Bannière

ACTUALITES

RTG: Passation de service entre l'ancien et le nouveau Directeur Général : Discours de Yamoussa Sidibé

17/7/2017

  Sékouba Savané a officiellement remplacé Yamoussa Sidibé à la tête de la RTG Koloma, aujourd'hui, lundi Le 17 juillet 2017 . A l’occasion, le directeur sortant a tenu un grand discours ci-dessous :

Au moment inoubliable, à bien des égards, où je prenais mes fonctions à la tête de la RTG, 3 défis importants parmi de nombreux autres, s’affichaient ostentatoirement à nous.

Le premier de ces défis concernait le niveau d’équipements techniques.

Le constat était qu’à tous les échelons de chaque service, les équipements ne répondaient pas aux exigences et au standing d’une Radio ambitieuse et d’une Télévision à la hauteur de la volonté de modernité d’une Guinée qui avance.

Ce défi s’imposait alors à mon esprit, comme la clause du pacte d’excellence permettant à la Radio et à la Télévision de s’arrimer aux dernières avancées technologiques, afin de s’aligner en bonne position dans la compétition internationale.

La conquête du standard international, en matière d’équipement, s’imposait donc avec acuité.

Ensuite, et consubstantiellement au premier, la Modernisation des contenus et Programmes de la TV et de la Radio se présentait sous la forme d’un pari à gagner, à tout prix.

Signalons à ce sujet, que les émissions peinaient à retenir pendant longtemps le téléspectateur. Il fallait donc apporter promptement, c’est-à-dire dans des délais relativement courts des changements visibles à l’antenne. Dans cette perspective, nous avons alors réalisé l’exigence de nous attaquer simultanément aux contenus des émissions, à la programmation des grilles et à la valorisation de l’antenne.

Enfin, nous avions antérieurement observé, avec une forte préoccupation, le manque cruel de FORMATIONS promouvant la remise à niveau, le réarmement moral et la capitalisation de l’expérience professionnelle des agents à tous les niveaux des hiérarchies de la Radio et de la Télévision.

On peut inférer de ce court exposé de ces trois défis que la RTG ne pouvait pas prétendre se rapprocher des standards internationaux pour la raison simple, mais majeure, qu’elle manquait de politique et de programme propices à une formation régulière capable de hisser ses agents à un niveau de compétences suffisant, leur permettant de produire, animer, programmer, planifier.

Quel que soit le palier de la RTG que l’on examine, l’on ne pouvait s’empêcher de relever le caractère criard et urgent des besoins de formation.

Face à l’ampleur de cette situation et en l’absence de ressources financières, nous avons consulté le carnet de nos relations dans l’espace audiovisuel francophone, ouvert durant les 16 années, pendant lesquelles nous n’avons été correspondant de France Télévisions en Guinée, Sierra Léone et Libéria.

Saisissant l’opportunité que m’offrait ce privilège, nous avons pu inscrire la RTG dans l’assiette de la coopération française. Ainsi à Conakry, à l’ambassade de France, et à Paris, à l’agence française de coopération médias, nous avons pu réussir à faire accepter un plan de relance de la RTG, un plan d’équipements et de formation. Ainsi, les négociations de ce plan de relance ont permis d’organiser une mission du projet européen intitulé « Promotion de la paix et du désenclavement à travers l’amélioration de l’accès à une information objective en Guinée ».

Ce projet comporte deux volets : un premier consacré à l’achat de matériel technique, un second à la modernisation des émissions de plateau et à la formation des journalistes.

Dans cette optique, un inventaire détaillé des besoins matériels de la RTG a pu être réalisé.

CFI, Canal France International, sur un financement de l’UE, a ainsi procédé à la sélection et à l’achat du matériel, ainsi qu’à son transport sur Conakry. Ces équipements, concernaient tous les aspects de la production et de l’exploitation audiovisuelles (Caméras, banc de montage, son, lumière, régie etc…)

En ce qui concerne l’expertise éditoriale, deux formations seront proposées, qui font suite aux demandes que nous avions exprimées.

