8000 francs guinéens.

La décision surprenante de se désolidariser du mouvement de grève générale qui a commencé ce mercredi 4 juillet et ce, pour trois jours, a été prise dans la journée, au cours d’une Assemblée Générale extraordinaire de la FESABAG à la Bourse du Travail sise dans la commune de Kaloum, centre administratif de la capitale Conakry.

Selon le Secrétaire Générale de l’organisation syndicale qui s’exprimait devant la presse à l’issue de cette réunion cruciale, le mot d’ordre de grève contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe n’intéresse pas le secteur financier. A savoir les banques, assurances, micro-finances. Par conséquent, les travailleurs du secteur n’ont aucun intérêt à suivre le mouvement lancé par l’inter central CNTG-USTG.
« Le secteur financier n’a rien à gagner dans ces revendications. C’est une perte pour lui. L’augmentation du prix du carburant entraîne certes, la perte du pouvoir d’achat, mais nous allons chercher à le corriger à notre niveau. En suivant le mouvement de l’inter central, nous ne gagnons rien. De ce fait, on se désolidarise. Les banques, les assurances et les micro-finances seront ouvertes, et vont continuer à fonctionner. Après, nous poserons nos revendications à nos patrons. J’ai dit et je le répète, nous n’avons rien à gagner avec l’inter centrale », a affirmé le secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow.

La FESABAG, pour rappelle, s’était montrée opposée à toute augmentation du prix du carburant à la pompe avant qu’elle ne devienne réalité. Que s’est-il alors passé pour que subitement, elle trouve inutile un mouvement de grève qui va dans le même sens? La puissante organisation syndicale veut-elle se venger l’inter central CNTG-USTG qui s’était opposé à la grève du SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) qu’elle soutenait avec toute sa force? Seul l’avenir nous édifiera.

Kovana Goba Saouromou

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière