Banniere Guicopres janvier 2019

CONAKRY

Lutte contre Ebola: Une note de service interdit les engins roulants dans l’enceinte du CHU de Donka !

 Dixinn
2/7/2015

 

Désormais, les engins roulants ne sont plus admis dans l’enceinte du CHU de Donka jusqu'à nouvel ordre. C’est la nouvelle décision qui vient d’être prise par la direction générale de ce Centre Hospitalo-universitaire ce mercredi 1er juillet 2015. Elle s’appliquera, selon nos informations, à tout le monde sans exception, du personnel aux visiteurs.



La décision s’inscrit, selon les responsables de l’hôpital, en droite ligne de l’application des mesures d’urgences sanitaires renforcées contre Ebola.



C’est ce jeudi 2 juillet que cette application est rentrée en vigueur. Aujourd’hui, devant la cour de ce grand hôpital plusieurs véhicules étaient visibles, obstruant ainsi le passage aux nombreux usagers.



Dans la foulée, cette décision ne semble pas faire l’unanimité au sein du corps médical. Ils étaient d’ailleurs devant la cour très en colère.



« C’est une moquerie, une humiliation et un manque de respect à l’endroit du personnel », c’est en ces termes que le médecin-chef du service cardio médicochirurgicale de Donka s’est exprimé.



Tôt le matin, les forces de sécurité étaient visibles devant toutes les issues de l’hôpital Donka bloquant le passage à tous engins roulant qui tentaient de pénétrer dans la cour. Dr Nicolas Zoumanigui, médecin de son état, très en colère fustigé cette décision qui, selon lui n’a pas été soumise à l’approbation des responsables dudit l’hôpital.



« Cette décision a été prise hier (mercredi 1er juillet), et on l’applique ce matin. Aucun membre de l’hôpital n’a été informé à l’avance de la décision. C’est ce matin que j’ai reçu la note circulaire. Nous avons dans cet hôpital des médecins qui sont infirmes, qui ne peuvent même pas marcher correctement. Et à l’hôpital on vole les véhicules, les motos », a-t-il souligné. Pour lui, cette décision est tardive et n’a pas d’effet sur la lutte contre Ebola qui sévit dans le pays depuis plus d’un an. « Nous on n’a perdu nos collègues. C’est après une année qu’ils disent qu’ils vont mettre des centres de tris ? C’est vraiment ridicule » a-t-il ajouté.



Dans cette note de service, il est indiqué que les alentours de l’hôpital et la devanture du centre islamique doivent désormais servir de parking pour ces centaines de véhicules. Encore de nouvelles sources de bouchons qui seront créées, quand on sait que cet espace est généralement utilisé par les autres usagers de la route.



M. L. Yansané


 

 
Express TV
L'an 60 de la Guinée: Le président Alpha CONDE et la presse Internationale
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Kissidougou : les assassins de Koly Soua Kolié et Mamadi Kallo sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture

Forécariah: Menace de disparition de l'île de Kaback

Guinée : un avocat trimbalé en justice pour abus de confiance

Région : Kankan connaît enfin son maire

Kankan : des jeunes réclament l’installation de l’exécutif communal

Koundara : dix morts et plusieurs blessés dans un accident de la route

Siguiri : 17 morts dans l’effondrement d’une mine d’or, le Président Alpha Condé attendu sur place (la liste des victimes)

Dubréka: à ODAHV MULTI INDUSTRIES, le ministre Tibou annonce la fin de la souffrance des travailleurs

Maférinyah (Forécariah) : par jalousie, elle injecte le bébé de sa rivale avec de la soude caustique

Dubréka : des femmes en colère contre les coupures d’électricité

Bannière