Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée : l'opposition parlementaire revient à de meilleurs sentiments (Déclaration)

 Politique
29/11/2019

  Les députés de l'opposition, membres du groupe parlementaire Libéral démocrate (UFDG) et ceux de l'Alliance républicaine (UFR) sont revenus sur leur décision relative à la suspension de leur participation aux travaux de l'Assemblée nationale.

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi, 29 novembre 2019, ils invoquent entre autres, la remise en liberté des leaders du FNDC (front national pour la défense de la constitution) et la levée de la mesure d'interdiction des manifestations de rue.

A rappeler que c'est depuis 11 septembre que parlementaires boycottent les travaux de l'Assemblée nationale en guise de protestation contre ceux qu'ils appellent la violation des lois de la République par le pouvoir.

Voici leur déclaration:
"Considérant le communiqué du Président de la République, en date du 14 octobre 2019 qui prend en compte certaines préoccupations exprimées dans notre déclaration pré-citée;

Considérant la levée de l’interdiction générale et absolue du droit de manifester prise par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation;

Considérant les différents courriers du président de l’Assemblée Nationale nous invitant à la reprise des travaux et du dialogue politique à l’Assemblée Nationale;

Considérant la nécessité de participer à l’examen critique du budget 2020 notamment des crédits alloués à l’organisation des élections législatives et à l’élection présidentielle;

Les députés des groupes parlementaires Alliance Républicaine et Libéral Démocrate se félicitent de la libration des principaux responsables du FNDC et exigent la libération sans condition de tous les autres détenus politiques et décident de ce qui précède:

1-De reprendre leur participation aux travaux de l’Assemblée Nationale;

2-De continuer la lutte engagée par le Front National pour la Défense de la Constitution au sein et en dehors de l’hémicycle contre toute tentative de changement illégal de la constitution en vigueur

3-De dénoncer officiellement auprès des instances compétentes de la CEDEAO le manquement par la République de Guinée à ses obligations communautaires notamment en matière de protection des droits de l’homme et de respect du principe de convergence constitutionnelle commun à tous les Etats membres de la CEDEAO."

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan: 4 nouveaux groupes électrogènes pour améliorer la desserte en électricité

Kindia/COVID-19: Les autorités pour le respect strict des mesures sanitaires

Guinée : reprise des manifestations de rue ?

Coyah: en colère contre la banalisation de la (COVID-19) le préfet annonce des mesures draconiennes

Kindia: le secrétaire préfectoral des affaires religieuses et deux autres imans guéris du Covid-19

Dabola : des éléments de l'Union préfectorale des bouchers interpellés

Violences post-électorales à N'Zérékoré: le parquet général de Kankan note 30 morts

Mamou/Faits Divers : 3 viols sur mineures à l'espace d'une semaine

Grave accident de la circulation à Kankan : cinq morts et quatorze blessés

COVID-19 : 4 cas suspects, dont des religieux, à confirmer au centre de dépistage de KIndia

Bannière