Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

COVID19 : Progression mensuelle et les lieux de culte (Par Guillaume Hawing)

 Société
16/5/2020

 





La Guinée comptait :


- Le 12 mars 2020 : 1 cas confirmé ;


-Le 12 avril 2020: 302 cas confirmés ;


-Le 12 mai 2020 : 2298 cas confirmés.


Progression :


- Du 12 mars au 12 avril : 301 nouveaux cas de plus ;


- Du 12 avril au 12 mai : 1996 nouveaux cas de plus.


Constats :


-Les 30 premiers jours : 301 nouveaux cas confirmés


- Les 30 autres jours suivants : 1996 nouveaux cas confirmés


Donc en 60 jours, le pays a fait un cumul de 2298 cas confirmés.


Remarques :


Plus le nombre de cas confirmés est élevé, plus le nombre de nouveaux cas confirmés explose. C’est ça la règle des contacts. Plus le nombre de personnes est élevé, plus le nombre de personnes contactées est élevé. Covid19 passe généralement par les contacts.


Les lieux de culte : À l’allure où vont les choses, il faut réfléchir deux fois avant de penser à la réouverture des lieux de culte au risque de voir une nouvelle vague (vague des religieux) de contamination exploser qui pourrait nous contraindre à nouveau à la fermeture des mêmes lieux de culte. Ça s’appelle RETOUR AU POINT DE DEPART.


Par ailleurs, en matière de pandémie, il faut signaler qu’il est plus facile de fermer un lieu de culte que de fermer un marché. On peut prier chez soi mais on ne peut pas faire le marché chez soi. Je connais des hommes qui peuvent faire 365 jours sans prier, mais je ne connais aucun homme qui peut faire faire 7 jours sans manger.


Au sujet des marchés, comme tout le monde, je suis pour une solution efficace et rapide permettant de freiner la transmission. Car, c’est un foyer très dangereux, d’ailleurs probablement plus dangereux que les lieux de culte dans la transmission du virus, mais, je ne suis pas pour l’idée selon laquelle on devrait ouvrir les lieux de culte, parce que les marchés sont ouverts. C’est une mauvaise approche, c’est une mauvaise analyse, c’est mal connaître l’ennemi qui nous fait face et qui paralyse tout.


Pour finir, je pense et dis ceci : La grippe espagnole de 1918 a fait plus de 50 millions de décès. La plupart des décès est parvenue durant la deuxième vague de contamination, car la population supportait tellement mal la quarantaine et les mesures de distanciation sociale qu'elle a lâché et retombé dans l'indiscipline et l'incivisme. Les conséquences furent ce que nous connaissons tous.


Ne laissons pas l’histoire se répéter, surtout quand on sait que les lieux de culte sont beaucoup plus fréquentés par le troisième âge, or cette tranche d’âge est très sensible à la covid19.


Soyons disciplinés et ne lâchons rien. Face à ces chiffres de cas confirmés qui explosent exponentiellement, nous sommes tous interpelés.


Un sursaut de conscience pour une harmonie avec la discipline et le civisme est plus que nécessaire.


Guillaume HAWING.

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan: 4 nouveaux groupes électrogènes pour améliorer la desserte en électricité

Kindia/COVID-19: Les autorités pour le respect strict des mesures sanitaires

Guinée : reprise des manifestations de rue ?

Coyah: en colère contre la banalisation de la (COVID-19) le préfet annonce des mesures draconiennes

Kindia: le secrétaire préfectoral des affaires religieuses et deux autres imans guéris du Covid-19

Dabola : des éléments de l'Union préfectorale des bouchers interpellés

Violences post-électorales à N'Zérékoré: le parquet général de Kankan note 30 morts

Mamou/Faits Divers : 3 viols sur mineures à l'espace d'une semaine

Grave accident de la circulation à Kankan : cinq morts et quatorze blessés

COVID-19 : 4 cas suspects, dont des religieux, à confirmer au centre de dépistage de KIndia

Bannière