ACTUALITES

Grève des enseignants en Guinée: Le SLECG de Aboubacar Soumah de plus en plus fort!

12/3/2018

 



A l'allure où vont les événements en Guinée, on peut affirmer sans risque de se tromper que, si le président Alpha Condé ne satisfait pas les revendications des enseignants, le chaos finira par s'installer dans le pays, et cela risque d’entraîner sa chute.

Au moment où l'opposition dite républicaine retrouve le poil de la bête dans la contestation des résultats des élections locales du 4 février 2018, et au même moment des femmes- une couche qui fait et défait les pouvoirs en Guinée- manifestent pour demander le retour de leurs enfants en classe, il faut avouer que le pouvoir du président Alpha Condé n'a plus d'autre choix que de trouver un terrain d'entente avec le SLECG.

Car au même moment, le sieur Aboubacar Soumah, Secrétaire Général du SLECG ne fait que bénéficier du soutient de ses paires syndicalistes, notamment de la Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et micro finance de Guinée (FESABAG) qui, en compagnie de la Plateforme des citoyens unis pour le développement (PCUD) de Abdourahamane Sanoh a rendu, dimanche 11 mars 2018, une visite de soutien à M. Soumah à son domicile pour lui témoigner de leur soutien total et indéfectible, les partisans du présidents Alpha Condé et lui-même doivent savoir que l'heure est très grave. Et que pour le SLECG le point de non retour a été atteint.

Expliquant les raisons de leurs présence au domicile de Aboubacar Soumah, M. Makhoudia Sène, 2ème secrétaire de FESABAG chargé des négociations et des revendications n'est pas passé par le dos de la cuillère: " C'était pour lui exprimer tout notre soutien, reconnaître sa légitimité et l'encourager dans le sens du combat qu'il est entrain de mener. La FESABAG et SLECG sont deux poumons dans un même corps: l'USTG. Nous sommes les deux pieds de cette centrale. Donc, il n'y a pas de raisons qu'on ne soit pas fidèle à M Aboubacar Soumah pendant ces moments difficiles."

Au regard de ce qui s'est passé aujourd'hui, lundi 12 mars 2018, manifestation à Kaloum et un peu partout à Conakry pour exiger le retour des enfants en classe, il faut avouer que le pouvoir du président Alpha Condé s'est davantage effrité, et que le moment n'est à plus à l'affrontement. Des contestations jusqu'à 300 mètres du palais présidentiel? Alpha Condé doit descendre su terre et trouver une solution honorable, pendant qu'il est encore temps.

Nous y reviendrons

SACKO Mamadou


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière