Bannière

ACTUALITES

2016: Ce qu’il faut retenir des activités du Président Alpha Condé (Bureau de Presse de la Présidence)

 Politique
1/1/2017

 





A l’instar des années précédentes, 2016 a été également très chargée pour le Président de la République, le Pr Alpha Condé. Une année d’intenses ballets diplomatiques marquée par la visite à Conakry de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement pour le renforcement de la coopération, et la relance des objectifs de développement dans tous les domaines.



Ainsi, le 3 mars 2016, le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Conakry en compagnie de plusieurs hommes d’affaires et de membres de son gouvernement.



Au delà du tête-à-tête entre les deux hommes d’Etat, des séances de travail sectoriel et des échanges entre les milieux d’affaires des deux pays, cette visite a non seulement permis de mettre en orbite un ensemble de projets porteurs entre Ankara et Conakry, mais aussi de donner l’opportunité aux deux peuples de se connaitre davantage.



A noter qu’au terme des travaux, neuf accords de coopération ont été signés, notamment dans les domaines du tourisme; des services aériens, la santé, la formation dans le secteur militaire, celui de la technique et de la science. Egalement, un mémorandum sur l’électricité, les mines et la protection de l’environnement ainsi que la création d’un Conseil d’affaires Guinée-Turquie, a été signé.





Rwanda





Le Président de la République sœur du Rwanda, Paul Kagamé, lui, a séjourné à Conakry du 8 au 9 mars 2016.



A la faveur de cette visite, les chefs d’Etat rwandais et guinéen, ont passé en revue la situation socio-politique des deux pays et du continent.



Leurs échanges de point de vue sur le plan de la coopération, ont abouti à la signature de 7 accords de partenariat qui touchent plusieurs domaines, favorisant en d’autres termes, la relance des liens d’amitié et de coopération entre Kigali et Conakry. Désormais, un accord cadre de coopération existe entre le deux gouvernements.



Sur le plan diplomatique, il est convenu des consultations régulières entre les départements en charge des Affaires étrangères des deux pays.



Cette visite d’Etat du Président Paul Kagamé à Conakry, a permis aux deux gouvernements de décider de la suppression de visas pour les détenteurs de passeports diplomatique, de service ou officiel et de la délivrance de visas sur les points d’entrée pour les titulaires de passeports ordinaires.



En plus, le ministre guinéen de la Santé et la ministre des Affaires étrangères du Rwanda ont signé un accord de coopération dans le domaine de la santé et des sciences médicales.



Un autre protocole d’accord de coopération signé entre les deux pays, est celui relatif à la planification et à la coopération internationale. Dans ce cadre, les deux gouvernements ont décidé d’approfondir leur coopération dans les domaines de l’environnement et de la gestion des ressources naturelles.



Le septième et le dernier accord est relatif aux services aériens avec à la clé l’ouverture d’une liaison aérienne entre Conakry et Kigali, par la compagnie Rwandair.



C’est donc un nouveau départ pour les deux pays, grâce à la volonté politique de leurs Présidents de promouvoir la coopération sud-sud.





Guinée Bissau





Le 7 octobre 2016 le Président de la République de la Guinée Bissau, son Excellence José Mario Vaz arrive à Conakry, dans le cadre de la concertation habituelle avec le médiateur de la CEDEAO – le professeur Alpha Condé – dans la crise qui secoue ce pays frère et ami.



Cette visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan du médiateur de la CEDEAO, Pr Alpha Condé, pour le retour de la paix en Guinée Bissau.



Le Pr Alpha Condé et José Mario Vaz ont, au cours de leur tête-à-tête, échangé sur tous les aspects liés à un retour rapide de la Paix en Guinée Bissau.



Après avoir apprécié les efforts du Président de la République de Guinée dans la recherche de solutions à la crise en Guinée-Bissau, José Mario Vaz dira que le choix de la CEDEAO porté sur le Pr Alpha Condé a suscité beaucoup d’espoirs.



Le Président bissau-guinéen a aussi rendu compte au Président de la République de l’évolution de la situation dans son pays, depuis le début de la médiation du Pr Alpha Condé.



