Bannière

ACTUALITES

Guinée : les travailleurs de la radio et télévision publique réclament un statut particulier

15/5/2017

 
La télévision guinéenne a fêté le quarantième anniversaire de sa naissance dimanche 14 Mai. Mais si cette maturité a permis à la chaine publique de s’imposer sur la scène nationale, elle ne semble pas profiter aux travailleurs qui tirent le diable par la queue. Pour preuve, ils ont profité de cette fête anniversaire pour demander au gouvernement, une amélioration de leurs conditions de travail. Principalement, un statut particulier.

S’adressant au ministre de la Communication, représentant le gouvernement la fête, Saa Martin Fassinadouno, Secrétaire Général du syndicat des travailleurs de la RTG (radiodiffusion, télévision guinéenne) a dit : « D’abord, les bureaux de la RTG Boulbinet qui a vu naître cette télévision sont invivables. Le problème de la formation des cadres de tous les services se pose avec acuité. La RTG est la seule institution qui ne bénéficie pas de bourse d’étude pour ses travailleurs. Nous avons la volonté de travailler pour répondre aux nombreuses attentes des téléspectateurs mais nous n’avons pas les moyens de notre politique. Vous devez doter la RTG d’un budget conséquent pour son autonomie. Les conséquences de travail sont peu admirables. Caméras, équipements de montage, de production et de diffusion sont insuffisantes. Un parc automobile défectueux. Pour toute la RTG, nous n’avons que dix véhicules. Pour combien de localité à parcourir à la quête de l’information. Nous travailleurs, nous évoluons dans un système particulier. Nous travaillons 24/24. Pas de dimanche. Pas de jour férié. Les reporters, les régisseurs d’antenne, les équipes de techniciens, de présentateurs et d’animateurs se relaient tous les jours. Les matériels qu’ils utilisent leur font courir de gros risque sanitaire. Nous sollicitons donc, l’obtention d’un statut particulier qui nous tient à cœur ».

En réponse, le ministre de la Communication, Rachid Ndiaye a rassuré les travailleurs de RTG que des mesures vont être prises pour une amélioration de leur condition de travail. Il a tenu avant tout à les remercier pour les efforts fournis.
A signaler que pour le moment, seuls les magistrats et les enseignants bénéficient d’un statut particulier en Guinée. D’autres comme les travailleurs de l’administration pénitentiaire et ceux de la santé attendent toujours de bénéficier de cet avantage qu’ils ont obtenu théoriquement.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière