Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée-Religion : La Nuit du Destin célébrée en famille pour cause de Covid-19

 Société
20/5/2020

 

A l’exception de certains citoyens rebelles et reticents qui ont continué à faire des prières collectives sur les trottoirs des quartiers populaires dans certaines communes de Conakry dont Kaloum, les Musulmanes et Musulmans guinéens ont célébré dans l’humilité, la Nuit du Destin dans du mardi 19 à mercredi 20 mai 2020.Cette nuit est meilleure à mille mois, selon les préceptes du Saint Coran.Et pour cause de crise sanitaire due à la pandémie du COVID-19, le Secrétariat Général aux Affaires Religieuses a, dans un communiqué diffusé sur les antennes de la RTG, invité les musulmans à commémorer Laylatoul Qadr ou la Nuit du Destin en famille.

« En tenant compte de la conjoncture sanitaire internationale, vous allez célébrer – musulmans et musulmanes de Guinée – dans la plus grande intimité, la Nuit de Laylatoul Qadr de ce soir, mardi 19 mai 2020, avec le respect des mesures ci-après : la fermeture de toutes les mosquées, l’interdiction des regroupements d’hommes, le port obligatoire des cache-nez, l’adoption des gestes barrières, ». Et pour le département dirigé par Aly Jamal Bangoura, pas de mobilisation des fidèles dans les mosquées pour les lectures collectives du coran et pour les invocations du Nom de Dieu. Les habituelles célébrations parrainées n’ont pas été au rendez-vous. Un véritable manque à gagner pour certains religieux et associations de mosquées. Le business a été supplanté cette fois par le Covid-19 qui a contaminé à date plus de 2.863 guinéens et tué 18 citoyens dont les Imams et Religieux.

D’où l’appel au respect de toutes les dispositions gouvernementales, dont les mesures préventives recommandées par les professionnels de la Santé. Et pour le Secrétaire Général aux Affaires Religieuses ,Elhadj Aly Jamal Bangoura « nous resterons donc dans nos familles respectives, avec les nôtres, pour célébrer à notre façon, la nuit de Laylatoul Qadr 2020, en priant, lisant le Saint Coran et invoquant Allah pour que ce Dieu Tout-puissant guérisse la Guinée de cette maladie et la sorte définitivement de notre pays et du monde entier », a-t-il souhaité ; ce, au moment ou les habitants de la préfecture de Coyah choisissent les comportements inciviques en refusant de se laver les mains et de porter les masques de protection. Les véhicules et motos de transports publics continuent de violer les directives édictées dans l’Etat d’urgence sanitaire.

AGP


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan: 4 nouveaux groupes électrogènes pour améliorer la desserte en électricité

Kindia/COVID-19: Les autorités pour le respect strict des mesures sanitaires

Guinée : reprise des manifestations de rue ?

Coyah: en colère contre la banalisation de la (COVID-19) le préfet annonce des mesures draconiennes

Kindia: le secrétaire préfectoral des affaires religieuses et deux autres imans guéris du Covid-19

Dabola : des éléments de l'Union préfectorale des bouchers interpellés

Violences post-électorales à N'Zérékoré: le parquet général de Kankan note 30 morts

Mamou/Faits Divers : 3 viols sur mineures à l'espace d'une semaine

Grave accident de la circulation à Kankan : cinq morts et quatorze blessés

COVID-19 : 4 cas suspects, dont des religieux, à confirmer au centre de dépistage de KIndia

Bannière