Quelques jours après cette visite, les parties prenantes à la crise Bissau-guinéenne sont venues à Conakry pour réfléchir sur les différents points de désaccord. Au cours cette rencontre, il a été question d’accélérer le processus de la résolution de la crise, en bonne place, la nomination par le Président de la République de la Guinée Bissau d’un Premier ministre consensuel





Union du Fleuve Mano





Le vendredi 24 juin 2016, les Chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano se sont réunis aux Cases Belle-vue à Conakry pour passer en revue et prendre des décisions sur les recommandations faites par le Conseil des ministres de l’Union du fleuve mano sur le rapport d'activités du Secrétariat Général. Un Sommet qui s’est également penché sur les autres programmes et initiatives majeurs en cours, pour le maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité, ainsi que les questions de développement socio-économique global de la sous-région.



Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, également Président en exercice de l’Union et hôte du sommet, a remercié ses paires pour le sérieux qu’ils accordent à la marche de l’union. Durant leurs délibérations les Chefs d’Etat et de gouvernement ont examiné les points suivants : le rapport du Conseil des ministres de l'Union ; le rapport de la Commission Administration et Finances portant sur l’audit, les questions administratives et le budget de l’année 2016 ; la situation de la mobilisation des ressources au titre du Programme de relance Socio-économique Post-Ebola ; la situation de la paix et de la sécurité dans la sous-région, le rapport sur les documents juridiques de l’Union, la construction du siège et la restructuration du



Secrétariat de l’UFM.



Sur chacune de ces questions, les Chefs d’Etat se sont félicités des acquis enregistrés par l'Union dans plusieurs domaines.



Ils ont cependant noté avec préoccupation les attaques terroristes qui ont eu lieu en Afrique de l’Ouest et particulièrement, en Côte d’Ivoire, entraînant de nombreuses pertes en vies humaines et des dégâts considérables.



Les Chefs d'Etat ont également réaffirmé leur engagement et détermination à appuyer les efforts du Secrétariat dans la mobilisation des ressources et le renforcement des partenariats pour la mise en œuvre des programmes et projets de développement.



Les défis de renforcement de la législation sur la protection des forêts transfrontalières en vue d’une meilleure collaboration entre les Etats membres ont été un centre d’intérêt pour les chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano.



Concernant le programme Post-Ebola, le Sommet a constaté la lenteur dans la concrétisation des engagements pris lors des Sommets de Bruxelles, de Washington et de New York en 2015, ainsi que lors des visites des dirigeants de ces institutions aux pays affectés. Et a instruit au Secrétariat d’évaluer l’état de réalisation des engagements en faveur des programmes nationaux et sous-régionaux.





Ethiopie



A la tête d’une importante délégation, le Premier ministre de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie, Hailemariam Déssalegn Boshé, a effectué une visite de travail et d’amitié en Guinée, du 09 au 12 avril 2016.



Au centre des préoccupations, le raffermissement des liens d’amitié et de coopération entre les deux pays.



Le Pr Alpha Condé et ses hôtes ont salué le rôle historique important que leurs pays ont joué pour l’indépendance et l’unité de l’Afrique, mais aussi pour la promotion de la paix et de la sécurité dans le continent.



Abordant les relations bilatérales, ils ont procédé à un large échange de vues sur plusieurs questions d’intérêt commun et ont exprimé leur ferme volonté de capitaliser les liens historiques unissant les deux peuples, pour l’instauration d’un partenariat exemplaire.



Dans cette perspective, Hailemariam Déssalegn Boshé et le Professeur Alpha Condé ont réaffirmé leur engagement soutenu et ont réitéré leur détermination à renforcer et à diversifier la coopération entre Conakry et Addis sur diverses questions d’intérêt mutuel. Ils ont aussi évoqué les voies et moyens d’entretenir des discussions continues au haut niveau et d’appuyer leurs efforts respectifs sur le plan multilatéral.



Et pour concrétiser cet élan, il a été recommandé aux ministres des Affaires Etrangères des deux pays de travailler à l’effet de procéder à la signature d’un accord-cadre de coopération en vue d’instituer la



grande commission mixte de coopération, et d’un protocole d’accord sur les consultations diplomatiques bilatérales entre la République



Fédérale Démocratique d’Ethiopie et la République de Guinée.





Fonds Monétaire International





Au cours de cette année qui s’achève, les institutions financières internationales se sont intéressées à la Guinée. A la tête d’une importante délégation, Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI) a séjourné à Conakry dans le cadre du renforcement de la coopération entre le gouvernement et son institution.



En recevant cette mission, le Chef de l’Etat a dit toute sa satisfaction pour le chemin parcouru par la Guinée et les projections du pays avec l’appui de cette institution financière internationale. Les échanges ont porté sur les conclusions de la dernière mission du FMI en Guinée au compte du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC).



Au regard des efforts du gouvernement guinéen, le directeur général adjoint du Fonds Monétaire International, a mis l’accent sur la volonté de son institution de continuer sa coopération avec la Guinée.



