CONAKRY

Elections locales : Voici pourquoi Mouctar Diallo et Elie Kamano ne seront pas candidats

 Matam
27/12/2017

 





Les déclarations de candidatures au compte des élections communales et communautaires prévues le 04 février prochain ont pris fin le mardi 26 décembre conformément à la décision de la commission électorale nationale indépendante (CENI) relative à la prorogation de la date buttoir de dépôt des listes de candidatures.


Sur les 342 circonscriptions électorales que compte le pays, 130 n’ont cependant enregistré aucune candidature, d’après le directeur des opérations de la CENI, Etienne Soropogui qui s’exprimait à quelques heures de la date buttoir du dépôt des candidatures.


On notera également au cours de ces joutes électorales, de grands absents. C’est le cas du reggaeman Elie Kamano dans la commune urbaine de Matoto et celui de Mouctar Diallo président des nouvelles forces démocratiques (NFD) et député à l’Assemblée Nationale, dans la circonscription électorale de Ratoma.


D’après un communiqué des Nouvelles Forces Démocratiques, Mouctar Diallo n’est plus candidat à la Mairie de Ratoma parce que : « les leaders des autres partis ne sont pas candidats à ces élections ».


En plus, selon le communiqué du parti, « Mouctar Diallo en sa qualité de président, doit s’occuper des challenges et enjeux nationaux telle que la conduite de la liste nationale aux futures élections législatives ».


Le devoir de coordonner et soutenir l’ensemble des candidats dans les différentes circonscriptions et la nécessité de la promotion des cadres du parti et l’émergence de plusieurs leaders, « idéal cher au président de NFD et au parti » ont également milité en défaveur de la candidature de Mouctar Diallo à la Mairie de Ratoma.


Si c’est pour des raisons politiques telles que énumérées ci-haut que le président des NFD ne sera pas candidats aux élections communales, Elie Kamano invoque en ce qui le concerne, « des raisons personnelles » liées à la place qu’il occupe dans le cœur de la jeunesse guinéenne.


Dans l’émission Lynx opinion de la radio Lynx Fm, le mercredi 27 décembre 2017, l’artiste chanteur a dit que s’il restait en lice pour devenir maire de Matoto, il ne pourrait plus se battre pour tout le peuple de Guinée, comme il l’ambitionne depuis des années.


Elie Kamano a dit préférer économiser son énergie pour affronter les prochaines élections nationales. En particulier les législatives de 2018.


« Lorsque je suis parti à Boké, je me suis rendu compte qu’une grande majorité du peuple de Guinée compte sur moi. De Kolaboui à Boké, il y avait plus de 50 barrages. Personne n’arrivait à traverser. Les taxis avaient fait des jours. Les gens étaient fatigués. Il y avait des femmes enceintes. C’était une situation chaotique. Aucune autorité ne contrôlait la situation. Tout cela m’a emmené à reconsidérer ma position », s’est justifié Elie Kamano.


Rappelant qu’à Boké, il été accueilli comme un héros, Elie Kamano se dit qu’en devenant maire d’une seule commune, il rétrécit son champ d’action de citoyen engagé au service du peuple de Guinée. Ainsi au lieu de se présenter aux locales, l’artiste dit avoir pris l’engament « d’aider d’autres jeunes candidats indépendants afin qu’ils puissent devenir maire ».




Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Mandiana à feu et à sang : des jeunes en colère dénoncent les « fausses promesses » du Professeur Alpha Condé

Dubréka : quand l’Etat fout le camp

Mamou: Le Président Condé inaugure la MUFFA et la MC2

Journées de l’élevage à Labé: Les ambitions du Président Alpha Condé pour le secteur

Labé: Un accueil chaleureux réservé au Président Alpha Condé

Dubréka : des femmes dans la rue pour réclamer l’eau et l’électricité

Fria: Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Labé: Le procureur dans de sales draps

Guinée : une épidémie de fièvre aphteuse inquiète des paysans

Transports-Guinée : Les quatre ponts de Tanènè remis en état

Bannière