Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

France: Un boulanger en grève de la faim pour protester contre l'expulsion de son apprenti guinéen

 Politique
6/1/2021

 

À Besançon, Stéphane Ravacley, boulanger, a embauché un apprenti il y a plus d'un an, un jeune mineur venu de Guinée. Aujourd'hui majeur, le jeune homme est menacé d'expulsion. Son patron a décidé de se battre contre cette décision, et a entamé une grève de la faim.



Le patron de la Huche à Pain, à Besançon, ne s'alimente plus depuis trois jours : lui, qui a formé un apprenti depuis un an et demi, embauché alors qu'il était mineur, a appris que la préfecture le considère, aujourd'hui majeur, expulsable. Pour les autorités, il n'aurait pas fourni de papiers en bonne et due forme, mais son patron, lui, ne comprend pas.



Le sourire de Laye Fodé Traoréiné est aussi doux que timide, sur la photo prise dans la boulangerie de Stéphane Ravacley. "C'est vraiment un super gamin qui parle français mieux que moi, plaide l'artisan. Il a appris très très rapidement. Et puis il devait passer son CAP entre mai et juin de cette année", enrage-t-il. Pris en charge mineur à son arrivée en France, le garçon a d'abord cherché des stages en plomberie, mais il n'a pas trouvé de patron. Sa tutrice l'a alors orienté vers la boulangerie. Il est arrivé chez Stéphane Ravacley avec elle. "Former des jeunes en alternance c'est galère raconte t-il. On n'en trouve pas !" Le boulanger l'a pris en apprentissage en août 2019, content de le voir prendre des initiatives, dès le premier jour où il s'est présenté. Il le juge aujourd'hui doué et travailleur, "suffisamment motivé pour se lever à 3 heures du matin."





"Tu rentres chez toi !"



Stéphane Ravacley comptait donc emmener le jeune renfort jusqu'au CAP, voire jusqu'au BAC pro. Pour l'instant c'est compromis. Mais c'est surtout humainement que le boulanger peine à comprendre la situation. "On ouvre les portes à un gamin et on lui dit 't'en fais pas on te protège, tu risques rien'. On lui alloue de l'argent, on le loge. Et 2 ans après on lui dit 'non, ce beau rêve dans lequel tu étais , il n'existe plus, tu rentres chez toi !'" Stéphane Ravacley a donc cessé de s'alimenter pour attirer l'attention. Pour l'instant, il ne ressent pas la faim, il n'y pense pas. Il a aussi lancé une pétition auprès de ses clients. Elle est aujourd'hui en ligne sur Change.org. Elle dépasse les 123.000 signatures.



Un recours contre l'expulsion



Le parcours de Laye est classique : orphelin, parti de Guinée à 16 ans, passé par la Libye, la Méditerranée sur un canot, débarqué en Italie, arrivé en France à Nice, avant de trouver refuge en Haute Saône. La préfecture estime aujourd'hui que les documents d'état civil qu'il a produits ne sont pas conformes. La Police de l'air et des frontières en tous cas, considère que leur authenticité est douteuse, comme souvent pour les jeunes migrants provenant de Guinée. "Mais ils proviennent des autorités guinéennes" précise Me Amandine Dravigny qui défend le jeune homme. "Il a un acte de naissance, un jugement supplétif, les autorités du pays lui ont remis une carte d'identité consulaire. Quand on lit le rapport de la PAF, très honnêtement j'ai du mal à voir qu'on puisse qualifier ces documents de faux" argumente l'avocate, qui a formulé un recours contre l'expulsion devant le tribunal administratif de Besançon. Elle s'adresse également à l'ambassade de Guinée en France pour qu'elle légalise la situation de Laye, quitte à ce qu'il se déplace à Paris, pour attester de son identité.



Source: Franceinfos


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Stade de Kindia: La pose de gazons synthétiques et la reconstruction sont une initiative de la Fondation KPC pour l’humanitaire

Vols dans des lieux de culte à N’Zérékoré : sept personnes lourdement condamnées par la justice

Vente illicite des carburants : deux dames interpellées à Keitaya (Dubreka)

N’zérékoré : Des présumés bandits appréhendés par la police

Organisation de la cérémonie de Prestation de serment du Premier Président de la 4ème République : un chef d’œuvre signé Dr Mohamed Diané (Par Abdoulaye Kaba)

Guinée : après les violences à Macenta, le PDG-RDA réclame la suppression des organisations communautaires

N’Zérékoré : heureuse coïncidence pour les victimes de violences faites aux femmes

Viols sur mineures : de nouveaux cas enregistrés à Conakry et Coyah

Reprise des activités commerciales : le maire de N’Zérékoré passe à la vitesse supérieure

Violences électorales à Kankan: Le gouverneur apporte des précisons et rassure les populations

Bannière