Un pays qui a achevé avec succès, pour la première fois de son histoire, un programme formel avec les institutions de Bretton Woods.



Les conclusions positives de la dernière mission du FMI doivent permettre à la Guinée de booster l’économie à travers les secteurs porteurs de croissance.





Choisi par ses paires comme coordinateur chargé des énergies renouvelables en Afrique, le Président de la République a continué sans relâche son offensive, pour permettre à l’Afrique de gagner ce pari. C’est dans ce cadre qu’une mission de l’Union Africaine et de la Banque Africaine de Développement a séjourné à Conakry.



Conduite par Youba SOKONA, chef de l’unité de mise en ouvre de cette initiative africaine, la mission a fait au Professeur Alpha Condé le compte-rendu de son séjour de travail à Conakry et en même temps recevoir ses directives.



Il s’agit entre autres de l’amélioration de la gouvernance de cette initiative qui est la première des chefs d’Etat africains et piloté par le Président guinéen, qui s’est engagé avec l’appui de ses paires et d’autres partenaires à atteindre les objectifs fixés.



C’est la première initiative conçue par et pour les Africains. Et le Président guinéen est chargé de la coordination de l’initiative de l’Afrique sur les énergies renouvelables.





Agriculture





Faire du secteur de l’agriculture et de celui de l’élevage le fer de lance de l’économie nationale, telle est la préoccupation du Président de la République, le Pr Alpha Condé. Dans cette optique, le chef de l’Etat, au cours de l’année 2016, s’est d’avantage tourné vers la relance de ces 2 secteurs. Et compte tenu de l’expérience de la Côte D’Ivoire en la matière, le chef de l’Etat a décidé de tendre la main à ce pays frère. Après l’identification des besoins par les paysans eux-mêmes, 4 200 plants de palmier à huile pour Nzérékoré ont été livrés, Macenta 2 500 et Lola 150, 10 milles graines germées de palmier à huile ont été acheminés à la station agronomique de Sérédou comme pépinières, 356 autres graines germées sont arrivées au mois de novembre dernier.



1 million 800 mille cerises de café et 2 millions 800 mille de cacao ont été livrés. En matière de perliculture, sur les 445 races améliorées commandées, 356 ont été déjà été livrées. Pour l’aviculture, 114 mille poussins ont été mis a la disposition des bénéficiaires.



Avec cette démarche, le Président de la République entend redonner à la Guinée la place qu’elle mérite en ce qui concerne les cultures de rentes et les secteurs de l’élevage.



La culture de l’anacarde a été également lancée au cours de cette année. Dès lors, il s’agit maintenant de se pencher sur les mécanismes à mettre en place pour la pérennité des initiatives du Président de la République qui visent à promouvoir la sécurité alimentaire.





Inaugurations





Au compte de l’année 2016, le Président de la République a procédé à l’inauguration de plusieurs infrastructures, notamment, la première usine d’engrais en Guinée, réalisée par la Société Toguna. Cette infrastructure a une capacité de production d’engrais de 400 mille tonnes par an pour un besoin national de moins de 30 mille tonne. C’était dans le cadre d’un projet de prêts de 10 ans qui dormait dans les tiroirs. Il a fallu l’arrivée du Pr Alpha Condé pour faire de ce rêve une réalité.



Cette unité industrielle atteste de la volonté du chef de l’Etat de faire du secteur agricole le moteur de la croissance en Guinée. Une action saluée par le monde paysan guinéen qui était régulièrement confronté à la rareté et à la cherté de l’engrais sur le marché guinéen.





Port fluvial de Dapilon





Après le port fluvial de Katougouma en juillet 2015, ou plus de 8 millions de tonnes de minerais ont été exportés vers la Chine, le consortium SMB (Société minière de Boké)-WINNING, a procédé à l’extension de ses activités à travers le nouveau port fluvial.



Dans son calendrier, le Président de la République a inséré l’inauguration à Dapilon du port d’extension de la SMB où les activités portuaires sont assurées par 23 barges de 8 000 tonnes, 28 bateaux remorqueurs, 5 remorqueurs portuaires, 4 grues de transbordement en mer et des navires pouvant aller jusqu’à 210 000 tonnes.



Tout y est pour renforcer la capacité d’exportation de la Société minière de Boké.



En plus du port de Katougouma, celui de Dapilon va permettre à la SMB d’atteindre en 2017, les 35 millions de tonnes de bauxite par an.





