Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Affaire Lynx : la presse guinéenne poursuit ses efforts pour la liberté totale de tous les inculpés

 Société
5/9/2019

 
Contrairement à ce qui nous a été rapporté, ce ne sont pas tous les deux responsables du groupe Lynx qui ont été affranchis du contrôle judiciaire sous lequel ils ont été placés les mardi 27 et mercredi 28 août dernier par le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Kaloum (Conakry).

Si le patron du groupe de presse, Souleymane Diallo, est libre de ses mouvements depuis le rassemblement des journalistes devant les locaux de la HAC (haute autorité de la communication), ce n’est pas le cas de Boubacar Algassimou Diallo connu sous le nom d’Abou Bakr. Le Directeur général de Lynx FM est toujours maintenu à Conakry alors qu’il est domicilié dans la commune urbaine de Coyah située à plus de 50 kilomètres de Conakry.

Dans le cadre de ce contrôle judiciaire Abou Bakr en compagnie de plusieurs patrons de presse et responsables d’association professionnelles de média était hier (ndlr : mercredi 04 septembre 2019) au tribunal de Kaloum où il est obligé de se présenter trois fois par semaine pour apposer sa signature dans le registre de contrôle de présence.

En un mot comme en mille, il faut dire que les organisations professionnelles de médias de Guinée sont déterminées à obtenir la levée du contrôle judiciaire de Boubacar Algassimou Diallo. Après avoir protesté contre la manière dont la procédure se déroule depuis le déclenchement de cette affaire, elles décident maintenant d’agir. Une délégation de ces structures a rencontré, juste après le bureau du juge d’instruction, les magistrats que la presse soupçonne de rouler pour les gouvernants.

Successivement, la délégation s’est entretenue avec la présidente du tribunal de première instance de Kaloum, le procureur général et le premier président de la cour d’appel de Conakry. A l’issue de ces différentes rencontres, le président de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI) Sanou Kerfalla Cissé s’est dit confiant en l’affranchissement d’Abou Bakr du contrôle judiciaire.

« Nous avons bon espoir. Les personnalités qu’on a rencontrées aujourd’hui ne sont pas de mauvaise foi. Dans les heures à venir, cette décision du contrôle judiciaire contre notre confrère monsieur Abou Bakr sera purement et simplement levée », a rassuré Sanou Kerfala Cissé pour qui : « Ce que les gens ne savent pas, c’est que Abou Bakr est un prisonnier de fait. Il habite à Coyah alors qu’on lui interdit de sortir de Conakry. Laissons le statut de journaliste. Un père de famille qui a sa famille de l’autre côté de la barrière et qu’on dise qu’il ne peut pas voir ses enfants, je dis bien que c’est traumatisant ».

Selon Sanou Cissé, ses collègues et lui ont présenté des garanties nécessaires à la levée de la mesure de contrôle judiciaire qui pèse contre le directeur de Lynx FM. « Nous avons présenté nos passeports parce que nous constituons aujourd’hui une caution morale de la presse. Nous n’avons pas manqué, nous les présidents d’associations de presse, de venir avec nos documents de voyage et les présenter à ces juges pour leur dire que Abou Bakr n’est pas quelqu’un qui peut fuir, il ne connaît que la Guinée et on est mieux chez soi », a fait savoir le président de l’URTELGUI.

Boubacar Algassimou Diallo et son patron Souleymane Diallo pour rappel, sont poursuivis pour : « complicité… d’atteinte à l’honneur et la dignité des autorités ». Infractions prévues et punies par la loi sur la Cyber-sécurité et la protection des données à caractère personnel. Il leur est reproché d’avoir fait intervenir sur les antennes de leur radio, une certaine Doussou Condé connues pour ses propos désobligeants à l’endroit des autorités guinéennes.

Aux dernières nouvelles, Boubacar Algassimou Diallo devrait se rendre ce jeudi 5 septembre 2019 au tribunal de Kaloum pour rencontrer le juge en charge de leur dossier.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Environnement: Menace imminente de disparition de la rivière mythique ‘’Bembeya’’ dans la préfecture de Beyla.

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Bannière