Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Sénégal : le maire de Dakar, poursuivi pour malversation, dépose une caution pour obtenir la liberté provisoire

6/12/2017

 

Les avocats du maire de Dakar Khalifa Sall, en prison depuis six mois pour détournement de deniers publics, ont déposé un cautionnement de l'ordre de 1,8 milliards de Francs CFA, en vue d'obtenir sa liberté provisoire, a appris mardi Xinhua de source judiciaire.



"Les biens offerts en cautionnement sont constitués, d'une part par quatre biens immobiliers qui figuraient dans sa déclaration de patrimoine et, d'autre part et en majeure partie, par des biens immobiliers que des proches et personnes de bonne volonté ont accepté d'engager pour permettre de réunir la valeur suffisante pour la recevabilité de la demande de cautionnement", ont précisé les avocats, dans un communiqué publié dans la presse locale.



Les députés sénégalais ont récemment voté lors d'une session plénière, la levée de l'immunité de Khalifa Sall, élu député à l'issue des législatives du 30 juillet dernier alors qu'il était détenu. La levée de l'immunité a été demandée par le procureur de la République.



Les avocats du maire de Dakar ont toutefois souligné qu'il s'agit d'une "offre de cautionnement et non d'une offre de remboursement", ajoutant que "cela signifie que Khalifa Ababacar Sall continue de contester le bien-fondé des poursuites" contre lui.



A cet effet, ont-ils fait remarquer, "il a géré des fonds politiques que le Conseil municipal de la ville de Dakar a formellement attestés lui avoir votés et qu'en raison de leur nature, l'utilisation des fonds politiques ne fait pas l'objet de justification".



Les avocats de Khalifa Sall ont réaffirmé dans leur communiqué que "les poursuites menées à son encontre résultent d'une instrumentalisation de la Justice à des fins strictement politiques consistant à l'écarter de l'élection présidentielle de mars 2019".



"Le cautionnement qu'il accepte de faire aujourd'hui ne saurait donc être interprété, d'une façon ou d'une autre, directement ou indirectement, comme une reconnaissance de responsabilité, encore mois de culpabilité", ont martelé les avocats du maire de Dakar.



DAKAR, 5 décembre Xinhua


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Conakry : l’appel des parents d’élève ignoré par le SLECG d’Aboubacar Soumah

Communales-Dernier jour de campagne: Un motard trouve la mort à Kétayah (Dubréka)

Le Bureau d'Exécution Stratégique achève la formation de 30 électriciens au centre de formation professionnelle de Boké.

Kantebalandougou : Qui est Abdoul Muhsin Al Tuwaijiri ?

Guinée : «Après Alpha Condé, c’est un autre du RPG qui prendra le pouvoir», Sanoussy Bantama Sow

Elections communales à Labé : Des milliers de cartes d’électeurs récupérés dans la préfecture après 08 jours d’opération

Nzérékoré : Un homme se donne la mort après avoir tué sa femme

Kankan: Alpha Condé préside les festivités de l'An 59 de l’indépendance de la Guinée, et inaugure des infrastructures sociales de base !

Préparatifs des élections communales à Mamou : la CEPI lance la distribution des cartes d'électeurs après 02 jours de retard

Lola : les acteurs des partis politiques en conclave pour la tenue d’élections communales apaisées dans la préfecture

Bannière