ACTUALITES

Guinée : une rencontre économique majeure victime de la tension sociale dans le pays

3/12/2018

 



L’organisation du Grand Bazar de Conakry initialement prévue du 7 décembre 2018 au 7 janvier 2019 est confrontée à un problème. L’information a été donnée ce 3 décembre par Mamadou Sano, Directeur Général du CIEPEX (centre international d’échange et de promotion des exportations) initiatrice de cette foire qui connaîtra la participation de plusieurs pays d’Afrique et du Moyen Orient.



D’après M. Sano qui s’exprimait à l’occasion d’une rencontre avec la presse, l’organisation de la prochaine édition du Grand Bazar de Conakry est confrontée à l’indisponibilité de l’esplanade du palais du peuple devant l’abriter. Invoquant des raisons de sécurité, l’Administration générale du palais du peuple a imposé une fin de non-recevoir à la demande du CIEPEX en faveur de l’organisation de la prochaine édition de cette foire, a-t-il expliqué.



Pour le Directeur Général du CIEPEX, en revanche, cet argument ne tient pas la route. A l’issue d’une petite enquête, indique le patron du CIEPEX, il ressort que le refus de l’administration du palais de céder le site est lié à l’activisme de son prédécesseur. Abdourahamane Sano actuellement président de la PCUD (plate-forme des citoyens unis pour le développement) est accusé d’être l’un des instigateurs de la crise politico-sociale que traverse le pays.



Pour Mamadou Sano, sanctionner l’institution pour des actes posés par une personne physique n’est pas juste. Et mieux, dira-t-il : « Depuis sa nomination au poste de Ministre de l’Agriculture dans le gouvernement du Premier Ministre Kabinet Komara en 2009, Monsieur Sano a laissé sa place à une jeune équipe ». Cette équipe qu’il a la chance de diriger, d’après lui, a malgré les difficultés, fait ses preuves dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, pêche, industrie et artisanat. Pour ne citer que ceux-ci.



Plus que la confusion, ce dont le CIEPEX est victime depuis un certain temps, malgré ces prouesses, c’est la diffamation, indiquera aussi Mamadou Sano, un peu plus loin. En plus de la campagne de désinformation dont il est victime, le CIEPEX, aux dires de son Directeur Général est confronté l’étouffement de ses projets.



« Le CIEPEX n’est pas et ne sera jamais le soutien d’une formation politique », a martelé Mamadou Sano rappelant ce qui s’est passé lorsque son entreprise a été accusée de mener des activités subversives en faveur du RPG (rassemblement du peuple de Guinée) actuellement au pouvoir.



En dépit de ce problème, Mamadou Sano promet que l’événement aura bel et bien lieu et au même endroit, même si ce sera avec un léger report. « Nous sommes dans la logique de décaler la date de l’évènement. On ne pas croire au palais du peuple parce qu’on a fait des événements pendant qu’il y avait des attaques à nos frontières. On ne peut pas dire qu’il y a des risques d’attaques lors de notre foire alors que les marchés qui regroupent aussi du monde n’ont jamais été attaqués. Et ce qui est évident, c’est que le CIEPEX n’est pas responsable de l’instabilité sociale en Guinée. On est certain que les autorités nous comprendront et sauront que le CIEPEX est victime d’accusation sans fondement», a-t-il dit.



Depuis 1989, le CIEPEX a l’organisation des foires et expositions en Guinée. Même en temps de crise. Mais de petits malins voulant la lui retirer, accusent ses fondateurs d’être responsables de l’instabilité sociale en Guinée. Son Directeur Général rassure que les négociations sont en bonne voie pour que le Grand Bazard de Conakry, puisque c’est de lui qu’il s’agit maintenant, ait lieu le plutôt que possible.



Kovana SAOUROMOU


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Ouré-Kaba: Communiqué du Gouvernement Guinéen suite à l'accident qui a fait 24 morts...

Guinée : le Gouvernement annonce des mesures en faveur de la réduction des accidents de route

Labé : des enseignants condamnés par la justice pour rassemblement délictueux

Boké : " la base réelle du développement reste l’agriculture.", Alpha Condé

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Bannière