Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Société: ‘’ADB’’ fêtera la tabaski 2016 à Bissikrima et y exhortera contre l’excision et pour l’émancipation effective de la Femme. (Par Cissé Oumar de Bma )

 Société
7/9/2016

 









L’Humanité enregistre constamment des progrès dans tous les domaines, SAUF UN :



- L’Homme du 21ème siècle est exactement comme l’ancêtre qui vivait dans les cavernes. Sa barbariereste exponentielle, avec le volet humiliant des souffrances infligées aux femmes sans qui pourtant, aucune vie n’est possible (inutile en effet de se raconter des histoires, sur la transmutation des genres) !


La barbarie (de notre civilisation), gagne tous les jours du terrain, et ce sont les femmes (battues, humiliées et astreintes au silence), qui en payent les plus lourds tributs par leurs viols, et toutes les autres formes de violences (physiques et psychologiques), répertoriées aussi bien dans des zones de conflits, que dans les pays en paix.



La sensibilisation doit commencer très tôt, depuis la toute petite enfance ; avec des parents évitant soigneusement lesjoutes et les pugilats devant des enfants dont, par ailleurs, on évitera de satisfaire systématiquement toutes les demandes ou lubies.



L’école élémentaire poursuivra la mission, pour renforcerl’éducation par des leçons de morale et d’instruction civique,étoffées périodiquement par des séances spéciales destinées aux garçons avant leur puberté, afin de prévenir les conduites agressives et les comportements déviants de l’adolescent et del’adulte en devenir.



Il faut donc une prise en main systématique de tous les garçons, dès l’âge de sept ans, jusqu’à la puberté !



D’un autre côté, il faudra stigmatiser les ‘’boucheries’’ de ces mutilations génitales féminines (pratiquées ici ou là), qui posent le tout premier acte du conditionnement des fillettes, à subir ultérieurement, tout au long de l’existence, les pires agressions, sur lesquelles toutes les sociétés semblentdésespérément fermer les yeux.



Signalons aux féministes ‘’occidentalistes’’, très mal informées, que dans nos sociétés, les hommes ne s’occupent exclusivement que de circoncision, et d’initiation des garçons ; ils ne sont jamais mêlés à des excisions pour lesquelles ils ne sont d’ailleurs ni consultés, ni même informés par les femmes.

Insistons donc lourdement pour dire que l’excision, est bel et bien une forme de préparation et de conditionnement physique et psychologique de la future femme, à subir les viols et les humiliations, exercées par des maniaques souventriches et/ou influents.





L’Humanité s’honorerait de faire de la cause de la femme, lesymbole le plus fort car, outre de donner la vie, elle accomplit sans trêve l’ensemble des gestes quotidiens, qui rendent possibles l’existence et le développement économique et social de l’ensemble. Elle s’active sans relâche, et sans jamais se plaindre car, dans chaque famille, on ne se tourne que vers elle quand on a faim, entre autre. Elle exerce tous les métiers, et y perd parfois la vie, comme récemment ces braves mareyeuses, accidentées sur le trajet entre le port de pêche, et la place du marché, aux premières heures de l’aube où leurs familles étaient encore assoupies.



L’éducation et l’émancipation des Femmes, conditionneronttout le reste, jusqu’à l’Unité Nationale, pourvu qu’avec l’ascension sociale, elles ne soient pas tentées de reproduire l’arrivisme et l’opportunisme des hommes, qui perdent trop facilement de vue l’intérêt général.



Ce sont là, quelques motifs (entre des centaines), qui incitentl’Association pour le Développement de Bissikrima, en tous lieux, à suivre l’exemple historique des pionniers qui fondèrent le village au milieu du 19ème siècle.



A l’occasion donc de la grande fête de tabaski, du 11 Septembre 2016, l’ADB projette d’honorer désormais,quotidiennement, les Femmes, parce que la journée Internationale unique, célébrée chaque année le 7 Mars, est largement insuffisante pour l’objectif fixé.



Vive l’émancipation de la Femme (plus que jamais ‘’Avenir de l’Homme’’), pour que vive harmonieusement toute l’humanité.



Paris, le 7 Septembre 2016



Cissé Oumar de Bma



Tél : 00 337 51 23 91 82



Mail : essikleduc@yahoo.fr






 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Bannière