Bannière

CONAKRY


Religion : Après plus de quatre mois de fermeture la moquée sénégalaise rouverte !

 Kaloum
10/6/2015

 

La situation de la mosquée Sénégalaise, sise au quartier Kouléwondy, dans la commune de Kaloum, a défrayé la chronique à Conakry, ces quatre derniers mois. La fermeture de cette mosquée par les autorités Administratives de la ville de Conakry a eu pour conséquence le déplacement de nombreux citoyens de ce quartier vers les autres localités environnantes pour accomplir leurs devoirs religieux. Depuis cette fermeture, des citoyens de ce quartier parcourent de longues distances, particulièrement pendant les vendredis pour prier soit à Manquepas, Boulbinet ou encore Téminetaye, tous des quartiers de la presqu’ile de Kaloum.



Pour mettre fin à cette situation, ce lundi 8 juin les fidèles musulmans ont exprimés leurs mécontentements devant cette mosquée pour exiger sa réouverture. Cette manifestation a paralysé plusieurs activités sur ce tronçon.



C’est dans ce cadre qu’une réunion d’urgence s’est tenue ce mardi 9 juin 2015 entre autorités guinéennes et sénégalaises pour statuer sur la question. La rencontre qui a eu lieu au ministère de la sécurité à Coléah, dans la commune de Matam, a regroupé, outre les ministres de la défense, celui de la sécurité, l’Ambassadeur du Sénégal en Guinée, des représentants des citoyens du quartier Kouléwondy, les affaires religieuses et certains imams.



Le conclave tenu à huit clos, qui a duré toute une demi-journée, s’est soldé par un consensus, dit-on, malgré les déclarations contradictoires tenues par différents intervenants au sortir de la rencontre.



Abdoulaye Touré, représentant des jeunes : « Nous avons été convoqué par le général Ibrahima Baldé et le ministre de défense pour qu’on puisse trouver un terrain d’entente. Ce que nous avons revendiqué, c’est que les sénégalais ne peuvent pas réclamer la paternité de cette mosquée, parce que nous ne sommes pas à Dakar, nous sommes en terre de Guinée. S’ils ne veulent pas que les imams guinéens dirigent la prière, qu’ils partent la construire chez eux. Du fait de la construire ici, nous allons nous mêler, ou ils quittent et nous la transformons en une école arabe. C’est le ministre de la sécurité qui a donné de sages conseils et a transféré la situation au niveau du secrétariat aux affaires religieuses. A son tour la ligue islamique va convoquer les deux parties afin que nous trouvions une solution au problème. Dans sous peu de temps nous estimons que la moquée sera ouverte parce que ce lundi nous avons demandé la clé pour ouvrir ladite mosquée au profit de la population ».



Ambassadeur du Sénégal a lui été diplomatique dans son langage : « C’est une rencontre très utile qui s’est très bien terminée. Les ministres de la sécurité et de la défense ont donné de sages conseils. Grâce à Dieu, il y a eu une parfaite entente entre les deux parties pour la réouverture de la mosquée. Le message que j’ai donné, en tant qu’ambassadeur du Sénégal, c’est que rien ne peux diviser nos deux peuples, surtout pas la religion. Parce que la religion est un facteur d’entente et d’unité nationale. C’est pourquoi la mosquée sénégalaise va être ouverte pour l’ensemble des fidèles et pour la oumma islamique. »



Quant à El hadj Karamo Diawara, chef de cabinet du secrétariat général aux affaires religieuses, il a indiqué : « Nous pouvons dire que nous avons eu un grand débat avec les deux parties et nous sommes convenus sur un certain nombre de conclusions. La commission mise en place par les affaires religieuses avait élaboré un protocole d’accord entre les deux parties. Elles sont toutes d’accord pour cette proposition, et dès ce mercredi 10 juin nous irons valider ladite décision. Le contenu sera livré demain, nous sommes convenus de nommer cinq imams dont trois guinéens et deux sénégalais. »



Mahmoud Cissé, ministre de la sécurité, qui a fait office de président de séance, a indiqué : « La mosquée apparient aux sénégalais à travers un titre foncier délivré depuis la période coloniale, c'est-à-dire juillet 1954, sous le label de la République Française. Ce sont des documents authentiques que nous avons eu à examiner. Le différend est déjà réglé par une commission ad hoc en six points. Nous avons tout juste demandé la mise en œuvre qui est le fruit du consensus entre les deux parties. Entre autres points, on peut retenir :





  • La mosquée s’appellera pour toujours mosquée sénégalaise




  • La Guinée occupe la première place de l’imamat, la troisième et la cinquième place, les sénégalaisla deuxième et quatrième place.




  • La gestion de la mosquée va être faite suite à un travail qui a été fait par les deux parties.




  • La mosquée sera ouverte à partir de ce 9 juin.




  • MLYansané








 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Ce jour-là : le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est tué aux abords de Syrte
Depuis l’amorce de la révolution libyenne, le pays est ravagé par la guerre civile...
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Guinée: Un Imam trouve la mort en pleine prière

Crise en Côte d’Ivoire : Le Président Alpha Condé envoie son Secrétaire général

Tibou Camara, une taupe de Cellou Dalein à sekhoutoureya ! ( La réplique de l'UFR)

Nouveau drame de la circulation à Dubréka : Quatre morts, trois blessés graves

Dubréka : 25 personnes trouvent la mort en se rendant à un mariage

Cellou Dalein à Mandiana : la paix, la réconciliation et l'Etat de Droit au centre des messages

Après son installation, les mots de remerciement d'El Hadj Bakary Bérété

Présidence du Haut Conseil de Oulada: El hadj Bakary Bérété officiellement installé

Boké : EDG donne enfin le courant électrique pour baisser les tensions dans la ville

Boké: Proposition du mouvement pour la république "MPR" pour une sortie de crise !

Bannière