Grand marché de Conakry





Le Président de la République a procédé ce mois de décembre à l’inauguration du grand marché de Conakry. Situé sur l’autoroute Fidèle Castro au niveau du Km 11, au quartier Dabondy dans la Commune de Matoto.



L’infrastructure est bâtie sur une superficie de 54 000 Km2, et compte un centre commercial de 560 magasins, 3 unités commerciales pour les femmes étalagistes, 2 immeubles pour bureaux et magasins, 4 parkings d’une capacité de 500 véhicules, 2 blocs de latrines de 24 toilettes, une Mosquée de 500 fidèles, 2 forages d’eau potable, 1 poste de sécurité, 3 caniveaux de drainage des eaux de pluie.



Ce marché qui est l’un des plus modernes de la sous-région est une initiative du chef de l’Etat pour permettre aux femmes de Conakry d’exercer leurs activités génératrices de revenus dans les conditions hygiéniques souhaitées.



C’est l’entreprise SOCOBA (Société de construction de bâtiment) qui a réalisé les travaux en l’espace de 36 mois.





Le complexe industriel préfabriqué





Pour la première fois, la Guinée se dote d’un complexe Industriel pour la production d’ouvrages préfabriqués. L’infrastructure est l’ouvre de la Sociéte Italienne PICCINI. Compte tenu de l’importance d’une telle infrastructure dans la construction, le Président de la République, le Pr Alpha Condé et le Président de la République de Sierra Léone,



Ernest Bai Kourouma, ont procédé à l’inauguration officielle de l’infrastructure.



La visite guidée a permis aux deux chefs d’Etat, de se faire une idée de la capacité de production de cette unité industrielle, dans la construction de logements sociaux, écoles, ponts et autres infrastructures sanitaires.



Incontestablement, ce complexe permettra à la Guinée de combler au plus vite le retard qu’elle accuse dans la construction de logements décents.



Selon les spécialistes, tout est fait ici selon les normes techniques avec à la clé la solidité garante.



Avec 63 ans d’expérience et présent dans 80 pays à travers le monde, PICCINI entend appuyer le pays pour faire face au défi en matière de construction décentes.



Le Président de la République de la Sierra Léone positionne déjà son pays comme potentiel client de PICCINI. Ernest Bai Koroma a aussi félicité son frère et ami le Président Alpha Condé pour sa vision profonde pour une Guinée prospère.





SONAPI





Au-delà d’un simple slogan, le programme présidentiel de logements sociaux se concrétise avec l’arrivée à Conakry de 24 Hydraform pour la fabrication de briques à terre stabilisée compressée et à prix abordable. Un programme qui vise la construction de 50 mille logements sociaux à travers tout le pays. Piloté par la Société nationale d’aménagement et de promotion immobilière (SONAPI), une machine Hydraform a une capacité de production de 80 mille briques en BTS par jour, soit 3 mille logements par an et à moindre coût.



Le Président de la République, en se rendant à la SONAPI,, a voulu toucher du doigt les réalités de cet autre projet au bénéfice des Guinéens.



Selon les informations, toutes les dispositions sont prises pour une large production de brique afin de servir tout le pays, cela après la formation des ouvriers guinéens par des experts sud africains. Une formation qui doit être multipliée au niveau d’autres jeunes.



Le mélange argile, ciment et eau donne une brique solide et garantie pour toute sorte de construction.



Visiblement satisfait du démarrage effectif de ce programme intitulé « un toit pour chaque Guinéen », le Pr Alpha a tenu à visiter, et assister à la fabrication de quelques briques.



La SONAPI, elle, donne l’assurance d’atteindre les objectifs du programme présidentiel de logements sociaux en BTS hydraform.





Pose de premières pierres





En compagnie du ministre français des Affaires Etrangères, le Président de la République, le Pr Alpha Condé, a procédé à la pose de la pierre du Centre de recherche et de formation en infectiologie à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Non loin de là, le Président de la République et le ministre français des Affaires Etrangères ont procédé à la pose de la première pierre de l’Institut Pasteur de Guinée.



La réalisation de ces infrastructures s’inscrit dans le cadre du renforcement du système sanitaire guinéen Post-Ebola. Tirant les conséquences du passage du virus Ebola, la Guinée et ses partenaires s’engagent à lutter contre les épidémies endémiques ou émergentes avec à la clé la prévention des pandémies, la conception de vaccins pour des traitements adaptés.



L’Institut Pasteur de Guinée est le 33ème établissement du réseau international des instituts pasteurs sur les 5 continents.