La première se rapportait à la professionnalisation des journalistes/reporters. Les journalistes sélectionnés (une quinzaine) participeront à deux ateliers, l’un consacré à l’écriture des sujets, le second, au tournage et au montage.

Le premier volet de cette deuxième formation, qui visait la création d’une émission «citoyenne », sera l’occasion de faire un rappel des techniques de réalisation auprès d’une équipe de 15 personnes (rédacteurs en chef, animateurs et techniciens…) et de mettre en place un planning de tournage.

Le lancement du programme-pilote favorisera la réalisation d’un travail en équipe entre groupes techniques, producteurs, réalisateurs et présentateurs.

L’un des résultats de cette dernière formation est la création de l’émission Guinée-Actu.

Ces différentes formations, qui s’étendront sur deux ans, imprimeront une dimension novatrice à la professionnalisation des journalistes/reporters et des techniciens de la RTG. Des métiers de la télévision, qui avaient disparus, comme l’éclairagiste, le poursuiteur, le machiniste, le script etc.. font une éminente réapparition qui empreint une mutation plus dynamique aux prestations de tous les agents.

Ces formations auront également permis d’accentuer la Professionnalisation des émissions de plateaux, notamment en ce qu’il s’agit de la conception et du développement d’un programme cohérent d’informations.

Je voudrais souligner que lorsque j’accédais aux fonctions exaltantes et contraignantes de Directeur général de la RTG en 2013, il n’existait qu’un seul JRI (journaliste reporter d’images), aujourd’hui une dizaine a été formée sur notre initiative dont cinq, selon les formateurs, capables de travailler dans n’importe quelle rédaction de pays occidentaux.

Les techniciens et réalisateurs découvrent et apprivoisent les secrets des émissions plateaux. La lumière, le son, les images, et les subtilités d’une réalisation vidéo n’auront plus de secret pour les jeunes techniciens de la Maison. On pourrait appeler ça, une révolution.

Dans la perspective des élections législatives 2013, des journalistes reporters et présentateurs ainsi que des techniciens sont initiés à la préparation et à l’animation d’une soirée électorale en multiplexe. Cette expérience sera reconduite à la présidentielle de 2015 avec succès.

Nous avons aussi pu diversifier nos interlocuteurs. Ainsi une rencontre avec l’ambassadeur de la République populaire de Chine nous a permis de bénéficier d’un don d’équipements d’une valeur de 10 mille dollars.

L’année dernière, en Avril, nous avons pu obtenir deux places pour des agents de la rédaction du JT qui se sont rendus à Dakar pour se former aux techniques de montage et de traitement des sujets internationaux envoyés par des agences d’images comme l’AFP.

Toujours dans le cadre de la formation, j’ajoute que l’échange de services développé avec les écoles NAKO DIABATE, a permis l’accès de la majorité des travailleurs à l’indispensable outil informatique.

En ce qui concerne les contenus, des innovations notables ont pu être effectuées à partir de Février 2013. Au rang de celles-ci, je peux citer à la Télévision, les émissions comme Kolomatin, 1h pour convaincre, suivies d’autres, comme : Guinée-actu, Musique d’ailleurs, WO-FA, Archives de Guinée, Débat sur Koloma, Echos de nos régions, Dites-moi tout Dr, Sports-Débat, Secret de femmes, etc..

A la radio, Kolomatin, Koloma-soir, Débat sur Koloma, Koloma Kibaro, l’instant Aya etc…

Mesdames et Messieurs

Pour le plus grand profit des téléspectateurs guinéens, depuis le 14 Mai 2016, la télévision émet 24h/24, avec cette précision qu’aujourd’hui, les principaux postes de production et d’exploitation sont mis en réseau avec la Régie ou le Nodal. Presque toute la chaine d’exploitation est numérisée.

Je ne saurais oublier le petit pas accompli avec la construction du site internet compatible avec les applications Windows, mac et les mobiles.

La RTG est maintenant présente sur tous les réseaux Facebook, Youtube, twitter etc… Le réseau local a été connecté sur la fibre optique.

