Bannière

CONAKRY

Nongo : Après le déguerpissement des illégaux, l’administrateur du marché félicite le ministre !

 Ratoma
18/6/2015

 

Ouf de soulagement pour les citoyens du quartier Nongo Kiroti c’est dans la commune de Ratoma. Ce mercredi 17 juin2015, accompagné d’une équipe commando de services de sécurité, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire a procédé à une opération de déguerpissement des occupants illégaux le long du marché de ce quartier. Louncény Camara était accompagné sur les lieux par une équipe de son ministère.



Il était seize heures quand l’ancien président de la CENI a débarqué sur les lieux, avec des cadres de son département, la presse et des gendarmes. Sans tarder, sans préavis et séance tenante, il a demandé le démolissage des cabarets et des buvettes installés sur le site.



Du coup on a aperçu un bulldozer escorté par la sécurité procédé à l’opération. « Laissez nous sortir nos objets, attendez nous démonter », scandaient les occupants illégaux. « Allez-y », a instruit le ministre au conducteur du bulldozer.



C’est la désolation et la tristesse qui se lisaient sur le visage des occupants de cet espace. Un site qui servait de lieux de récréation et de commerce pour plusieurs citoyens. Sous l’effet du choc, plusieurs d’entre eux, n’ont pas pu retenir les larmes.



« Je ne sais pas que faire ? Qu’est ce que je vais dire ? Qu’est ce que je vais faire ? La perte est énorme. J’ai mis ici plus de vingt millions de francs guinéens. Je n’ai même pas encore fait un an sur ce site. Eh Allah. Eh Allah (eh mon dieu) Que faire ? », se lamente une dame tenancière d’une buvette .



Après le départ de la délégation du ministre, plusieurs victimes n’ont pas caché d’exprimer leur indignation à la presse face à cet état de fait. Jérôme Camara occupant d’un autre maquis sur les lieux a indiqué que ce déguerpissement n’a pas été précédé d’un avertissement préalable.



« Le ministre est venu ici ce matin, il nous a dis de libérer les lieux, qu’il nous accorde soixante douze heures. A la surprise générale, à peine trois heures après, il revient nous déguerpir, ça je suis déçu. Mais comme c’est la force ? Nous ne pouvons rien ? si non il n’a pas respecté ses engagements par ce que 72 heures ne sont pas égales à trois heures. »



A la question de savoir qu’est ce qui explique ce déguerpissement spontané, pas besoin d’avertir un occupant illégal, a rétorqué le ministre de la ville. Louncény Camara argumente son acte en disant : « Force doit être donnée à la loi, nous ne tolérerons plus les occupants illégaux des domaines de l’Etat. Partout où on trouvera des occupants illégaux, il n’y aura pas de préavis. Parce qu’ils nous ont pas avertis avant de construire, nous aussi nous ne ferons pas avant de casser. Je le dis et je répète les gens n’ont pas d’égard pour l’Etat guinéen, et l’Etat travaille pour le peuple et les générations futures. Pour aucune raison nous n’allons abandonner nos prérogatives ou laisser un mètre carré du domaine public à qui que ce soit sans autorisation préalable du ministère de l’aménagement du territoire. »



Si l’acte du ministre de la ville de l’aménagement est condamné par certains citoyens, il est bien apprécié par d’autres. C’est le cas par exemple de Diallo Mamadou Dian, administrateur général de ce marché : « Ce sont des ministres comme ça que nous avons besoin dans ce pays, qui ne reste pas au bureau et se mettre à prendre des décisions. Je demande à tous les membres du gouvernement de faire comme le ministre de la ville, venir sur le terrain, échanger avec les citoyens à la base pour connaitre leurs préoccupations. Il faut que les gens apprennent à vivre légalement. Si tu sais que cet espace est illégal, ne l’occupe pas. Il y a un marché qui est là, des magasins, quand tu veux faire du commerce adresse toi à l’administration pour qu’on te trouve un magasin. Mais ce sont des insérieux qui occupent les marchés au détriment des quartiers. Vraiment monsieur Louncény nous a gâtés aujourd’hui. Je profite de l’occasion pour demander au ministre de la sécurité de faire autant afin que ce marché soit enfin libéré.»



Après Sonfonia, cette opération de déguerpissement entamée par le ministère de la ville ne s’arrêtera pas là, promet son premier responsable. Dans les prochains jours Louncény Camara et son équipe seront au front contre les occupants illégaux des abords du littoral guinéen.



M.L.Y






 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Un ex-militant du RPG salut la jeunesse de Boké et réclame des comptes à Alpha Condé

Coyah : Déçu par sa famille, un jeune homme se pend à Gomboyah

Mandiana : Siriman décharge son fusil de calibre 12 sur sa femme en grossesse avancée

Bannière