Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Droit de réponse à l’euphorie électoraliste de Mr Abdoul Kabèlè Camara (maître Kabèlè) Ancien Ministre de la république

 Politique
12/10/2020

 



Comme dit l’autre, « l’humilité, cette estime de soi dans le respect des autres, veut qu’on admette nos limites. »

De prime abord, je m’interdis par tolérance, en dépit de la gravité morale de ses déclarations, toute prétention vulgaire sur la personnalité de maître Kabèlè, parce qu’il a été ministre de la république sous les hospices et la bienveillance de son excellence Mr le président de la république, le Pr Alpha Condé.

Il a eu tout le pouvoir lié à son rang dans son exercice de haut fonctionnaire de l’état.

- Sous la mandature de son Excellence Mr le Président de la république le Pr Alpha Condé, il a été Ministre délégué à la défense nationale, puis Ministre d’Etat chargé de la sécurité et de la protection civile. Durée des fonctions ministérielles environ 7ans.

Il a été antérieurement Ministre des affaires étrangères du gouvernement de Mr Lansana Kouyaté.

7 ans de fonction ministérielle sous la présidence du Pr Alpha Condé !

Le Président de la république pouvait-il faire mieux pour Maître Kabèlè !

Franchement, il faut que nous acceptions l’examen de nos consciences.

Nonobstant cette notoriété accordée dans l’exercice des fonctions de l’état, il y a matière à se demander ce que vaut la perception du sens moral de notre existence.

Un ancien haut fonctionnaire de l’état en l’occurrence maître Kabèlè qui, depuis son limogeage, a été l’auteur sans la moindre retenue de déclarations déraisonnables à provoquer une syncope !

La démocratie nous donne la liberté de nous exprimer sans soumission mais dans le respect du devoir moral que nous inflige notre conscience.

La reconversion dans un parti politique après limogeage est un acte qui rime avec l’ordinaire dans l’écosystème socio politique guinéen, et à mon sens, il n’y a pas drame en la matière.

Cette filière de reconversion est-elle un droit ouvert à toute propension biscornue ? Qui risquerait fort malheureusement d’anéantir notre humilité, comme disait Anne Barratin « l’humilité, c’est la beauté de notre âme. »

Pour toute bonne conscience, la réponse est absolument non !

Une chose m’a marqué dans son premier discours après limogeage, c’est lorsque maître Kabèlè, fort de son excellent niveau culturel, avec tant d’années passées au gouvernement, s’est permis d’affirmer sans gêne que ce départ du Gouvernement a été pour lui un acte libératoire comme s’il était dans un établissement pénitentiaire !

C’est incroyable et dommageable pour un intellectuel de son rang qui connait la signification juridique de ce qu’on appelle liberté.

Est-il nécessaire d’avoir les mains et les pieds liés pour accepter les prestiges d’une fonction ministérielle pendant 7 ans !

Récemment, au cours d’un débat radio qui le mettait au prise avec le secrétaire général de la coordination Europe Mr Karamo Nabé et Mr Yamoussa Sidibé journaliste, maître Kabèlè fustige sans retenue le pouvoir en ces termes : pas de dialogue, pas de stabilité, les résolutions non respectées etc.

-Dans ses perspectives de campagne, il dit nourrir de grandes ambitions pour la guinée à présent, mais alors mon grand, où étaient dissimulées vos ambitions lorsque vous étiez ministre durant 7 ans ?

-Maître Kabèlè est-il conscient qu’il est aussi comptable potentiel s’il admet qu’il y a instabilité sociale en guinée ?

-Maitre Kabèlè, a eu une occasion en or qui n’est pas donnée à tous les guinéens, celle de son rang de ministre pour la mise en valeur de ses ambitions pour la guinée !

Mais pourquoi cette inertie coupable pendant 7 ans alors qu’il était dans ses fonctions de ministre, étant un homme libre et de surcroit un juriste ?

-Dans l’éventualité qu’il a appartenu à un gouvernement antonyme à ses ambitions et donc qui ne le ressemblait pas, et bien alors pourquoi n’a-t-il pas démissionné ?

Autant de questions, autant d’ambiguïtés qui parfois nous laissent sans voix.

Nul besoin pour moi ou pour quel que citoyen qu’il soit, au RPG ARC EN CIEL, à l’UFDG ou ailleurs de poser une équation à 4 inconnues, pour admettre que maître Kabèlè ne devrait pas attendre son limogeage pour exprimer son réquisitoire.

« Notre conscience nous interpelle pour chaque acte posé dans notre vie. »

En dépit du droit d’aînesse que je lui accorde, je me réserve le droit de lui notifier qu’il inflige consciemment ou inconsciemment une véritable invective à notre raison d’exister, la liberté dans son expression la plus profonde.

Cette attitude n’en vaut absolument pas la chandelle pour gagner le pari de la conquête des consciences dans ce combat électoraliste.

Entre nous et le peuple il y a une interface infaillible, la conscience humaine.

Nul besoin pour moi de réitérer encore une fois que les discours diffamatoires conçus pour prétendre acheter la conscience du peuple ont leur limite et comme dit l’autre « l’espérance a pour père le temps et pour mère la patience. »

Le président de la république a créé énormément de cadre de dialogue pour une stabilité durable en guinée mais, « comment faire comprendre à celui qui cherche une aiguille consciemment cachée sous son propre pied, que la trouvaille de ladite aiguille ne sera possible que si le chercheur lui-même fait une mise à jour de sa conscience. »

Tout est interprété comme donnée politique en guinée !

Pour un oui ou pour un non, même une simple coupure d’électricité de 10 minutes, dans un pays où la notion d’électricité était un sujet tabou, on sort dans les rues on casse tout ce qu’on trouve, biens publics, biens privés, pour encore tomber plus bas que les pâquerettes ! Quel dommage.

Le guinéen tout bord confondu doit savoir une chose essentielle : en l’absence de paix, «si nous ramenons la guinée à l’échelle d’une table qui ne pèse que 10 kg, et qu’on dispose autour de ladite table, 4 gros bras pour la soulever, dans la mésentente, elle (la table) ne bougera pas du sol d’un micron, parce que chacun va vouloir la tirer vers son coté au lieu de la soulever. »

« La paix et la tranquillité, un bonheur inestimable »

Vive la paix

Vive la Guinée

Le secrétaire chargé des relations extérieures

Coordination Europe

Docteur Solian Konaté

Praticien Hospitalier permanent

France.










 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Violences électorales à Kankan: Le gouverneur apporte des précisons et rassure les populations

Déclaration du ministère de la citoyenneté et de l'unité nationale: « L’élection est une compétition : OUI AU DÉBAT, NON A L’AFFRONTEMENT »

Opinion: Dépité, l’ancien député Marega nous livre ses dernières éructations (Tibou Kamara)

Présidentielle en Guinée: Alpha Condé en tournée, Cellou Dalein Diallo bloqué

Boké: des accrochages entre manifestants et forces de l'ordre font un mort à Kolaboui

Violences à Kankan : Ousmane Gaoual Diallo demande aux militants de l’UFDG de rester sereins

Dinguiraye/président ielle 2020: La CENI lance les opérations de distribution des cartes d’électeurs

Siguiri-Présidentielle 2020 : 246 commissions pour distribuer 455 605 cartes d’électeurs

Labé/Présidentielle 2020 : Affluence dans les commissions de distribution des cartes d’électeurs

Guinée : la dispersion d’une réunion de patriarches par la police, diversement appréciée

Bannière