Banniere Guicopres janvier 2019

CONAKRY

Conakry : des élèves en colère scandent des slogans hostiles au Président Alpha Condé

 Kaloum
10/4/2019

 


La grève générale illimitée déclenchée ce mercredi 10 avril 2019 par le SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) a été largement suivie dans la capitale Conakry, particulièrement au centre-ville où des élèves ont violemment manifesté dans les rues pour dénoncer l’absence des enseignants dans les salles de classe.

D’après des témoignages concordants, les manifestants scandaient des slogans hostiles au Président de la République. Ils ont perturbé les cours dans presque toutes les écoles de la presqu’ile avant d’être dispersés par les forces de l’ordre à l’aide de gaz lacrymogène, selon les mêmes sources.



Le SLECG d’Aboubacar Soumah veut, à travers cette grève générale illimitée, contraindre le gouvernement du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana au respect du protocole d’accord du 10 janvier dernier. En particulier le ministère de l’Enseignement supérieur opposé au recensement du personnel enseignant dans les universités et instituts du pays.

Pour ne rien arranger, le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Mory Sangaré, tape du poing sur la table. Il menace de sanctionner, les enseignants qui suivront ce mouvement de grève qui selon lui, ne devait pas avoir lieu.

« Franchement c’est une grève qui ne devait pas avoir lieu. Parce qu’il ne faut pas qu’à la moindre peccadille, on déclenche tout de suite une grève générale et illimitée. Ces messieurs qui s’alarment auraient pu continuer le travail tout en négociant. D’ici la fin des travaux, ils auraient pu s’entendre. Il ne faut pas faire comme si ça n’allait pas finir par le dialogue. Même maintenant là qu’ils ont déclenché la grève, mais ils finiront par discuter et s’entendre. Donc, moi je ne voix pas l’intérêt de déclencher une grève générale illimitée pour des peccadilles de ce genre. Maintenant les enseignants qui observeront la grève-là seront sévèrement sanctionnés », a -t-il confié à nos confrères de Africaguinee.com.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Forécariah: Menace de disparition de l'île de Kaback

Guinée : un avocat trimbalé en justice pour abus de confiance

Région : Kankan connaît enfin son maire

Kankan : des jeunes réclament l’installation de l’exécutif communal

Koundara : dix morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

Siguiri : 17 morts dans l’effondrement d’une mine d’or, le Président Alpha Condé attendu sur place (la liste des victimes)

Bannière