Bannière

REGIONS

Crise de viande bovine à Boké : un taurillon s’achète entre 3 et 4 millions GNF, des boucheries fermées

 Basse Guinée
13/6/2017

 

En cette période de Ramadan, mois de pénitence et d’abstinence, la population de la préfecture de Boké éprouve d’énormes difficultés liées à leur approvisionnement en viande, denrée activement recherchée par les fidèles musulmans pour agrémenter les recettes culinaires en souffrance.

Interrogé sur la question, le président régional de la Chambre de Commerce de Boké, El hadj Alimou Diallo a expliqué : «La crise de viande à Boké fait suite à une multitude de conflits, ces dernières années, entre éleveurs et agriculteurs. C’est pourquoi, beaucoup d’éleveurs devant nous aider à récupérer le manque à gagner, sont partis vers la Guinée Bissau. Actuellement, les animaux qui sont là, sont très maigres parce qu’ils ont faim. Les bouchers ne vendent pas, quand ils vendent, ils vont perdre».

Selon toujours notre interlocuteur, aujourd’hui le prix d’un taureau varie entre 03 millions 500 mille et 04 millions de francs guinéens. «Si tu es un boucher par exemple, tu paies un animal à 3000.000 ou 4000.000 GNF, tu l’abas, et il ne fait pas les 50Kg, tu perds ton argent. Qui va continuer avec cette perte ?», s’est-il demandé.

A noter, qu’avant la crise, 1Kg de viande se vendait à 25.000 GNF. Pour l’heure, les pères et mères de familles se conforment aux lois des vendeuses de poissons pitoyables et celles des cuisses de poulets importés, dont la conservation fait défaut, faute de courant.



AGP Bonké


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière