Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Maison Blanche: Obama reçoit Trump dans le Bureau ovale et parle "d'une excellente conversation"​

10/11/2016

 

Le président Barack Obama a fait état d'une "excellente conversation" après son premier entretien jeudi dans le Bureau ovale avec le républicain Donald Trump élu mardi pour lui succéder en janvier. M. Obama a promis de faire "tout son possible" pour que M. Trump réussisse. Celui-ci a dit, pour sa part, être "impatient de travailler avec le président" sortant.

Le président américain Barack Obama a fait état d'une "excellente conversation" après avoir reçu pendant 90 minutes dans le Bureau ovale Donald Trump, qui lui succédera le 20 janvier 2017.

"Nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour vous aider à réussir", a déclaré M. Obama, assis à côté du milliardaire populiste élu mardi à la surprise générale.

Affirmant avoir parlé de "la politique étrangère comme la politique intérieure", M. Obama a insisté sur sa volonté de mener à bien la transition de manière aussi efficace que possible.

"Quelles que soient nos orientations politiques et nos partis, je pense qu'il est important maintenant de se rassembler et de travailler ensemble", a-t-il insisté.

L'homme d'affaires de New-York s'est de son côté déclaré "impatient" de travailler avec le président démocrate et de recevoir ses "conseils". "J'ai beaucoup de respect" (pour lui"), a-t-il ajouté.

"Monsieur le président, c'était un grand honneur d'être avec vous, je suis impatient de vous retrouver à de nombreuses occasions", a-t-il conclu.

Les deux hommes, qui se sont serrés la main après s'être exprimés devant les journalistes, n'ont répondu à aucune question.

L'élection surprise de Donald Trump, portée par la colère d'un électorat se sentant ignoré des élites et menacé par la mondialisation, a brisé les rêves de la démocrate Hillary Clinton, que tous les sondages donnaient gagnante, de devenir la première femme à accéder à la présidence.

Mais elle menace aussi le bilan de Barack Obama (climat, assurance-santé, libre-échange...) dont la cote de popularité est, cruel paradoxe pour lui, au plus haut.

Le tribun populiste de 70 ans, qui sera le plus vieux président à entrer à la Maison Blanche, n'a jamais occupé de fonction élective.

Michelle Obama devait s'entretenir de son côté, à huis clos, avec la très discrète Melania Trump, prochaine Première dame des Etats-Unis.

Le vice-président Joe Biden recevra un peu plus tard son successeur, Mike Pence, qui se décrit comme "chrétien, conservateur et républicain... dans cet ordre".

Donald Trump, qui travaille à la mise en place de ses équipes, rencontrera en début d'après-midi l'homme fort du Congrès, Paul Ryan, président de la majorité républicaine de la Chambre des représentants.

Les deux hommes entretiennent des relations difficiles: M. Ryan avait annoncé en pleine campagne qu'il ne défendrait plus le candidat républicain puis a finalement voté pour lui.

M. Trump aura pour gouverner l'appui du Congrès, le Sénat et la Chambre des représentants ayant conservé leur majorité républicaine.

Michelle Obama et Melania Trump font connaissance à la Maison Blanche

Alors que leurs maris discutaient dans le Bureau ovale, Michelle Obama et Melania Trump ont fait connaissance jeudi à la Maison Blanche, organisant leur propre transition.

Madame Obama a reçu la future Première dame dans la résidence. La première rencontre entre ces deux femmes si différentes s'est tenue loin des journalistes.



"Michelle a eu la chance d'accueillir la future Première dame et nous avons aussi eu une excellente conversation avec elle", a commenté le président Barack Obama depuis le Bureau ovale, Donald Trump assis à proximité.

Généralement la première prise de contact entre les Première et future Premières dames permet de parler de la façon de vivre à la Maison Blanche, d'y élever des enfants...

Michelle Obama, 52 ans, première First Lady noire de l'histoire américaine, ancienne avocate diplômée de Harvard, la quittera le 20 janvier avec une cote de popularité au zénith: extrêmement charismatique, elle est à 79% d'opinions favorables, selon un récent sondage Gallup sur la popularité des Premières dames. Elle est encore plus populaire que son mari.

Melania Trump, 46 ans, ancienne mannequin d'origine slovène, a elle tout à prouver: elle a 28% d'opinions favorables et 32% d'opinions défavorables, les plus mauvais chiffres pour une future First Lady depuis les années 1980, selon Gallup.

Elle a très peu participé à la campagne, préférant rester chez elle dans son triplex en haut de la tour Trump à New York, pour s'occuper de Barron, 10 ans, le fils qu'elle a eu avec Donald Trump.

Michelle Obama n'avait pas ménagé sa peine ces dernières semaines pour faire élire son "amie" Hillary Clinton. Discours décapants, formidable énergie, elle avait participé à plusieurs meetings de campagne, y apportant un souffle qui souvent faisait défaut.

Elle avait mi-octobre critiqué l'attitude "effrayante" du milliardaire envers les femmes. A la convention démocrate en juillet, elle avait sans le nommer dénoncé un "langage de haine (...) qui ne représente pas l'esprit de ce pays".

Elégance moderne

Régulièrement encensée pour son élégance à la fois moderne et glamour, elle a été à la Maison Blanche une Première dame très active. Elle s'est impliquée dans la lutte contre l'obésité des enfants, a soutenu les familles de militaires et a, l'an dernier, lancé avec son mari une initiative visant à développer la scolarisation des filles dans le monde.

Melania Trump, toujours très soignée et souriante, est beaucoup plus réservée, et entend être une Première dame plus classique.

Elle avait entamé très jeune une carrière de mannequin en Italie et en France.

A la convention républicaine en juillet, elle avait été critiquée pour avoir plagié dans son premier discours plusieurs passages d'une ancienne allocution de Michelle Obama.

Elle a "toujours aimé" Mme Obama, qui fait partie des personnes qui l'ont inspirée, avait alors expliqué la "plume" du discours.

Melania Trump avait ensuite disparu de la campagne.

Elle y est revenue très récemment, pour un discours où, visiblement intimidée, elle s'est faite l'avocate des "valeurs américaines, gentillesse, honnêteté, respect, compassion, générosité".

"Nous devons trouver une meilleure façon de nous parler, d'être en désaccord, de nous respecter", a-t-elle déclaré.

Cette femme qui se dit "très indépendante", a ajouté que si elle devenait Première dame, elle s'investirait dans la défense des femmes et des enfants. Et mettrait l'accent sur la lutte contre le harcèlement sur internet. Les critiques de son mari s'en sont gaussés, rappelant la virulence de Donald Trump sur Twitter.

Melania Trump, qui parle anglais avec un solide accent, et quatre ou cinq autres langues, sera le 20 janvier la première First Lady née à l'étranger depuis Louisa Adams, femme du président John Quincy Adams (1825-1829), née en Angleterre.



Arrivée aux Etats-Unis en 1996, elle a obtenu la citoyenneté américaine en 2006, un an après son mariage avec l'homme d'affaires. Elle l'a toujours défendu dans les crises qui ont émaillé sa campagne.

Elle a au moins un point commun avec Michelle Obama: elles font toutes les deux 1m80.

Source : Belga




 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Ce jour-là : le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est tué aux abords de Syrte
Depuis l’amorce de la révolution libyenne, le pays est ravagé par la guerre civile...
Grande Interview de Dr Ousmane Sylla
« Il faut que la communauté internationale décide d’annuler les dettes des pays touchés par Ebola »
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Guinée: Elhadj Bakary Bérété de Bruxelles élu Premier Président du Haut Conseil de OULADA !

Stade préfectoral de Kankan: Une marrée humaine pour écouter le Président Alpha Condé

Education Mali : sept (07) Ecoles primaires restent fermées faute d’enseignants à Balaki

Boké: Le préfet suspend jusqu'à nouvel ordre le conseil communal

Le gouverneur de Kankan invite la population de Siguiri à mettre fin à la violence et à respecter les décisions de Justice

Vindicte populaire à Siguirin: deux présumés bandits brûlés vifs par une foule en colère

Boffa : le sous-préfet de Mankountan en quête de bureaux et de logement

Réalisation des puits pétroliers en Guinée : démarrage des travaux avril 2017 (ONAP)

Guinée: Alpha Condé veut convaincre Chalco de construire un grand port à Boké en échange de la bauxite

Attaques à mains armées : Des présumés bandits armés neutralisés par des chasseurs à Siguiri

Bannière