ACTUALITES

Pépé Francis Haba, Vice-Président de l'UGDD sur les 8 millions de salaire: " Je pense que nos syndicalistes doivent revoir leur copie."

5/10/2018

  Francis HABA SUR LES 8 000 000 GNF DE SALAIRE

"Il est vrai, n’est-ce pas que les revendications syndicales sont constitutionnelles et c’est tout à fait normal que ce soit dans les entreprises privées que dans les entreprises publiques. Mais ces revendications doivent être raisonnables et doivent aller dans la mesure du raisonnable. Les fonctionnaires de l’Etat bien entendu, les enseignants ont aujourd’hui un salaire. Et, j’ai appris lors des négociations en plus de ces salaires-là, le SLECG propose 8 millions supplémentaires de salaire de base. C’est-à-dire si aujourd’hui un fonctionnaire a 2 ou 3 millions de salaire, la proposition, c’est qu’il y ait 8 millions supplémentaires. Je pense que nos syndicalistes doivent revoir leur copie. Et, qu’ils sachent que c’est la production nationale qui paie les salaires. La Guinée n’est pas un pays riche à l’image de certains pays de la sous-région comme la Côte d’Ivoire, ou le Nigeria qui ont plus du triple de notre Produit Intérieur Brut (PIB). Cela dit, c’est tout à fait normal que nos enseignants soient dans les bonnes conditions pour pouvoir exercer leur métier. Mais, il serait bien et juste qu’ils revoient leur copie de revendications.

On se souvient que c’était la couche des fonctionnaires les plus fragiles, étant donné que partout où on entend des détournements de dizaines de millions de dollars par-ci et par-là. Le train de vie de nos douaniers, nos inspecteurs, nos financiers et de nos agents des impôts, cela créé une certaine frustration au niveau de certains corps administratifs. C’est pourquoi tant que la loi n’est pas universelle, la loi n’est pas pour tous, tant que la lutte contre l’enrichissement illicite ne devient pas réelle dans notre pays, naturellement, on assistera à ces revendications de la part de certains syndicats.

Le gouvernement doit ouvrir un dialogue, ils doit négocier avec le groupe d’Aboubacar Soumah. Je pense que c’est ce qui doit être fait immédiatement. Mais, je pense que nos écoles ne doivent pas restées fermées le 3 octobre prochain, parce que tout simplement, le problème des salaires de base concernant 8 millions de GNF n’est pas encore réglé. A cet effet, que les uns et les autres comprennent que chaque pays a ses réalités budgétaires et doit vivre en fonction de ses ressources."

Pépé Francis Haba, Vice-Président de l'UGDD

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière