Bannière

CONAKRY

Urgence sanitaire : Des membres du gouvernement s’imprègnent la situation à Matoto !

 Matoto
7/4/2015

 

A la demande de Soriba Sorel Camara, gouverneur de la ville de Conakry, des membres du gouvernement étaient, le lundi 6 avril, dans chacune des cinq communes de la capitale. Chaque ministre était dans sa localité parrainée, accompagné de deux autres membres du gouvernement. Ils étaient venus s’assurer de l’application de l’Etat d’urgence sanitaire renforcé décrété en Basse Guinée par le chef de l’Etat. A la mairie de Matoto, la plus grande commune Conakry, Albert Damantang Camara, ministre l’enseignement technique, était accompagné de son homologue de la santé, Rémy Lamah.



A l’entame, Mohamed Koumandjan Kéita, président de la délégation spéciale de cette commune dans son allocution, a remercié les officiels pour leur présence et l’aide qu’ils ne cessent d’apporter à sa circonscription, dans le cadre de la lutte contre Ebola. Il a ensuite énuméré des mesures prises par sa commune pour rapidement stopper la propagation du virus Ebola. Parmi ces mesures, il a cité, entre autres, « la mise en place des laboratoires d’analyses, les deux ambulances pour le transport des malades et les numéros de centre en cas de suspicion de malades dus à Ebola. «



Malgré de multiples campagnes de sensibilisation, le maire a indiqué qu’il « existe toujours des réticences » dans sa juridiction. « Réticences liées au retard dans la publication des résultats d’analyse des morts. », selon lui. « Il faut attendre toute une journée voir, deux parfois pour avoir les résultats des tests des personnes décédées d’Ebola. », a indiqué le président de la délégation spéciale. Une situation d’impatience qui, selon lui, conduit plusieurs familles des victimes à la réticence.



Partant des statistiques fournies par la directrice communale de la santé, Katrine Loua, « Du 1er mars à nos jours, la commune de Matoto a géré 106 cas d’alertes, 32 cas positifs, 97 décès communautaires et 142 contacts à suivre. »



Pour remédier à ces réticences et permettre l’éradication rapide du virus Ebola dans cette commune, Thierno Bah, représentant de l’UNICEF, a préconisé la mise en place d’une plate-forme qui prendra en compte tous les élus locaux pour supporter la coordination et l’aider a gérer les appels sanitaires. Tout en précisant que ces élus locaux seront pris en charge par l’UNICEF.



Dans leur exposé les deux ministres ont invité les populations que l’éradication du virus Ebola n’est pas spécialement liée au manque de moyens. « Il faut une prise de conscience collective de tout le monde », a souligné Albert Damantang Camara. C’est par les bénédictions de l’Imam de la mosquée de Dabompa que la rencontre a prit fin.



MLY


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kindia : fin d’un atelier régional sur le leadership et le plaidoyer participatif

Guinée : Douze personnes condamnées à une forte amende pour le saccage de la résidence d’un préfet

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Bannière