Banniere Guicopres janvier 2019

CONAKRY

Guinée-Politique : Conakry impose la règle de réciprocité face à l’Europe

25/7/2020

 

Au nom de sa Souveraineté Nationale acquise de façon exemplaire, la Guinée vient de prouver qu’elle tient aux piliers et valeurs de son indépendance. Dans une note Numéro 019/MSPC/DCPAF/CSA/2020, le Commissaire principal de police, Abdoulaye Sangaré, a transmis aux chefs d’escale de l’Aéroport Gbessia-Conakry, la décision de faire appliquer le « principe de réciprocité » en matière de gestion des passagers et du trafic aérien entre l’espace européen et la Guinée. Pour le moment, l’espace aérien guinéen, surtout l’aéroport guinéen n’est ouvert aux détenteurs des passeports de l’espace Schengen, c’est-à-dire l’espace européen.

Voici un extrait de la décision de la Guinée appliquant le principe de réciprocité à l’Union Européenne qui vient d’ouvrir son espace à cinq pays africains : Le Sénégal, le Rwanda, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie. Et la Guinée, exclue de ce groupe de cinq Etats africains admis dans l’espace Schengen, a choisi de faire respecter ses droits et sa souveraineté.

« En application du principe de réciprocité édicté par le gouvernement guinéen, j’ai l’honneur de vous informer que les passagers détenteurs des passeports de l’espace Schengen ne seront pas admis à nos frontières quels que soient les pays de provenance. Tandis que ceux détenteurs de cartes de séjour guinéen seront admis » lit-on dans la correspondance du Commissaire Spécial de l’Aéroport Gbessia-Conakry, en date du 21 juillet 2020.

La positive guinéenne évoluera en fonction de la situation au niveau de l’espace européen. Cependant le Président de la République, Pr Alpha Condé, avait ordonné le 15 juillet dernier, la réouverture partielle et progressive de l’aéroport de Conakry à partir du 17 juillet 2020.

Et le Chef de l’Etat avait précisé « Les frontières aériennes vont connaître une réouverture progressive à partir du 17 juillet 2020, en fonction de la mise en place des dispositions et procédures sanitaires retenues et conformément au principe de réciprocité entre les pays d’origine et de destination. Pour la reprise effective, à cette date, du trafic aérien commercial international, un Protocole de réouverture et un Plan opérationnel de relance du Transport aérien seront publiés par le Ministère en charge des Transports, en concertation avec l’ANSS ».En attendant reste sur les principes de souveraineté.



AGP


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan : une manifestation de femmes tuée dans l’œuf

Mamou/Société : Deux cas de viol sur mineure en moins d’un mois à Niagara !

Politique : La candidature du Pr Alpha Condé soutenue par la convention régionale du RPG

Boké-Politique : 90 mille électeurs ciblés par la révision exceptionnelle des listes électorales

Mamou-Société :Invasion d'hommes et de femmes d’origine sahélienne

Mamou-Politique : Révision des listes électorales dans la région administrative

Kankan: des jeunes menacent d'empêcher la tenue de la présidentielle

Incendie à Kindia: 4 morts et d'importants dégâts matériels (officiel)

Après la mise à sac de la mosquée: l'Imam de Faycal appelle les jeunes wahhabits à en finir avec Nanfo

Nanfo Diaby kidnappé par le préfet à Kankan : pourquoi le mutisme du gouvernement ?

Bannière