ACTUALITES

Guinée-Hausse des prix des carburants : les syndicats des travailleurs rejettent les offres du Gouvernement

12/7/2018

 

Le Gouvernement guinéen réaffirme qu’il s’est trouvé dans l’obligation de revoir à la hausse le prix des carburants à la pompe. Néanmoins, il invite les syndicats des travailleurs à de franches discussions autour des mesures d’accompagnement destinées à réduire les effets négatifs de ce réajustement du prix du carburant à la pompe.

Dans un communiqué publié le lundi 09 juillet, le Gouvernement affirme que : « le maintien du prix du carburant à GNF 8.000/litre a contraint le Gouvernement à consentir des subventions de plus en plus fortes sous forme de renonciation partielle à ses droits et taxes ».

« Ainsi, d’Octobre 2017 à Juin 2018, le montant cumulé de la subvention consentie par le Gouvernement se chiffre à un montant global d’environ GNF 765 milliards. Il s’agit d’une perte d’environ 100 milliards par mois pour le trésor public », indique-t-il.

« Nonobstant cet état de fait, le Gouvernement maintient un effort soutenu pour subventionner de nombreux produits de première nécessité qui touchent directement la vie des populations tels que le riz, le sucre, la farine, la fourniture d’électricité, etc... », souligne le Gouvernement.

Quoi qu’il soit, il «réaffirme sa disponibilité totale à engager les négociations avec les partenaires sociaux en vue de dégager des mesures d’accompagnement propres à alléger l’impact de cette augmentation sur les braves populations guinéennes ». Précisant que « ce dialogue ne peut être conduit que dans un climat de sérénité dans le pays et de confiance entre les acteurs concernés ».

Ainsi, au titre des mesures d’accompagnement, le Gouvernement annonce « le retour sur la voie, dès cette semaine du Train Express Conakry-Kagbelen ainsi que la mise en circulation d’une quarantaine de bus avant la fin du mois pour améliorer le transport à Conakry et dans ses environs immédiats ».

Pour les syndicats, ces mesures d’accompagnent sont non seulement insignifiants mais discriminatoires. « Le retour sur la voie du Train Express Conakry-Kagbelen ainsi que la mise en circulation d’une quarantaine de bus n’arrangent que les habitants de Conakry or la Guinée ne se limite pas seulement à Conakry », justifie un responsable syndical.

Les syndicats posent pose d’ailleurs comme préalable avant toute discussion avec le Gouvernement, le retour des carburants à l’ancien prix. En plus du retour des carburants à 8000 francs guinéens, ils exigent la remise en liberté des syndicalistes arrêtés le mardi 10 juillet.

Selon un leader de la CNTG (confédération nationale des travailleurs de Guinée), ces syndicalistes étaient simplement à la garde des véhicules stationnés dans l’enceinte de la gare routière de Matam. Ils n’ont commis aucune infraction à la loi pour être mis aux arrêts. Mais arrêtés parce que le Premier Ministre l’a demandé.

A noter que les syndicats des travailleurs annoncent dans les jours à venir, une marche verte suivie d’une grève générale illimitée jusqu’à la satisfaction de la totalité de leurs revendications.

Kovana Goba Saouromou

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière