Bannière

CONAKRY

Chérif Bah VP de l’UFDG: Cellou en promoteur de la corruption, les Guinéens sont alertés !(Opinion)

22/3/2017

 

En pleine bataille judiciaire avec Bah Oury, auquel la justice a donné raison et demandé son rétablissement dans ses droits, Cellou Dalein Diallo prend une décision très controversée qui étonne, mais qui, une fois de plus, permet de cerner son vrai visage. Ne dit-on pas que, ce qui se ressemble s’assemble ? Cette considération est l’un des éléments qui peuvent expliquer une telle nomination par Cellou Dalein qui, à chaque jour, crie au détournement des deniers publics par l’administration actuelle. Le peuple doit comprendre que Cellou n’est pas hostile aux pillages des biens publics, il n’est hostile qu’aux pillages des autres !

La nomination par Cellou Dalein de Chérif Bah, ancien gouverneur de la BCRG, impliqué dans les plus grands scandales financiers de ce pays et faisant partie des personnes qui ont le plus ruiné l’économie guinéenne d’une part, et d’autre part, son refus d’appliquer la décision judiciaire rétablissant BAH Oury dans ses droits, renseignent les Guinéens sur la gouvernance que Cellou Dalein Diallo leur réserve. S’agissant du cas de BAH Oury, le refus de Cellou Dalein de se soumettre à la décision de la justice, démontre sa nature dictatoriale illustrée par sa gestion de l’UFDG en permanente violation de son Statut et règlement intérieur. Les violences, parfois sanglantes qui ont émaillé sa gestion de l’UFDG sont des signes d’alerte pour le peuple de Guinée quant aux dangers qu’il encoure s’il laisse son destin entre les mains d’une telle personne caractérisée par l’autoritarisme le plus froid.

Concernant la nomination de son ami le prédateur Chérif BAH, l’un des caïmans à triple mâchoires broyeurs des deniers publics, Cellou Dalein démontre son insensibilité voire son admiration pour les pillages à l’échelle industrielle des biens publics, l’une des raisons pouvant expliquer la nomination d’une personne en total déficit d’honneur, de considération et de confiance vis-à-vis des Guinéens.

Cellou Dalein ne peut plus être crédible en dénonçant les détournements de l’actuel gouvernement. Il s’est aussi interdit d’être crédible pour dénoncer le dysfonctionnement de la justice guinéenne du fait qu’il n’a lui-même aucun respect pour cette institution dont il refuse de respecter la décision.

Il ne lui reste plus qu’un seul argument politique, celui qui est inhérent à sa nature, à sa vision de la politique et de la société guinéenne, qui ne demande aucune compétence particulière c’est-à-dire, l’ethno-stratégie et la victimisation !

Cherif Bah, l’homme qui a dépouillé la BCRG

La nomination de Cherif Bah au poste de vice-président de l’UFDG est une insulte à la mémoire des fondateurs de ce parti qui ont cru en des valeurs très différentes de celles qu’incarne Cellou Dalein Diallo.

Cité plusieurs fois dans des scandales financiers et convoqué par les commissions d’audit, Chérif BAH était soupçonné d’avoir détourné plus 10 millions de dollars à la Banque Centrale de la République de Guinée. Interrogé à la télévision (RTG) par le comité d’audit mis en place par la junte militaire en 2009, l’homme reconnait avoir reçu des instructions verbales du feu Général Lansana Conté pour le virement de 10 millions de dollars sur le compte d’une ONG à l’étranger. Sauf qu’il n’apporte aucune preuve, et son argument reste inacceptable venant de la part d’un comptable public, premier responsable d’une institution comme la BCRG. Si un ordre de virement peut être verbale ce qui est rare, le virement, comme son nom l’indique, ne peut être verbale, et il laisse toujours des traces que Chérif BAH n’a jamais apportées.

Il est aussi accusé d’être impliqué dans des détournements des tonnes d’or sortis de la Banque Centrale pour des destinations inconnues alors qu’il était Gouverneur de cette institution. Cette affaire avait longtemps été évoquée dans ‘’le Dadis show’’. Des détournements qui ont contribué à détruire notre monnaie, à compromettre nos politiques économiques et conduit notre économie à la catastrophe, sources des différentes manifestations vécues à la fin de règne du Président Lansana Conté. Sans parler des opérations de planche à billets pratiquées sous son magistère. Il est également accusé d’avoir détourné des millions de dollars sortis de la Banque centrale et placés dans des comptes à l’étranger qui lui ont permis d’acheter des actions et de s’offrir des châteaux en Guinée et à étranger.

Un financier par l’argent sale au secours de l’UFDG !

