Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Poursuites contre Alpha Condé et consorts: un avocat des victimes salue la désignation des enquêteurs

19/5/2022

  Le Procureur général près la cour d’appel de Conakry a transmis au procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn, une liste de seize (16) officiers de police judiciaire issus de la gendarmerie national et de la police nationale désignés comme membres du pool d'enquêteurs sur les crimes de sang conformément aux instructions, aux fins de poursuite judiciaire par voie de dénonciation contre l’ancien président Alpha Condé et autres dignitaires de son régime. Interrogé ce mercredi par la radio Fim FM, le vice-président de l'Organisation des Guinéenne de Défense des droits de l'Homme (OGDH), Maître Alpha Amadou DS Bah, a vivement apprécié cet acte de la justice guinéenne.

"C’est un pas important qui a été franchi. Parce que nous savons généralement quand il y a des annonces d’enquêtes ou des instructions dans le cadre des enquêtes, le plus souvent cette ouverture n’est pas suivie d’actes concrets. Et cette fois-ci, suite à l’annonce du procureur donnant instruction au parquet de Dixinn d’ouvrir une enquête, le fait d’avoir désigné ces officiers de police judiciaire dans le cadre de la conduite de cette enquête, nous rassure davantage puisque cette annonce fait suite déjà à l’instruction d’enquête. Donc c’est quelque chose de très important pour nous défenseurs des droits de l’homme et toutes les victimes qui sont recensés à travers le pays par rapport à ces événements", s'est réjoui Maître Alpha Amadou DS Bah en estimant que les choses ne vont pas encore trainer.

"Nous pensons que rapidement ces enquêteurs vont se mettre à la tâche et surtout qu’ils auront les moyens suffisants pour pouvoir investiguer. Et surtout qu’il y aura aussi une collaboration de l’ensemble des services de sécurité. Parce que n’oublions pas qu’au niveau de ces enquêtes, il va falloir non seulement la collaboration des victimes mais également des services de police et de gendarmerie puisque le maintien d’ordre dans ces événements incombait à l’Etat et les unités qui sont intervenues dans ces maintiens d’ordre qui ont conduit à ces tueries. Si l’armée et la police ne coopèrent pas, s’il n’y a pas une politique adéquate par rapport à ces enquêtes, je pense que ce sera aussi une difficulté mais déjà les actes qui sont posés nous rassurent davantage", a souligné le vice-président de l'OGDH.

Depuis l'annonce de cette action judiciaire, beaucoup d'observateurs se demandent devant quel tribunal vont comparaître ces anciens hauts de l'Etat pour des actes présumés commis dans l'exercice de leurs fonctions? A propos, l'avocat des victimes soutient que les tribunaux ordinaires peuvent être mis à contribution dans la mesure où les infractions poursuivies relèvent du droit commun.

"Nous pensons que les tribunaux ordinaires sont compétents d’autant plus que la Haute Cour de Justice qui avait été prévue dans la constitution n’a jamais fonctionné. Aujourd’hui, il y a un vide à ce niveau. Pour tout bon Guinéen, on ne peut pas dire que ces personnes ne peuvent pas être jugées devant ces juridictions de droits communs. D’autant plus que d’abord, ils ne sont plus aux affaires et deuxièmement, il s’agit des crimes de droit commun. À partir de là nous nous estimons que en tout cas jusqu’à ce qu’une autre cour soit créé, nous estimons que les juridictions de droit commun peuvent légalement investiguer dans ces affaires. Si nous prenons le fait que l’assassinat, le meurtre, les crimes qui ont été commis pendant ces événements relèvent du droit commun, nous pensons que juridiquement il est possible que les juridictions de droit commun connaissent cette affaire", a soutenu Maître DS Bah tout en promettant de déposer tous les documents qu'ils ont pour accompagner les victimes, en ce qui les concerne.

Le vice-président de l'OGDH a aussi mis l'occasion à profit pour annoncer que l'organisation qui défend aussi les victimes du massacre du 28 septembre et les tueries de 2007, va se constituer partie civile dans cette affaire.

KS

 

 
Dépêches
Express radio

Archives

REGIONS

Kindia: Le Premier Ministre reçoit une mission du fonds saoudien de développement !

Kindia: le colonel Mamadi Doumbouya prend le poule des troupes

Kindia : La session extraordinaire du conseil interministériel consacrée à la sécurité routière en Guinée

11 morts dans l'accident impliquant le cortège du ministre de la Sécurité à Kolabounyi : le parquet général ouvre une enquête !

Kolabounyi: le cortège du ministre Bachir Diallo rentre en collusion avec un taxi, bilan 8 morts... (Images)

Accident sur le pont de Bady: les condoléances du Gouvernement de la Transition aux familles !

Inauguration du Centre Sportif et de Loisirs de Yorokoguia:: Voyage à la racine d'une idée matérialisé (Par Abdoulaye Condé)

Dinguiraye: des jeunes ont mis le feu à la gendarmerie et à la police ( images)

Lelouma: l'immersion gouvernementale suscite l'espoir

« Nous sommes à Labé pour vous entendre, vous écouter », Mohamed Béavogui, Premier Ministre.

Bannière