Bannière

CONAKRY

Lambanyi : Après la grogne des jeunes pour obtenir leur maison, la mairie promet une suite favorable

 Ratoma
11/4/2015

 

Comme dirait l’autre, une fois n’est pas coutume. Après la grogne des jeunes de Taouyah, le mardi dernier, c’était le tour jeudi 9 avril, des citoyens du quartier Lambany (Ratoma). Ils ont pris d’assaut tôt le matin un terrain, qui devait abriter la maison des jeunes, mais qui a été vendu à un particulier. Ce terrain est déjà construit par un individu qui, selon les manifestants, détiendrait un titre foncier dûment délivré par les autorités locales. Sur les lieux, on pouvait lire sur les banderoles : « La paix et la quiétude sociale, les jeunes de Lambanyi réclament leur propriété. »



Depuis plusieurs années, ces jeunes réclament toujours auprès des autorités communales,j l’obtention de ce site. Une démarche qui jusque là reste sans suite, explique un manifestant.



Très en colère, le secrétaire général du bureau des jeunes du quartier rappelle que ce problème a commencé en 1986 : « On n’a mené des démarches depuis plusieurs années sans suite. C’est pourquoi nous avons décidé d’occuper les lieux afin d’attirer l’attention des autorités pour que l’occupant soit indemnisé. Il doit être indemnisé par ce qu’il a un titre foncier délivrer par l’Etat et tant que ce n’est pas obtenu, nous continuerons à réclamer et à manifester », a souligé Kerfalla Soumah, secrétaire général du bureau des jeunes du quartier.



Selon nos informations à notre disposition, cette maison est une ex-permanence sous la première République. C’est dans les années 1985 qu’elle a été bradées, ainsi que plusieurs autres sites publics de ce quartier. D’après Mamadouba Bangoura, président du conseil du quartier de Lambanyi, plusieurs démarches ont été menées depuis son arrivée à la tête de ce quartier : « J’ai rencontré l’occupant, du nom de Monsieur Prince. On a aussi échangé des correspondances. Mais il a investi sur les lieux. Depuis ce temps, nous avons mené des démarches, en vain, auprès des ministres qui se sont succédés à la tête du département de la jeunesse. Malheureusement il n’y a pas eu de suite favorable », a t-il déploré.



Les jeunes ont quitté les lieux avec une forte note d’espoir de la part du 3e vice maire de la commune de Ratoma, Ahmed Sékou Traoré, qui a indiqué que les démarches entreprises par ces jeunes ont été prises en compte, et que la jeunesse de Lambanyi sera rétablie dans ses droits dans un bref délai.



Il faut rappeler que cette manifestation de protestation s’est déroulée de façon pacifique, aucun dérapage n’a été signalé.



Photo: Moustaphe Naïté, ministre de Jeune.



M. L. Yansané


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière