Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée-Politique : un député de la majorité parlementaire se dit opposer à la réforme constitutionnelle en vue

8/6/2019

 


Sékou Benna Camara de la Guinée unie pour le développement (GUD), parti allié au pouvoir, se dit opposer au projet de nouvelle constitution qui fait débat dans le pays.

Dans un entretien accordé le jeudi, 06 juin 2019, à la radio Espace FM Guinée, le député et président de la Commission Environnement à l’Assemblée nationale a indiqué que la solution aux problèmes de la Guinée n’est pas dans le changement ou la modification de sa constitution dont le seul but est de donner la possibilité à l’actuel président de la République de briguer un troisième mandat.

La résolution du problème de développement qui se pose avec acuité à la Guinée, selon le président de la Guinée unie pour le développement passe, au contre, par la gestion rationnelle de ses richesses naturelles. A son avis, « ceux qui s’illustrent dans la promotion d’un troisième mandat ou d’une nouvelle constitution, veulent plutôt mettre la Guinée en péril ».

« Le troisième mandat est un faux débat. Un faux débat, parce que moi, ce sont les élus du peuple qui me disent que des villages disparaissent, qu’ils ont des problèmes liés à l’environnement, des problèmes d’eau et d’électricité. On me dit qu’il n’y a pas à manger. On me dit que la pollution les tue. Je vois à Kaporo-Rails mes parents sont jetés dehors sans les donner des logements. Ce sont là les vrais problèmes. Alors, parlons de ça. Ce n’est pas un troisième mandat…», a lancé Sékou Benna Camara en direction du peuple de Guinée.

A l’avant-garde de la lutte contre ce projet de troisième mandat, le FNDC (front national pour la défense de la constitutionnelle), à travers une déclaration publiée dans la foulée, dit avoir « pris acte de la position exprimée par le député de la mouvance présidentielle ».

Parlant d’acte patriotique qui mérite d’être salué, le FNDC lance par ailleurs, un appel aux cadres et militants du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, « de choisir la nation et de s’inscrire dans le livre d’or de l’histoire en refusant de s’associer à tout projet de confiscation du pouvoir pour servir l’intérêt d’une personne au détriment de celui de la nation ».

A noter que cette sortie du député de la majorité parlementaire intervient moins d’un mois après la démission du ministre de la justice également opposé au projet de nouvelle constitution qui divise plus qu’à jamais, le peuple de Guinée.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Bannière