Je peux dire, avec une pointe de fierté toute guinéenne, qu’en ce qui concerne la RTG, GUINEA IS BACK est une réalité, parce que désormais nous pouvons, malgré des difficultés persistantes, tenir la compétition dans une sous-région où la télévision la moins dotée dispose d’un un budget annuel supérieur à 10 Milliards de FCFA.

Mesdames et Messieurs

Permettez que j’en vienne à l’expression de ma reconnaissance que je formule en un seul mot : Merci

Merci à Dieu le tout-puissant de m’avoir accordé de vivre cette expérience extraordinaire à la tête de la RTG Koloma, cette maison que je fréquente depuis l’âge de 22 ans.

Merci au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé qui a porté sa confiance en moi pour ces 4 ans et demi et m’a offert son appui bienveillant. Je ne l’oublierai pas. Je n’oublierai pas ce bol d’eau fraiche qu’il m’a tendu un jour de grande chaleur.

A tous mes collaborateurs qui, en dépit de mes défauts, ont accepté de m’accompagner dans cette merveilleuse et mémorable aventure.

Aux responsables syndicaux avec lesquels j’ai harmonieusement travaillé à créer de meilleures conditions de travail aux agents.

A ma famille et mes amis dont l’amour et l’affection m’ont soutenu, inspiré et fortifié durant l’exécution de la mission qui m’avait été dévolue.

Mesdames et Messieurs

Il y a 4 ans et demi, dans cette même salle, je prenais le maillet pour orienter les travaux du chantier de la chaine publique. Aujourd’hui je le transmets entre d’autres mains, parce que tel est la logique du fonctionnement de l’administration. Je suis convaincu, pour ma part, que le maillet se retrouvera dans des mains habiles, pour continuer à construire dans le marbre, les attentes de notre peuple.

Monsieur le DG, je peux vous assurer que vous trouverez dans cette maison, les plus grandes compétences du paysage audiovisuel national. Ces hommes et ces femmes sont dévoués sur le procès du travail. Vous connaissant, je ne doute point que vous travaillerez à créer les meilleures conditions d’expression de ces compétences et de ces talents.

Ne trouvez pas prétentieux de ma part de vous suggérer de les mettre en confiance, mon intention est de vous affirmer que vous aurez l’équipe professionnelle qualifiée qui vous permettra de gagner la compétition sous-régionale et même africaine.

A mes frères collaborateurs, je voudrai tellement vous recommander le nouveau directeur général. Je souhaiterai que vous lui accordiez tout votre soutien, lui qui vient avec la noble ambition de donner une nouvelle dimension au travail.
Monsieur le Directeur Général.

Il y a deux jours, dans le bureau qui est désormais le vôtre, volonté de la providence, vous m’avez demandé de ne pas quitter, ni renoncer au micro. Je vous tiens au mot, parce que journaliste je resterai. Et je me tiendrai à la disposition de la rédaction du journal télévisé, mon service d’origine.

Mes frères, en vos grades et qualités, je prie Dieu qu’il nous aide et nous arme de constance afin qu’ensemble nous tenions fidèlement, l’engagement de toujours construire la grande radio et la télévision prestigieuse dont rêvent les guinéens.

Je vous remercie

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Nzérékoré-Lola : Des mesures urgentes annoncées pour le rétablissement du trafic routier

Guinée: vers le lancement des travaux de construction de la route nationale Dabola - Kouroussa longue de

Guinée : l'opposition exige une enquête sur la mort de deux manifestants à Boké

Urgent: Le trafic routier paralysé entre Nzérékoré et Lola

Lutte contre le bradage des forêts classées et d'équipements collectifs : Jusque où ira le Dr Kourouma ?

Boké: Le ministre Cheick Taliby Sylla donne des précisions sur les efforts en cours

Décès de l’érudit de Kankan : le président Alpha Condé s'y rend pour les condoléances d’usage

Mamou : Les véhicules de transport en commun de la ligne Mamou - Conakry se font rares !

Culture: Les lampions se sont éteints sur la Mamaya 2017 de Kankan sous le mémorable parrainage de KPC

Rapatriement du corps de Camara Idrissa "Ambiance ": Le Président Antonio Souare à la Clinique de Monastir

Bannière