Pêche





Longtemps considéré comme pays tiers non coopérant donc sur la liste noire de l’Union européenne, le secteur de la pêche connait un ouf de soulagement depuis le 13 juillet 2016 avec la suspension des mesures répressives.



Depuis cette date, la Guinée est en dehors de cette liste noire de l’UE, grâce à l’implication personnelle du chef de l’Etat.



La levée de cette suspension fait suite à l’application des mesures correctrices dans la surveillance de nos eaux contre la pêche illicite avec à la clé la protection des ressources halieutiques et surtout des espèces protégées.



Avec le retrait de la Guinée de la liste noire de l’Union européenne, le pays s’est engagé à respecter les conditionnalités de son partenaire historique. Dans l’optique de la protection des ressources halieutiques, la Guinée s’est tournée vers le repos biologique des espèces, et le dernier a pris fin le 31 août 2016.



Avec les mesures disciplinaires prises, les 25 milliards que le secteur enregistrait par an, connaissent une hausse considérable.





Autres usines





Si sous la Révolution la Guinée comptait plusieurs unités industrielles sur toute l’étendue du territoire national, force est de reconnaître que ces usines ont connu un sort déplorable au fil des ans. Le Président Alpha Condé s’est tourné vers la réhabilitation de certaines d’entre elles, c’est le cas de l’usine des jus de fruits de Kankan et l’huilerie de Dabola. Et pour pousser cette action plus loin, le Chef de l’Etat a visité en ce mois de décembre certaines unités industrielles qui ont vu le jour en son temps. Ainsi, il s’est rendu à la GI Ciment, le CIMAF, Diamant Ciment, le



Moulin de Conakry, et le Moulin d’Afrique.



A tous les niveaux, le Président de la République a voulu toucher du doigt le niveau et la qualité de production de ces unités industrielles. Des usines spécialisées dans la fabrication de ciment, de farine et du son pour l’alimentation du bétail.





Visites du Président de la République à l’Extérieur





Apres l’épreuve difficile de la maladie à virus Ebola qu’a connue la Guinée ces trois dernières années, le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, reprend son bâton de pèlerin. Objectif, poursuivre le programme de développement socioéconomique et politique amorcé. Ce programme, désormais appelé plan de relance et de résilience Post-Ebola, s’articule autour de plusieurs axes dont entre autres : la stabilisation de l’économie, le renforcement du système de santé du pays, l’autonomisation des femmes et des jeunes, l’énergie, l’agriculture et la construction d’habitats sociaux. Sans plus tarder, le Président de la République enchaîne les déplacements à l’Etranger, avec pour ambition de réaliser le plus vite que possible tous ces projets importants pour l’ensemble de la population guinéenne. Une population qui porte en lui toute sa confiance. Première étape de ces déplacements, Davos, la station alpine Suisse, où se retrouvent chefs d’Etats, grandes personnalités et hommes d’affaires venus des quatre coins du monde pour le Forum économique mondial. Ici, le Président Alpha Condé met l’occasion à profit pour d’abord remercier tous les partenaires au développement qui se sont manifestés dans le soutien à la Guinée lors la phase difficile de la maladie à virus Ebola. Donner un souffle à l’économie du pays fragilisée par l’épidémie, renforcer le système sanitaire par la construction de centres de santé et hôpitaux tout en les dotant d’équipements sanitaires modernes, sans évidemment oublier l’autonomisation des femmes et des jeunes. Ce sont des projets phares qui ont été détaillés ici au cours des assises de Davos en vue d’un soutien constant de la communauté internationale et des partenaires au développement de la Guinée. Le message est entendu et bien perçu par toutes ces personnalités qui ont su vite réagir. `



C’est pourquoi, au cours du sommet des chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union africaine dans la capitale éthiopienne, les dirigeants du continent ont porté leur confiance en le Pr. Alpha Condé, désigné comme coordinateur en charge des énergies renouvelables pour l’Afrique. Ceci, compte tenu du leadership et de la volonté affichés par le chef de l’Etat guinéen dans le cadre du développement du domaine énergétique. Comme exemple illustratif sur le plan national, la construction du barrage hydroélectrique de KALETA en l’espace de deux ans et demi. Une infrastructure énergétique qui a permis de sortir une bonne partie du pays de l’obscurité. Un acte d’envergure qui, sans nul doute, a amené ces personnalités du continent à choisir le Président Alpha Condé pour gérer ce dossier des énergies renouvelables avec un seul objectif : mobiliser les ressources nécessaires, auprès des bailleurs de fonds, afin de les injecter dans les grands projets énergétiques du continent.