Cette nomination de Cherif Bah est aussi la sortie de l’ombre d’un financier pour sauver les caisses de l’UFDG en ruine. Le pouvoir de Cellou Dalein au sein de l’UFDG coûte cher car, fondé sur la corruption par le biais de distribution de l’argent aux personnes influentes du parti et de sa communauté. Les commerçants, traditionnels financiers de ce parti déjà essoufflés par des multiples dépenses à perte, ont réduit leurs contributions. Une des raisons pour lesquelles Cellou aurait approché son ami, le prédateur Cherif Bah qui prêt à financer l’UFDG avec une partie de ses multiples fonds détournés à la BCRG. Dans une conjoncture économique très difficile de la Guinée et le doute de plus en plus persistant sur l’éventualité de la victoire électorale de Cellou Dalein Diallo en 2020, la plupart des commerçants ont décidé de réduire ou de ne plus continuer à financer le parti dont le caractère communautaire éloigne de plus en plus du pouvoir.

Donc, Cellou n’a pas nommé un homme politique, il n’était pas à la recherche d’un homme qui pouvait valablement remplacer Bah Oury, mais plutôt un financier de l’UFDG même avec de l’argent duquel coule le sang du peuple martyr de Guinée incapable entre autres de se soigner correctement.

Du ressortissant et cadre de Koba au ressortissant et cadre de Pita !

Cette nomination de Cherif Bah , comme le perçoivent plusieurs observateurs, recouvre une autre réalité d’ethno-stratégie de la part de Cellou qui donne un coup de pied à un fils de Pita(BAH Oury) pour en accueillir un autre (Chérif BAH ) avec espoir de neutraliser les rivalités anciennes entre Pita et Labé dont lui-même est ressortissant. Une autre preuve que l’UFDG version Cellou Dalein est devenue un parti communautaire et une association de ressortissants de Fouta, contrairement à la volonté de ses pères fondateurs.

Pourtant, Cherif Bah qui fut nommé par Lansana Conté comme Gouverneur de la Banque Centrale, s’était toujours présenté comme un cadre et ressortissant de Koba ( préfecture de Boffa) où il est né et a grandi. Il a même été à la tête de l’association des cadres ressortissants de Koba (Boffa), ce qui aurait facilité son ascension à la BCRG sous le régime de feu General Conté. C’est ainsi qu’il a milité pour le PUP, porter ses couleurs partout. Aujourd’hui, 8 ans après la mort du General, Cherif Bah montre à tous qu’il n’est pas de Koba, mais de Pita et qu’il est prêt à militer pour un parti dont le seul objectif est de défendre les couleurs de la communauté de ses fondateurs.

Cellou en promoteur de la corruption, les Guinéens sont alertés !

Alors qu’il donne l’impression sur les medias de lutter contre la corruption, en égrenant lors des émissions, la liste des dossiers de détournements touchant le régime d’Alpha Condé, il vient de prouver aux Guinéens que tout cela n’était que fumée, mensonge et fourberie. En nommant l’un des hommes les plus corrompus de notre pays comme vice-président de son parti, Cellou, par cet acte, a insulté les hommes qui croyaient en sa bataille pour des valeurs morales, d’éthiques et de justice.

Au lieu de faire de l’UFDG un parti républicain et démocratique, qui se bat pour des valeurs de justes, en donnant de l’espoir aux militants, il en fait un parti communautaire, une association de corrompus et de bandits à col blanc.

A la place de la rupture qu’il annonce pour tromper le peuple, il prône la continuité dans le mépris de la bonne gouvernance, du détournement, de la corruption et de la gabegie financière.

Par Saliou Camara Sociologue de son état depuis Washington


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Ce jour-là : le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est tué aux abords de Syrte
Depuis l’amorce de la révolution libyenne, le pays est ravagé par la guerre civile...
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Guinée: Un Imam trouve la mort en pleine prière

Crise en Côte d’Ivoire : Le Président Alpha Condé envoie son Secrétaire général

Tibou Camara, une taupe de Cellou Dalein à sekhoutoureya ! ( La réplique de l'UFR)

Nouveau drame de la circulation à Dubréka : Quatre morts, trois blessés graves

Dubréka : 25 personnes trouvent la mort en se rendant à un mariage

Cellou Dalein à Mandiana : la paix, la réconciliation et l'Etat de Droit au centre des messages

Après son installation, les mots de remerciement d'El Hadj Bakary Bérété

Présidence du Haut Conseil de Oulada: El hadj Bakary Bérété officiellement installé

Boké : EDG donne enfin le courant électrique pour baisser les tensions dans la ville

Boké: Proposition du mouvement pour la république "MPR" pour une sortie de crise !

Bannière