Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Guinée/Éducation: Qui du ministre Sangaré et du SLECG d'Aboubacar Soumah aura le dernier mot ?

 Société
14/2/2020

  Pour la reprise normale des cours dans les écoles publiques conformément à l'accord signé avec les syndicats qui lui sont favorables, le gouvernement à travers le ministère de l'éducation nationale, a mis la main à la poche mais cette politique du porte monnaie ne semble pas prospérer.

Autrement appelée prime d'encouragement, le payement des primes de zones a débuté cette semaine dans la commune de Kaloum. Les enseignants bénéficiaires de cette mesure d'encouragement se réjouissent mais restent convaincus qu'elle ne suffit pas à mettre fin à la grève que traverse le système éducatif. Ils exhortent le gouvernement à renouer le dialogue avec le SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) qui a appelé les enseignants à la grève.

En depit du démarrage du payement des primes qui marque le début de la mise en œuvre des principaux points du protocole d'accord entre le gouvernement et les syndicats, les cours tardent toujours à se normaliser dans les écoles primaires et secondaires publiques en raison du maintien par le SLECG de son mot d'ordre de grève. Des élèves mécontents de cette situation s'ils ne descendent pas dans la rue, attaquent des écoles privées.

Le ministre de l'éducation nationale qui parallèlement au payement des primes a initié une tournée de sensibilisation dans les écoles de l'intérieur du pays pour expliquer les avantages de l'accord signé avec les syndicats se montre désormais menaçant.

Dans un entretien accordé à la RTG ( radiodiffusion télévision guinéenne), au lendemain du gèle des salaires de certains, Mory Sangaré a menacé de radier à partir de la semaine prochaine, les enseignants qui continuent d'observer le mot d'ordre de grève du SLECG d'Aboubacar Soumah et de les faire remplacer par d'autres personnes capables de sauver l'école guinéenne. Des mesures qui ne semblent pas ébranler le SLECG.

A rappeler qu'en lieu et place d'une proposition concrète sur les huit millions de francs guinéens comme salaires de base demandé par le SLECG, le gouvernement et les syndicats qui lui sont favorables sont parvenus à un accord qui octroie aux enseignants des primes allant de 450 000 à 1 300 000 francs guinéens selon la zone d'affection.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kankan: nouvelle manifestantion de la population pour l'électrification de la ville !

Violences à Kankan : le patron du groupe "Dabo Médias" rejette la responsabilité sur l'Opposition

Émeutes de courant à Kankan : Bah Oury accuse Alpha Condé d'en être responsable

Kindia/justice : Procès des 150 licenciés de l’usine DIAMOND CEMENT

Kouroussa-Covid-19: La DPS rejette toute accusation de détournement de fonds

Mamou- projet-fndc :L’Alliance Futuriste cloue les "plaisantins" au pilori

Dabola: La foudre a causé la mort de 5 personnes à Dogomet (Officiel)

Labé: De nombreux enfants livrés au petit commerce

Dubreka : déception au lendemain de l'annonce de la prorogation de l'État d'urgence sanitaire

Kindia-Politique :Aucun conseiller communal ne doit imposer une décision( ministre Bouréma Condé)

Bannière