Les déplacements du Président de la République, coordinateur des énergies renouvelables pour l’Afrique, s’enchainent au bénéfice du continent et de son pays.



Le Pr. Alpha Condé est en Arabie Saoudite pour une visite d’Etat. Il est avec le serviteur des deux saintes mosquées, sa Majesté Salman Ben Abdel Aziz Al Saoud, qui échange avec lui sur le renforcement de l’axe de coopération Conakry-Riyad. Plusieurs résultats allant dans le sens du développement socioéconomique ont été obtenus par le chef de l’Etat. Le Roi Salman Ben Abdel Aziz Al Saoud ouvre la voie aux pèlerins guinéens après deux années de suspension à cause de la maladie à virus Ebola. Les Banques saoudienne et Islamique de Développement décident également de soutenir financièrement la Guinée dans la rénovation, la construction et l’extension de l’hôpital Donka. Tous ces résultats positifs sont une illustration parfaite de la volonté affichée du Président de la République de faire en sorte que la Guinée renoue rapidement avec le développement amorcé du pays avant que ne sévisse la terrible épidémie Ebola.



Sans répit et sans relâche, le Président de la république poursuit son ambition qui est celle de toujours marquer la présence de la Guinée au sein de la grande famille de la communauté internationale.



A New York, le Président Alpha Condé rehausse de sa présence les travaux de la 71e session de l’Assemblée générale de l’Organisation des nations unies avec pour thème central : les objectifs du développement durable, force universelle de transformation du monde. Ces assises de New York ont pour ambition de promouvoir les efforts communs à travers le monde visant à réaliser les objectifs du développement durable. Du haut de cette tribune de l’ONU, ici à New York, le Président guinéen met un accent particulier sur plusieurs sujets portant notamment sur la paix et l’énergie. Sur le plan énergétique, le président Alpha Condé a insisté sur le fait que 7 africains sur 10 n’ont pas accès à l’électricité, soit 700 cent millions d’africains. Et c’est pourquoi, le Pr. Alpha Condé, coordinateur des énergies renouvelables pour l’Afrique, a porté ici haut et fort le message de ses paires de l’Union africaine. Message qui témoigne de leur décision de s’engager dans l’élaboration avec l’appui de la communauté internationale d’un plan robuste en vue d’accélérer l’électrification du continent grâce aux énergies renouvelables permettant de passer de 25 à 80 pour cent d’accès à l’énergie en 10 ans. Un fonds dédié au financement des énergies renouvelables en Afrique a été ainsi mis en place pour recueillir les contributions notamment celles promises à l’Afrique dans le cadre du suivi des accords de Paris sur les changements climatiques. Une occasion mise à profit par le Pr. Alpha Condé pour rappeler et rendre un vibrant hommage à la communauté internationale pour les efforts consentis en faveur des pays du bec du perroquet (Guinée, Libéria et Sierra Léone) dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. Des pays qui, après deux longues éprouvantes années, sont débarrassés de cette épidémie depuis le 29 décembre 2015.



Là, en République Fédérale de Russie, le Chef de l’Etat guinéen prend part au 20e forum économique international de Saint Petersburg. Une occasion pour le Pr. Alpha Condé d’échanger avec le Président de la République Fédérale de Russie sur les grandes questions de coopération entre Moscou et Conakry. Des questions minières, de santé, de formation, de défense et de sécurité ont été largement évoquées au cours de cette rencontre bilatérale. Rencontre au cours de laquelle le président Alpha Condé a apprécié les efforts du Président Vladimir Poutine pour tout le soutien matériel et financier qu’il a apporté à la Guinée dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. La reprise des activités de l’usine de Fria avec la compagnie minière Russal et le démarrage des travaux d’exploitation de la mine de Djandjan sont les principaux sujets qui ont été largement débattus ici sur table par ces deux chefs d’Etat entourés de leurs délégations respectives. Ces questions minières ont été négociées et avec satisfaction par les deux Présidents qui ont affiché leur volonté de donner un nouveau souffle aux relations guinéo-russes. Relations que le Pr. Alpha Condé et Vladimir Poutine ont décidé de raffermir pour le plus grand bonheur des populations russes et guinéennes.



Toujours actif et engagé, le Président de la République est sur pied pour défendre non seulement la cause de la Guinée à l’Extérieur mais aussi et surtout trouver des investisseurs potentiels qui pourraient contribuer au développement du continent.



