Bannière

CONAKRY

Justice: Les deux femmes poursuivies dans le dossier de la sextape nient les faits mis à leur charge

 Kaloum
21/3/2017

 





Tout sera bientôt clair dans l’affaire de la sextape impliquant un employé du groupe GUICOPRES. Dans son audience de ce 21 mars 2017, le tribunal de Première Instance de Kaloum a entamé l’examen de ce dossier qui continue de défrayer la chronique à travers la comparution des dames Fatoumata Mama Chérif et Henriette Feindounou.


Toutes deux poursuivies pour outrage public à la pudeur, attentat à la vie privée, diffusion et mise à dispositions d’autrui des données de nature à troubler l’ordre ou la sécurité publique ou à porter atteinte à la dignité par le biais d’un système informatique, les prévenues ont reconnu s’être procurée de la vidéo incriminée mais nié sa diffusion sur internet.


Répondant aux questions du président du tribunal, Fatoumata a reconnu avoir transféré les images en question du téléphone de son petit ami à son téléphone, puis à une de ses camarades, par le fait de la jalousie après avoir constaté que ce petit ami entretient des relations intimes avec la nommée Hadja Fanta Fofana qui se trouve dans la vidéo incriminée.


Fatoumata Mama Cherif a reconnu aussi avoir envoyé la vidéo à une de ses amies du nom de Néné résidant aux USA. C’est par la suite que l’image s’est retrouvée sur le Net. Et entre la transmission et la publication en séquence de la vidéo, cela n’a fait que 4 jours. Une manière de dire que son amie des USA est à l’origine de cette publication.


« J’ai interrogé Henriette et Néné, elles ont nié les faits. Face à la gravité de la situation, j’ai réuni certaines camarades pour qu’on trouve l’auteur avant que la police ne le sache», a ajouté Fatoumata qui dit avoir malgré la gravité de la situation, informé son amant qu’elle aurait envoyé à ses camarades une vidéo de lui qui s’est retrouvée sur internet.


Interrogée à son tour Henriette Feindounou a, comme annoncé au départ, nié les faits en reconnaissant de même avoir reçu de Fatoumata Chérif des fichiers à caractère pornographique. « Je n’ai rien contre Fanta pour lui faire cela. D’ailleurs lorsque j’ai obtenu la vidéo, je l’ai appelé Fanta parce que j’étais profondément touché », s’est elle défendue.


« C’est Néné qui m’a présenté à Chérif. Et c’est elle qui a reçu la vidéo sur Messenger et me l’a transféré », a conclu Henriette en précisant qu’après avoir visualisé les images en question, elle les a tout de suite supprimée. Mais à la question du parquet de savoir pourquoi a-t-elle gardé l’image dans la corbeille, Henriette est par contre restée muette.


Afin de bien éclairer la religion du tribunal, le Procureur de la République a demandé et obtenu la comparution de la victime. Ce sera le 28 mars.


A suivre


Kovana SAOUROMOU

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière