Banniere Guicopres janvier 2019

ACTUALITES

Tribunal de Dixinn : trois hommes dont un Gendarme à la barre pour prise d’otage, séquestration

 Société
21/5/2019

 



Le procès du kidnapping du commerçant, Alpha Souleymane Baldé, en août 2016 dans la haute banlieue de Conakry, se poursuit devant le tribunal de première instance de Dixinn. Après les accusés, c’était au tour de la partie civile, le commerçant en l’occurrence, lundi 20 mai, de donner sa version des faits.

D’après le sieur Baldé, c’est dans la soirée du mercredi 10 août 2016 que cinq hommes armés de revolvers et de pistolet mitrailleur de type kalachnikov (PMAK) ont fait irruption dans sa cour à Koloma (commune de Ratoma). A peine qu’il terminait sa prière du crépuscule, les hommes lui pointaient leurs armes et lui demandaient de leur donner l’argent qu’il a. Il répondit qu’il n’a pas d’argent. Furieux, les hommes menacent de le tuer. C’est ainsi que rampant, il est allé avec les hommes dans sa chambre pour leur donner cinq cent mille francs guinéens qu’il avait dans son tiroir, et revenir au salon leur indiquer son sac au dos ou se trouvait 1 500 000 francs guinéens, des bijoux, d’importants documents et d’autres objets de valeur.

Insatisfaits, les hommes armés l’embarquent dans sa propre voiture. Ils prennent la direction de Nongo en passant par Kaporo centre, toujours dans la commune de Ratoma. C’est là qu’ils vont abandonner son véhicule et l’embarquer dans un véhicule de transport en commun, toujours coincé entre ses ravisseurs, pour aller dans une cour qu’il ne peut indiquer l’emplacement.

Dans cette cour, il lui est dit que la mission est de le tuer. Mais il peut ne pas être tué s’il paye trois cents mille dollars. Après une semaine de tractations sous la torture, il accepte de payer la moitié de la somme demandé. Mais celui sur lequel il comptait n’aura que cent cinq mille dollars et cinq millions de francs guinéens à ses côtés. Avec la promesse de payer le reste quelques jours après, il est ramené à son domicile.

Devant le commerçant, les trois accusés en détention ont tenté de nier les faits en affirmant qu’ils ne l’ont jamais vu. Mais après un bref rappel de leur passage à l’aveu par le Procureur suivi d’un des avocats de la partie civile, ils ont fini par reconnaître qu’ils ont été induit en erreur par le nommé Mohamed Sidy Diallo en fuite avec son frère Thierno Mazid. Sans oublier de parler des montants qu’ils ont reçus au titre de la rançon payée.

Sur ce, le président du tribunal a clos les débats et renvoyé la cause au 03 juin prochain pour les plaidoiries et réquisitions.

A signaler que parmi les accusés se trouve un Gendarme.

Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Procès des militants du FNDC à Nzérékoré : mi-figue, mi-raisin, la défense promet d’interjeter appel

N'zérékoré : des opposants au projet de réforme constitutionnelle dans la ligne de mire des autorités locales

Boké: Vaccination contre la fièvre aphteuse, 871 animaux tués

Kindia: Alpha Condé lance les travaux des infrastructures pour la fête tournante de l'indépendance

Kindia : une manifestation d’opposants interdite par le maire

Education : des heurts entre élèves et enseignants font des blessés à Kankan et Kindia

Guinée: des orpailleurs Burkinabés en justice suite à une plainte d’une association d’orpailleurs locaux

Guinée: Liberté provisoire pour le journaliste Lansana Camara

Marche de la colère contre la détention du journaliste Lansana Camara : Déclaration des associations de presse

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Bannière