A Rome, la capitale italienne, le Président de la République est l’invité des responsables de la FAO pour prendre part aux assises du 32e sommet du Comite sur la pêche avec en toile de fond, le lancement officiel de l’Accord visant à prévenir, à contrecarrer et à éliminer la pêche illicite, non déclarée et non règlementée. Aussi le Pr. Alpha Condé a-t-il été choisi à cette cérémonie comme invité d’honneur par les responsables de la FAO, compte tenu surtout des nombreux résultats enregistrés ces derniers temps dans la lutte contre la pêche illégale. Sans surprise, la Guinée, qui était sur la liste de l’Union européenne comme pays tiers non coopérant dans la lutte contre la pêche illégale, a été définitivement libérée, bref, enlevée sur cette liste noire. C’est un témoignage de l’engagement du Chef de l’État dans la lutte contre la pêche illégale et qui a d’ailleurs reçu à cet effet des mains des responsables de la FAO, un satisfecit.



Dans cette dynamique, les responsables du FIDA, Fonds international de développement agricole, n’ont pas tardé à réagir. Dans cet entretien avec le Président de la République, le responsable du FIDA a promis d’injecter en Guinée dans les secteurs de la pêche et de l’agriculture un montant de 30,5 millions de dollars. Ce sont autant d’actes concrets qui démontrent à suffisance que la Guinée évolue et change jour après jour sous le leadership du Pr. Président Alpha Condé qui ne cesse de multiplier les déplacements à l’Etranger en vue de marquer la présence de la Guinée au sein de la grande famille de la communauté internationale à l’image de ces assises de Kigali sur la 6e Edition de la TICAD, Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique. Ici au Rwanda, pays des milles collines, le Chef de l’Etat est également présent pour témoigner non seulement de la présence de la Guinée mais aussi et surtout trouver des investisseurs potentiels du pays du soleil levant désireux d’investir en Guinée. Le premier ministre Japonais Shinzo Abe, s’est engagé lors de cette rencontre de Kigali, à ce que son pays investisse 10 milliards de dollars d’ici 2018 en Afrique avec le soutien de la Banque africaine de développement, dans le développement des infrastructures notamment dans le secteur énergétique. Secteur que gère le Président de la République en ce qui concerne les énergies renouvelables. Une opportunité saisie par ces dirigeants du continent tous unis autour du Pr. Alpha Condé pour lui renouveler leur engagement à le soutenir dans ses responsabilités d’électrification de l’Afrique.



Et nous voici maintenant en République Populaire de Chine. Le Président Alpha Condé est ici pour une visite d’Etat. Soucieux surtout de l’exploitation judicieuse des nombreuses richesses dont dispose la Guinée, le Pr. Alpha Condé préside la signature d’un accord de coopération entre la Guinée et la compagnie minière chinoise Chinalco. Cet accord vise deux objectifs : Premièrement, la relance du projet Simandou et ensuite la réalisation d’un projet de bauxite et d’alumine dans la zone de boffa.



Là, c’est le siège du Comite permanent de l’Assemblée Populaire Nationale de la République Populaire de Chine. Une portière s’ouvre, une présence : celle du président Alpha Condé chez son homologue chinois Xi Jinping, le mercredi, 2 Novembre 2016.



Deux chefs d’Etat qui ont une même volonté, celle de renforcer l’axe de coopération Conakry-Beijing. C’est le principal objectif de cette visite d’Etat que le Président de la République Populaire de Chine a accordé à son homologue guinéen, le Pr. Alpha Condé. Les discussions sont riches, et les domaines de coopération variés, au cours de cette rencontre bilatérale entre les délégations de la Chine et de la Guinée, pays riche en ressources minières, énergétiques et agricoles. Les présidents Alpha Condé et Xi Jinping ont évoque plusieurs questions de développement socioéconomiques dans le but de raffermir les relations d’amitié et de coopération sino-guinéennes. Ces discussions qui ont duré plus d’une heure d’horloge ont débouché sur la signature de plusieurs accords de coopération. Des accords qui embrassent tous les domaines de la vie socioéconomique et politique. 10 accords ont été, à cet effet, signés entre la Guinée et la Chine. Ces accords visent entre autres, les secteurs économique, énergétique, financier, agricole, sécuritaire et politique. Un élan de rapprochement basé sur un partenariat mutuellement avantageux apprécié par les deux délégations. Délégations qui gardent l’espoir de voir très rapidement l’axe Conakry-Beijing se renforcer davantage.



