Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Condamnation de Paul Put et Amadou Diaby: Déclaration du Comité National des Supporters de Guinée ( CNSG)

 Société
28/8/2019

 
C'est avec beaucoup d'intérêts que le Comité National des Supporters de Guinée a suivi les travaux de la Commission d'éthique de la Fédération Guinéenne de Football sur la scandaleuse affaire de Racket et de Corruption impliquant l'ancien vice-président, Amadou Diaby et son désormais ancien partenaire l'ex sélectionneur, Paul Joseph François Paul Put, qu'il était allé voir à Nairobi en février 2018 pour conclure ce diabolique accord secret sur le dos du Football Guinéen.

Dès les premiers jours de l'éclatement de cette scabreuse affaire, lors d'un point de presse animé par le président de la Fédération Guinéenne de Football au Caire suite à l'élimination du Syli National à la phase finale de la CAN Égyptienne, le Comité National des Supporters de Guinée s'était immédiatement prononcé et crié son indignation en exigeant que toute la lumière soit faite autour de ce dossier qualifié de "Syligate "par les Médias nationaux et internationaux.
Cette prise de position a été confortée par les éléments d'informations accablants tirés du Rapport de mission de Monsieur le Secrétaire Général du Ministère des Sports, Culture et Patrimoine Historique, Fodeba Keira Isto, des témoignages poignants du capitaine du Syli National Ibrahima Traoré, de l'ancien international et capitaine, Abdoul Karim Bangoura "AKB", journaliste - consultant, de nombreux articles de presse
Le Comité National des Supporters de Guinée avait également dénoncé l'instrumenlisation éhontée de l'image de ses membres par à des fins de propagande au compte du vice-président suspendu Amadou Diaby, quand ce dernier était invité par la Commission afin de s'expliquer sur les graves accusations de corruption et de racket portées par son désormais ancien complice, Paul Put.
Nous avions également souligné avec force, que les supporters Guinéens ne seront jamais un rempart pour une personne reprochée des faits graves de corruption que le CNSG combat avec fermeté et sans aucune ambiguïté.
Le CNSG, attaché aux valeurs d'éthique, de bonne gouvernance dans le sport, condamne fermement toutes les pratiques contraires aux valeurs qui font la noblesse du Football.

Les supporters de Guinée félicitent et rendent hommage aux membres de la Commission d'éthique.
Nous sommes fiers de leur courage, de leur résistance face aux pressions financières, matérielles, morales, aux menaces parfois physiques, aux tentatives de corruption, au trafic d'influence, aux aboiements de certains avocats et alimentaires journalistes tout aussi corrompus, incompétents et malhonnêtes que le diable personnifié au service duquel ils ont passé le temps à insulter l'intelligence et la conscience des Guinéennes et des Guinéens dont le seul tort, à leurs yeux, est de s'opposer résolument aux maux qui minent le Football chez nous.

Nous sommes heureux de savoir que vous ayez pu travailler en toute indépendance, et que les sanctions ont été prises sur la base des preuves irréfutables et de l'intime conviction de chacun des éminents et patriotes cadres qui composent la Commission d'éthique.

Le Comité National des Supporters de Guinée exprime alors sa totale satisfaction et sa solidarité entière par rapport au déroulement des enquêtes et de l'interrogatoire, en respectant la dignité des personnes mises en cause.

Dans cette logique, le Comité National des Supporters de Guinée salue et soutient sans réserve les sentences prononcées, le vendredi 16 août 2109, par la Commission d'éthique à l'encontre de l'ancien vice-président, Amadou Diaby, suspendu pour 7 ans de toute activité liée au Football et d'une amende de 25 000 euros et l'ex sélectionneur, Paul Joseph François Put, radié à vie avec une amende de 100 000 euros.
Par cette décision sans précédant, le Président et les membres de la Commission d'éthique rentrent par la grande porte dans l'histoire glorieuse du Football Guinéen.


Ces sanctions prononcées contre les deux prédateurs que sont Amadou Diaby et Paul Put, que l'ancien vice-président était allé voir à Nairobi pour conclure ce deal qui les rattrape, auront pour effet immédiat de dissuader dorénavant toutes celles et tous ceux qui seront tentés par le diabolique esprit de venir se servir contre le développement du Football Guinéen en sacrifiant l'avenir des millions d'enfants qui trouvent en ce sport le chemin d'affirmation, d'épanouissement et de construction personnelle.

Le Vendredi 16 Août 2019, marque donc le point de déclenchement de la farouche et impitoyable lutte que le public sportif Guinéen réclame pour la moralisation et l'assainissement total de la gestion du Football Guinéen en extirpant de ses rangs, les dirigeants corrompus, malhonnêtes, égoïstes et opportunistes.

