Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Situation sociopolitique de la Guinée : l’OGDH en appelle à la responsabilité de tous

 Politique
6/2/2020

 


Devant la presse le mercredi 05 février, au siège de son institution à Dixinn, le président de l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH) s’est gardé d’accuser la communauté internationale d’être complice du Président Alpha Condé qui ne fait rien pour empêcher les violation des droits de l’homme dans le pays, dans l’espoir que celle-ci s’apprête à agir comme elle l’a fait ailleurs dans la sous-région, et par le passé en Guinée.

Comme elle l’a fait avec le chef de la junte en 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara lorsque ce dernier a tenté de briguer un mandat, Abdoul Gadiri Diallo se dit certain que les partenaires bi et multilatéraux vont sortir de la diplomatie pour entreprendre des actions fortes afin d’empêcher Alpha Condé de poursuivre son œuvre de la confiscation du pouvoir d’Etat.

Dans une déclaration lue par son président, l’OGDH soutient que la crise que traverse le pays actuellement est simplement née de la volonté du Président Alpha Condé de soumettre à un référendum une nouvelle constitution. Cette décision, d’après le constat de l’organisation, continue d’élargir le fossé d’incompréhension entre leaders des partis politiques de l’opposition, acteurs de la société civile et le gouvernement. Les positions tranchées des deux camps, doublées du mépris de certains principes qui fondent l’unité nationale ayant atteint une proportion inquiétante conduisent à des actes répréhensibles notamment des atteintes graves aux droits humains.

L’OGDH constate aussi par la même occasion que la paix et l’unité nationale n’ont jamais été menacées en Guinée que maintenant. Elle rappelle donc au Président de la République que les actes de violation des lois de la République et des droits de l’homme commis sous son mandat l’interpellent et lui seront imputables s’il n’engage pas de mesures concrètes pour y mettre fin.

Au corps de la magistrature, elle rappelle que l’impartialité et le respecte des textes qui les régissent doivent guider leurs actions quotidiennes.

Aux forces de Sécurité, que la responsabilité pénale et individuelle et nul ne doit se prévaloir d’un autre manifestement illégal (…) Aucune situation d’exception ou d’urgence ne doit justifier la violation des droits de l’Homme.

En fin, aux partenaires techniques et financiers, qu’il ne sert à rien d’user du langage diplomatique lorsqu’un pays présente des indicateurs menant à une confrontation ouverte.

Kovana SAOUROMOU










Tel: 664 24 27 53

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan: nouvelle manifestantion de la population pour l'électrification de la ville !

Violences à Kankan : le patron du groupe "Dabo Médias" rejette la responsabilité sur l'Opposition

Émeutes de courant à Kankan : Bah Oury accuse Alpha Condé d'en être responsable

Kindia/justice : Procès des 150 licenciés de l’usine DIAMOND CEMENT

Kouroussa-Covid-19: La DPS rejette toute accusation de détournement de fonds

Mamou- projet-fndc :L’Alliance Futuriste cloue les "plaisantins" au pilori

Dabola: La foudre a causé la mort de 5 personnes à Dogomet (Officiel)

Labé: De nombreux enfants livrés au petit commerce

Dubreka : déception au lendemain de l'annonce de la prorogation de l'État d'urgence sanitaire

Kindia-Politique :Aucun conseiller communal ne doit imposer une décision( ministre Bouréma Condé)

Bannière