Bannière

Actualités Africaines et Internationales

Paris: L'affaire Fillon est dorénavant confiée à un juge d'instruction qui devra statuer sur le sort du candidat de la droite

 Afrique
24/2/2017

 

L’affaire Fillon vient d’être confiée à un juge d’instruction. A deux mois de la présidentielle, trois juges d’instruction ont été désignés pour enquêter sur les soupçons d’emplois fictifs visant la famille de François Fillon, une étape qui pourrait encore fragiliser le candidat de la droite après un mois déjà houleux.



Le parquet national financier (PNF) a annoncé dans la soirée avoir ouvert vendredi une information judiciaire pour «détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, complicité et recel de ces délits, trafic d’influence et manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité sur la transparence de la vie publique».



«Trois juges ont été désignés», a précisé une source judiciaire à l’AFP. Ces magistrats ont désormais la possibilité de convoquer le candidat à l’Elysée à tout moment en vue d’une éventuelle mise en examen ou d’un placement sous le statut intermédiaire de témoin assisté.



En meeting à Maisons-Alfort, dans la banlieue parisienne, l’ex-Premier ministre n’avait pas directement réagi dans l’immédiat à ce nouveau rebondissement.



Fragilisé par cette affaire qui, depuis les premières révélations du Canard enchaîné il y a un mois, l’a fait reculer dans les sondages pour le premier tour du scrutin, parfois à la troisième place derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron, François Fillon avait exclu la semaine dernière de se retirer de la course en cas de mise en examen, revenant ainsi sur ses premières déclarations. «Mon retrait poserait un problème démocratique majeur. La locomotive est lancée, rien ne peut l’arrêter, j’irai jusqu’au bout», avait-il confié, s’en remettant «au seul jugement du suffrage universel».



AFP


 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Echos de Sekhoutoureya
Exclusif : Communication : le plan caché du président ?
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
HISTOIRE de la République de Guinée
Pourquoi est-il difficile aujourd’hui d’écrire sur la Première République (1958-1984) ? (Par El hadj Sidiki Kobélé Keita)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Formation des OSC: Formulation et de suivi-évaluation des projets au centre des débats

Construction de la route Coyah - Farmoreah- Frontière de la Sierra-Leone: Avis de passation de marché

La préfecture de Kindia est en deuil : Le général a tiré sa révérence .

Démarrage du projet Souapiti : la population de la sous- préfecture de Bangouya informée et sensibilisée

Gaoual : commandant Manchon Camara, officier militaire, limogé de ses fonctions de sous-préfet de Koumbia

Guéckedou : Des jeunes affichent leur préoccupation pour le développement de la préfecture

Atelier de concertation : la gouvernance locale au centre des débats

Faits divers à Kérouané: pour avoir subtilisé un bonbon, une mère brûle la paume de son enfant

Kérouané : Manifestation contre la dégradation très poussée des routes d'accès à la préfecture

Contrôle citoyen : le PASOC poursuit son offensif à Siguiri

Bannière