Bannière

ACTUALITES

Suspension du COMIGUI: Les dessous d'une décision ministérielle diversement interprétée

 Société
15/2/2017

 

Je voudrais signaler à toutes et à tous que la suspension du COMIGUI par le ministère de la culture n'est pas prise à cause des photos des Miss en tenue de vérité ou pour faire plaisir à quelqu'un. Je rappelle qu'en 2008, le comigui a vu le jour après plusieurs jours de négociations et de médiation entre différents acteurs culturels qui a vu la Présidence confiée à Johanna Barry. Le Ministre Naité fut un grand acteur. Après l'édition de 2010, la 3ème de Miss Guinée, des confrères et moi-même avons vivement dénoncé l'amateurisme, la magouille et l'affairisme des organisateurs. Sans oublier les conflits d'intérêt et incompréhension entre membres du comigui qui n'ont pas arrangé les choses. Malgré toutes nos dénonciations avec preuves dans les médias et au ministère de la culture ainsi que des plaintes des Miss et rapports de certains membres du jury suite aux dysfonctionnements constatés ça et là lors des différentes éditions du concours Miss Guinée, Johanna Barry et sa bande n'ont pas été inquiétés pendant ces 10 ans d'organisation. Pourquoi?



Les raisons sont simples: en 2008, le Ministre Cheick Fantamady Condé, aujourd'hui Secrétaire Général de la Cour constitutionnelle autorisait le comigui à travers un document officiel, l'organisation du concours Miss Guinée durant 10 ans. Johanna Barry et son mari Jean Elloh étaient forts de ce doc. Ainsi, ils ont pu se débarasser de tous ceux qui les genaient (Freddy Peyou, Ibrahim C, N'Faly Fofana alias Saint Kauphy) avec le dernier cité un bras de fer est né.



Autre raison: la mafia de Johanna Barry, Jean Elloh et Sam Houlémou étaient soutenue et protégée par des ministres, des cadres et autres barons de la République. Vous aurez les noms et autres détails dans mes prochaines publications. Nos Miss etaient plus que des filles d'acceuil. Ces Miss étaient exposées à tout. Fort de tous ces pouvoirs et protections, le Ministère de la Culture n'a pas pu inquiéter les organisateurs.



Le ministère de la culture depuis 2008, n'a pas vraiment joué son rôle pour une meilleure organisation de ce concours. Des ministres et autres cadres de ce département ont cautionné les bétises des organisateurs et mêmes parfois ont été intimidés par des puissants ministres et autres barons.



Aujourd'hui, le ministère a eu le courage de suspendre le comigui parce que les charges et preuves à l'encontre de Johanna et sa bande sont énormes et irréfutables. Mais cela a été possible aussi grace à la fin du contrat de dix ans d'organisation accordé au comigui de Johanna Barry. Vivement la mise en place d'un comité pour la promotion et le rayonnement de la beauté guinéenne.



Nous y reviendrons!



Ali Léno


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière