Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Assassinat de Thierno Aliou Diaouné : la réclusion criminelle à perpétuité requise contre les accusés

 Société
9/7/2019

 

Le parquet de première instance de Dixinn dans la banlieue de Conakry a requis ce lundi, 8 juillet 2019, la réclusion criminelle à perpétuité contre les quatre personnes accusées de l’assassinat de l’ancien ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Thierno Aliou Diaouné.

Activiste de la société civile, Thierno Aliou Diaouné a été tué le 06 février 2015, dans la haute banlieue de Conakry, à bord de sa voiture, alors qu’il se rendait, aux environs de 22 heures, au domicile d’une de ses épouses, selon le procureur Daouda Diomandé.

Après avoir tiré sur lui à bout portant, les meurtriers de l’ancien ministre ont jeté son corps sur le trottoir et emporté sa voiture, un véhicule de marque Toyota Land Cruiser qui n’a jamais été retrouvé.

Les quatre accusés dont un Guinéen, un Sierra Léonais, un Libérien et un Nigérian comparaissent pour association de malfaiteurs, assassinat et complicité. D’après M. Diomandé, ce groupe est impliqué dans le double meurtre de Madame Boiro et Paul Temple Cole.

A en croire toujours au représentant public, le Guinéen, un certain Abdoulaye Djibril Diallo, multirécidiviste très connu des services de sécurité guinéens, a été l’auteur du coup de feu qui a été fatal à l’ancien ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture.

Pour toute cause de préjudice subi par la famille du défunt, son avocat, Maître Mohamed Sylla demande la condamnation de ses assassins au payement de 100 millions de francs guinéens et la restitution de la voiture ou le payement de sa valeur.

Du côté de la défense, l’on regrette la mort de Thierno Aliou Diaouné qui a fait ses preuves dans l’administration et la société civile guinéennes. Ce qu’on refuse en revanche, c’est le fait de dire que les quatre personnes à la barre son ses assassins. La mort de l’ancien ministre, selon la défense, est la conséquence d’un règlement de compte politique. Et ceux qui l’ont fait sont ailleurs.

La décision du tribunal dans cette affaire sera connue le 22 juillet.

Kovana SAOUROMOU
















 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Bannière