Bannière

ACTUALITES

Kaloum: Le Rapport préliminaire de l'observation du meeting de l'opposition disponible!

 Politique
17/7/2017

 

Dans le but de contribuer au maintien d’un climat de calme et de sérénité lors du meeting de l’opposition républicaine, prévu ce dimanche 16 juillet 2017, à Kaloum au Boulevad Diallo Télly entre la 6ème et la 8ème avenue.


Le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) en tant que force de veille, d’alerte, de proposition et d’interpellation, a procédé dès l’annonce des meetings à l’identification des observateurs qui ont été formés et outillés en « Techniques d’observation Citoyenne des Manifestations politiques », avant leur déploiement sur le terrain durant tout le meeting de 09h à 13h30.


Ces observateurs au nombre de 20 repartis en quatre équipes conforment aux zones stratégiques ( Tombo, Coronthie, teminètaye, sans fil, et le grand carrefour Boulevad Diallo Télly) chacune dirigée par un superviseur sous la coordination du centre opérationnel basé à la maison des jeune de sandarvalia (Kaloum).


Tous les observateurs étaient dotés d’ordre de mission, de fiches d’observation, de moyens de communication, de gilet d’identification et le programme d’itinéraire. L’observation a porté essentiellement sur : I) Le Climat général ; II) La mobilisation ; III) Les Discours ; IV) Les Incidents critiques avant et pendant le meeting.


⦁ Climat Général :


Les militants ont commencé à rallier le point de rencontre dès 07h, faisant le plein à 12h dans le calme et la discipline avec une mobilisation des agents de sécurité du parti de l’UFDG.


Un fort dispositif de sécurité composé des unités d’intervention de la police et de la gendarmerie nationale a été placé à tous les carrefours autours du lieu du meeting ainsi que sur l’ensemble du trajet du cortège des leaders avec un barrage filtrant au pont de huit novembre n’autorisant pas l’accès des motos à Kaloum.


⦁ La mobilisation


C’est aux environs de 12h05 que le cortège des leaders de l’opposition républicaine a fait son entrée à Kaloum, accompagné d’une grande mobilisation de ses militants. On observait des termes de liesse populaire et entendait des slogans hostiles au pouvoir et au troisième mandat entre autres (à bas le troisième mandat, à bas la mal gouvernance, Cellou président 2020, non à la modification de la constitution…).


⦁ Les Incidents critiques avant et pendant le meeting:


Les incidents ont été enregistrés à deux niveaux :


⦁ Tombo, à l’entrée du dernier groupe du cortège de l’opposition à 12h10 qu’une cinquantaine de jeune et de femmes proféraient des injures à l’encontre de l’opposition et menaçait quelques journalistes et les observateurs de la société civile. Ils ont par la suite attaqué un reporter dont ils ont détruit le matériel.


⦁ Au Boulevad Diallo Télly, à 12h54 qu’a eu lieu le deuxième incident au moment du meeting. Des jets de pierre venant aux alentours ayant endommagé les vitres de deux véhicules stationnés aux environs, dont les auteurs ont été vite maitrisés par les services de sécurité.


⦁ Les Discours :


Prenant la parole devant leurs militants et sympathisants, les leaders de l’opposition républicaine ont tour à tour dénoncé l’insécurité, la mal gouvernance, le chômage et l’immigration des jeunes, le non-respect des accords et la question du troisième mandat avant de lancer un appel à la mobilisation générale contre toute tentative de modification de la constitution.


Après le meeting à 13h30, les leaders de l’opposition, leurs militants et sympathisants ont quitté Kaloum dans le calme et la sérénité, encadrés d’un dispositif sécuritaire composé des unités d’intervention de la police et de la gendarmerie nationale ainsi que les observateurs du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne.


A l’heure actuelle, aucun incident majeur n’a été enregistré au retour de l’opposition jusqu’à la sortie de kaloum.


Conclusion et Recommandations :


La mission d’observation du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne, salue la discipline dans laquelle s’est déroulé ce meeting, félicite les organisateurs et les services de sécurité pour la bonne coordination de leur action sur le terrain, et déplore la présence et les actions des contremanifestants.


A cet effet, après toutes les leçons tirées dudit meeting, elle recommande :


⦁ A tous les partis politiques


⦁ Le respect de la libre circulation des autres citoyens qui vaquent librement à leurs activités,


⦁ La formation et l’éducation de leurs militants;


⦁ Le dialogue, la responsabilité, et respect des engagements ; et


⦁ L’interdiction des contremanifestants.


Aux forces de l’ordre et de sécurité :


⦁ Le renforcement du dispositif sécuritaire en leur dotant de moyens conventionnels et d’homme suffisant pour le maintien d’ordre.


A l’administration,


⦁ La transparence et l’équité dans le traitement des demandes de manifestation ;


⦁ Respecter et faire respecter le cadre juridique.


A l’Etat :


⦁ Education civique de la population


Aux Partenaires :


⦁ L’accompagnement technique, financier et stratégique de la société civile pour lui permettre de faire un monitoring professionnel et continue des manifestations politiques et électorale.


Se réjouissant du climat de confiance et de coopération, avec les acteurs politiques, l’administration et les forces de sécurités, Le CNOSCG, ses démembrements et organisations membres réitèrent leur volonté ferme de contribuer à l’apaisement et à la sérénité dans l’exercice des droits politiques et civiles en Guinée .



Fait à Conakry, le 16 Juillet 2017


La Mission d’observation


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière