Bannière

ACTUALITES

Exclusivité: Comment du fond de sa cellule, Junior le présumé assassin de Mme Boiro a pu parler à la presse

 Faits divers
23/2/2016

  L’année dernière, le nommé Mohamed Diallo alias Junior, considéré comme l’un des présumés auteurs de l’assassinat de l’ancienne directrice nationale du trésor public, Mme Aissata Boiro, ex directrice du Trésor public et  de Paul Temple COLE, mais aussi accusé par la police guinéenne d’être un spécialiste de vol de véhicule, un bandit de grand chemin, a été arrêté à Nzérékoré au sud-est du pays et conduit à la Maison Centrale de Conakry, la plus grande prison de la Guinée. Contre toute attente, depuis le fond de sa cellule, Junior a accordé une interview à nos confrères de Guineenews.

Comment Junior a pu communiquer avec le monde extérieur alors que les principes qui gouvernent l’administration pénitentiaire en Guinée interdisent aux prisonniers d’avoir un contact avec le monde extérieur ? Selon une enquête menée par le parquet de Kaloum en partenariat avec le régisseur de la Maison Centrale, c’est avec la complicité du gardien chef et un de ses « petits » que Junior a pu avoir un téléphone pour répondre aux questions de Guineenews.

D’après un des substituts du procureur de la République près le tribunal de Kaloum, Sékou 2 Camara, gardien chef de la Maison Centrale au moment des faits et qui avait la garde de junior, a demandé à Amadou Camara, un de ses petits, de l’aider à donner un téléphone à Junior après quoi il lui donnerait une forte somme d’argent. C’est ainsi qu’Amadou Camara en question a mis un téléphone dans un paquet de cigarette pour le déposer à la fenêtre de la cellule de Junior.

Mis aux arrêts à la demande du Parquet Général de Conakry, Sékou 2 Camara, Amadou Camara alias serpent et Mohamed Lamine Soumah a qui Serpent a parlé de la remise du téléphone mais s’est abstenu d’informer l’administration pénitentiaire ont toutefois été déférés à la justice pour répondre des faits de violation du secret de l’information et complicité. Ils risquent plusieurs années de prison s’ils sont reconnus coupables, selon le code pénal guinéen.

Kovana Saouromou

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière