Bannière

Coup de gueule

Quand l’épouse de Cellou Dalein baisse l’échine à Paris

15/3/2013

 

Madame Diallo, née Halimatou Diallo, épouse du leader de l’UFGD, Mamadou Cellou Dalein Diallo, comme nous l’annoncions dans nos précédents articles, s’est bel et bien fait passer pour une pauvre, misérable et nécessiteuse femme, dans l’hexagone, la capitale française Paris. Et bien entendu, le but de cet avilissement n’était autre que de profiter de la couverture maladie universelle (CMU) française, qui est une prestation sociale permettant l'accès au soin, le remboursement des soins, prestations et médicaments à toute personne résidant en France et qui n’est pas couverte par un autre régime obligatoire d’assurance maladie. Donc, des personnes en détresse et en situation irrégulière. Bref des sans papiers et/ou des clochards. Ce qui évidemment est très loin d’être le cas de la douce moitié de celui qui aspire aujourd’hui à diriger la Guinée, même au prix du sang : Mamadou Cellou Dalein Daillo.

En effet, selon les informations dignes de fois, nombreux étaient des guinéens qui ont vu l’épouse du leader de l’UFDG, Halimatou Daiollo, livrer une bien triste scène, indigne de son rang social en Guinée, pour profiter du système sanitaire français. Et, les observateurs présents nous rapportent avoir, « assisté pantois pendant une heure et demie au cinéma » que la femme de celui veut prendre les commandes de la Guinée a bien eu l’amabilité de les gratifier.

Sans indiquer les motivations profondes et l’utilisation qu’elle comptait faire de carte consulaire guinéenne, une heure et demie après, Madame Halimatou Diallo, a fini par obtenir le fameux sésame. Ce qui en soit, comme pour tous les guinéens en détresse, n’est pas mauvais en soit. « Il s’agit d’une citoyenne guinéenne. Elle a droit de demander et d’obtenir tout document guinéen… », rappelle notre source.

Après avoir récupéré son document, madame Dalein à commencer à faire du prosélytisme politique. En critiquant le régime guinéen. Elle est même allée jusqu'à demander aux employés de ne plus obéir aux autorités guinéennes, qu'ils se révoltent, en refusant de rentrer en Guinée, puisque tous sont presque rappelés.

Et comme de la poudre aux yeux, avant de quitter les lieux, celle qui rêve d’être la prochaine Première dame de République de Guinée a promis de maintenir à leur poste, sous peu, si son mari parvenait à prendre le pouvoir en Guinée, tout le personnel de l’ambassade de Guinée en France. Une reconnaissance aux bienfaits.

Et la suite des évènement, on la connaît, comme bien des anciens dignitaires des régimes successifs guinéens, il faut se refaire une santé sur le dos du contribuable français. Souvent la position sociale et politique de ceux qui viennent profiter de ce système contraste avec les bassesses qu’ils se font subir.

Avant Halimatou Diallo, Ben Sékou et René Gomez, d’après nos sources, avaient utilisé le même système pour bénéficier gratuitement des soins en France, alors même qu’ils avaient bénéficié d’une évacuation sanitaire guinéenne au frais du contribuable guinéen.

Voici le parcours de l’époux de celle qui se fait passer pour une misérable pour profiter des soins français : Considéré comme l’un des prédateurs de l’économie guinéenne, Mamadou Celle Diallo a passé près de deux décennies dans les rouages de l’administration guinéenne. Depuis 1982, l’année à laquelle il intègrera la Banque Guinéenne du Commerce Extérieur comme Chef du Bureau d'Études, avant d’être parachuté à la Banque centrale de la république de Guinée en 1985 pour occuper les fonctions de Directeur du Département de la Comptabilité, Directeur du Département des Changes et Directeur Général des Affaires Économiques et Monétaires. De 1995, il est nommé Administrateur Général Adjoint des Grands Projets (ACGP) à la Présidence de la République. En 1996, il devient Ministre des Transports des Télécommunications et du Tourisme, dans le gouvernement de Sidya Touré. En 1997 il est nommé Ministre de l'Equipement (Transports, Travaux Publics, Télécommunications et Environnement). A partir de 1999, il devient Ministre des Travaux Publics et des Transports, Ministre de la Pêche et de l'Aquaculture, Président du groupe économique du gouvernement chargé d'assurer, pendant la vacance du poste de Premier Ministre, la coordination des huit départements ministériels du secteur économique (Finances, Coopération, Plan, Mines, Agriculture, Commerce, Tourisme et Pêche). Et en 9 Décembre 2004, Cellou Dalein DIALLO est nommé Premier Ministre de la République. Aujourd’hui avec la gestion calamiteuse de Mamadou Cellou Dalein Diallo, l’héritage de l’homme est très lourd à supporter car la Guinée manque de tout. Pas d’eau, pas d’électricité, pas de transport public, l’administration publique est gangrenée par la corruption… Bref, la gestion catastrophique de l’homme a maintenu le pays dans une extrême pauvreté sans précédent.

Au même moment, le même Mamadou Cellou Dalein Diallo qui a été proclamé meilleur investisseur étranger au Sénégal, est également, le propriétaire présumé des centaines de camions citernes, circulant à Dakar et à Bamako ! Après avoir bradé tout notre patrimoine, d’Air Guinée à Friguia en passant par la Sotelgui, sans oublier les bâtiments publics de l’état, sur l’ensemble du territoire national, le couple insatiable a jeté son dévolu sur le système de santé français !

Comme si cela ne suffisait pas depuis 2007, il a revêtu ses habits de leader de l’opposition pour briguer la magistrature suprême du pays, en tentant de se faire passer pour le plus saint de la politique guinéenne. Et pendant ce temps, son épouse baisse l’échine en France pour quémander une assistance médicale. Pauvre de nous.

Nous y reviendrons

Sacko Mamadou pour
www.lexpressguinee.com

 

 
Express TV
Guinée: Le premier ministre Mamdy Youla dévoile l'ossature de son gouvernement à 31 ministères!
Dépêches
Mamadou FOFANA Vs Seinkoun KABA
L’inconséquence de la Cour Suprême de Guinée !
Express radio

Archives

Ce jour-là : le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est tué aux abords de Syrte
Depuis l’amorce de la révolution libyenne, le pays est ravagé par la guerre civile...
Politique
UFDG : Cellou Dalein a t-il vraiment trouvé une perle rare pour remplacer Bah Oury?
Interview de Kerfalla Camara, PDG de GUICOPRES
« Nous investissons pour vendre l’image positive de la Guinée »
Il faut sauver la Guinée du multipartisme désintégrateur
Mon point de vue (Par Sidiki Kobélé Keita )
Coup de gueule
Des clarifications indispensables (Par Aly Bocar Cissé)
Interview de Sékou Souapé Kourouma avec le journaliste Bébel
« Je n’ai jamais été dans un mouvement armé quelconque avec Alpha Condé… »
REGIONS

Coyah : Le Directeur Central de la Sécurité Routière appelle au respect du code de la route

Labé : un gendarme tente de violer une fillette de 12 ans au quartier Pounthioun

Guicopres : KPC offre gratuitement 40 parcelles à 40 jeunes de son entourage

Université de Kindia : violente manifestation des étudiants sortants

Labé: Rapport d’investigation d’une flambée de diarrhée dans la sous-préfecture de Tountouroun

Alerte au choléra à Lélouma : les premiers résultats tombent !

Alerte au choléra à Lélouma : L’ANSS apporte des précisions !

Guinée/Sierra Leone: Comment le trafic de cannabis a été atténué au poste frontalier de Pamelape (Forécariah) ?

Coyah : le pont Kaaka, une fierté pour les populations de la localité et des usagers de la route

Coyah: Le Président Alpha Condé inaugure le pont Kaaka

Bannière