Les supporters Guinéens, par cette grande mobilisation, ont voulu solennellement se réjouir du travail accompli dans l'intérêt exclusif du Football Guinéen et Africain.


Mais, nous devons reconnaître que le chantier pour la Commission d'éthique reste encore vaste.
Il est formellement impossible de s'arrêter là, de freiner cet élan de renouveau qui souffre pour le Football Guinéen.
La moralisation et l'assainissement entamés par ces exemplaires sanctions infligées aux deux anciens complices doit continuer et s'étendre à toutes les sphères de la gestion du Football Guinéen.
En attendant, nous demandons à la Commission d'éthique de parer à toutes les éventualités malencontreuses en parachevant son noble travail par sa validation au niveau des instances juridictionnelles de la CAF et de FIFA qu'elle devrait saisir immédiatement et sans délai.


Cette démarche est si pressante, si impérative et si urgente que, dès après la publication de la salvatrice sentence, le racketteur AMADOU DIABY et ses Conseils, ses avocats ainsi que des journalistes instrumentalisés à vils prix, se sont engagés dans une campagne d'injures, de dénigrement non seulement contre la prestigieuse Commission, mais aussi et surtout contre la Nation Guinéenne toute entière traitée de "Chienne" par le molosse - dogue, détaché du barreau malien.

Les supporters Guinéens se réservent le droit de porter plainte contre les injures publiques inacceptables de cet énergumène.
D'autre part, et même si PAUL PUT et son avocat persistent et maintiennent, à juste titre, les accusations contre Amadou Diaby, je cite : " J'ai subi les pressions d'une seule et même personne, j'ai été racketté par le 1er vice-président et j'ai des preuves de tout ce que j'ai mis dans mon rapport ", il est important de savoir que le belge menace de saisir le Tribunal Arbitral de Sport ( TAS) pour se faire encore payer des centaines de milliers d'euros sur le dos du contribuable Guinéen.
Il est donc impératif de prendre les devants.

Le Comité National des supporters de Guinée recommande l'examen d'autres dossiers comme la scandaleuse affaire des U - 17 qui prive la Guinée de ses médailles d'argent gagnés sur le terrain en Tanzanie et qui élimine de manière humiliante notre pays de sa qualification aux phases finales de la Coupe du monde vaillamment obtenue par des enfants désormais rendus orphelins par la cupidité, l'incompétence et le mauvais fonctionnement de ceux qui continuent de sucer le Football Guinéen.
Dans ce dossier il faut aller plus loin.
Il est également nécessaire d'examiner le fonctionnement quotidien de la Fédération Guinéenne de Football où certains membres élus, en violation du Code d'éthique et à l'envers de la morale, occupent aussi des fonctions administratives rémunérées.
Cette situation anormale est également une forme de corruption qu'il faut désormais endiguer.

Elle empêche dangereusement et gravement la promotion de nombreux membres statutaires, notamment des jeunes compétents et dévoués au service du Football Guinéen. Il faut combattre ce système et empêcher que certains s'agrippent dans des positions juteuses au détriment de beaucoup d'autres toujours disponibles au service de notre Football.
Un dirigeant doit demeurer et travailler comme bénévole et n'a pas droit d'occuper une autre position de salarié d'une Association dont il a accepté, par son statut d'officiel élu, de servir gratuitement.

Ce sont ces genres de comportements, de tout pour soi, rien pour les autres qui mettent la Guinée dans une mauvaise posture sur la scène internationale.
Aujourd'hui, nous avons honte d'être perçus comme des tricheurs, des fraudeurs, des corrompus, des incompétents par les autres pays.
Tous les département sont touchés par ces fléaux qui ternissent l'image du Football Guinéen (administration, arbitrage et même des journalistes).

Ces maux dont souffre notre Football ont porté atteinte à la crédibilité de notre pays et sont un frein au développement de notre Sport Roi.

Nous savons que tous ces chantiers sont énormes et difficiles, mais ils ne doivent aucunement ébranler la Commission d'éthique qui a le soutien total du Comité National des Supporters, du public sportif et de tout le peuple de Guinée. Nous savons aussi que la commission regorge de personnes intègres, compétentes et respectables.

C’est pourquoi il est impératif que la Commission d’éthique de la Fédération Guinéenne de Football s'intéresse et s’auto saisisse non seulement de tous les dossiers de corruption mais qu’elle s’intéresse aussi à toutes les personnes mêlées et mis en cause dans ces dossiers.


Vive la Commission d'éthique
Vive le Comité National des Supporters de Guinée
A bas la corruption et les corrompus
Vive la vérité
Vive le Football Guinéen débarrassé des corrompus et corrupteurs



 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Environnement: Menace imminente de disparition de la rivière mythique ‘’Bembeya’’ dans la préfecture de Beyla.

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Bannière