L’Autre étape importante de ces déplacements du Président de la République, c’est le royaume chérifien. A Marrakech, le Pr. Alpha Condé témoigne de la présence de la Guinée à la 22e Conférence des Partis. En marge de cette Cop22, une réunion appelée journée de l’Afrique s’est tenue sous la direction du Président Alpha Condé avec pour thème : traduire les engagements en action avec les contributions au niveau national. Le Président de la République a longuement fait une communication sur l’importance de l’énergie en Afrique tout en dégageant ici ses ambitions avec le soutien de la communauté internationale. Les présidents des COP21 et 22 ainsi que le président de la BAD ont sans détour exprimé leur solidarité agissante au coordinateur des énergies renouvelables pour l’Afrique dans le but d’obtenir les fonds nécessaires pour financer les grands projets énergétiques du continent. Ces projets sont aujourd’hui prêts mais ne seront connus qu’en janvier 2017 au cours de la prochaine conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine et révélés par le coordinateur en charge des énergies renouvelables pour l’Afrique, le Pr. Alpha Condé.



Un Pr. Alpha Condé, déterminé à non seulement défendre la cause de la Guinée partout à travers le monde mais aussi et surtout celle de l’Afrique.





Le 25 décembre, le Président Alpha Condé est à Ankara en Turquie, en compagnie de la première dame et d’une forte délégation ministérielle et d’hommes d’affaires.



Après des rencontres avec le Président de l’Assemblée nationale, İsmail Kahraman, du Vice-premier ministre, Mehmet Simsek, le Chef de l’Etat a eu un entretien avec son homologue Recep Tayyip Erdogan.



Une occasion mise à profit par le Président Condé pour saluer l’excellence des relations existant entre la Guinée et la Turquie. Il en a profité pour exprimer toute la compassion et la solidarité de la Guinée suite aux récentes attaques meurtrières commises dans ce pays.



La construction de logements sociaux, l’agriculture, la défense, l’industrie, l’énergie, les mines et le commerce, étaient également au centre de l’entretien. D’où l’idée de l’ouverture d’un Consulat général de la Guinée à Istanbul.



Les deux Chefs d’Etat ont également convenu de la relance de la Commission mixte de coopération entre la Guinée et la Turquie. Après la suppression des droits de visa entre porteurs de passeport diplomatique, le Président Alpha Condé et son homologue turc souhaitent généraliser cette mesure aux citoyens des deux pays.



In fine, ce sont environ sept accords de coopération qui ont été signés par les Ministres Mohamed Diané, en charge de la Défense nationale, Malado Kaba, en charge de l’Economie et des finances, et Makalé Camara, à la tête du département des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Etranger et leurs homologues turcs. Il s’agit :



Du protocole d’accord de coopération militaire ;



De l’accord dans le domaine de l’éducation ;



De l’accord de coopération dans le domaine de la culture, de l’éducation, des média, de la jeunesse et du sport ;



De l’accord dans le domaine de la foresterie ;



De l’accord de coopération dans le domaine de la sécurité ;



Du mémorandum d’entente sur la coopération en matière d’archives ;



Du mémorandum d’entente sur la coopération en matière de technologie de l’information.



Ces résultats concrets et positifs démontrent à suffisance que la Guinée bouge et avance sur tous les plans, qu’ils soient politiques, diplomatiques, économiques, agricoles, sanitaires, sécuritaires, minières et autres. Cela, sous le leadership et la clairvoyance du Pr. Président Alpha Condé qui as su et pu remettre rapidement sur les rails en peu de temps un pays qui était oublié depuis plusieurs années sur le plan international.





Le Bureau de Presse de la Présidence




 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Nzérékoré-Lola : Des mesures urgentes annoncées pour le rétablissement du trafic routier

Guinée: vers le lancement des travaux de construction de la route nationale Dabola - Kouroussa longue de

Guinée : l'opposition exige une enquête sur la mort de deux manifestants à Boké

Urgent: Le trafic routier paralysé entre Nzérékoré et Lola

Lutte contre le bradage des forêts classées et d'équipements collectifs : Jusque où ira le Dr Kourouma ?

Boké: Le ministre Cheick Taliby Sylla donne des précisions sur les efforts en cours

Décès de l’érudit de Kankan : le président Alpha Condé s'y rend pour les condoléances d’usage

Mamou : Les véhicules de transport en commun de la ligne Mamou - Conakry se font rares !

Culture: Les lampions se sont éteints sur la Mamaya 2017 de Kankan sous le mémorable parrainage de KPC

Rapatriement du corps de Camara Idrissa "Ambiance ": Le Président Antonio Souare à la Clinique de Monastir

Bannière